par Elisabeth Studer

Hausse du cours du pétrole, dopé par la Suède et la Chine

Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression lundi, dopés par la levée progressive des restrictions sanitaires à Shanghai, les tensions sur l'offre d'essence. L'annonce de la demande d'adhésion de la Suède à l'Otan concourt également à la hausse.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Le cours du pétrole  en nette hausse 

Au final, le  prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé lundi  en hausse de 2,41%, à 114,24 dollars. 

Parallèlement, le West Texas Intermediate (WTI) américain, avec échéance en juin, a  quant à  lui progressé de 3,35%, à 114,20 dollars. Ce qui correspond à son plus haut niveau depuis quasiment deux mois (25 mars). 

 La demande d’adhésion de la Suède à l’Otan entraîne  les cours à la hausse 

Selon différents analystes, l’annonce d'une prochaine demande d'adhésion de la Suède à l'Otan (Organisation du traité de l'Atlantique nord) aura été un facteur majeur conduisant  à une hausse du cours.

 Un embargo de l’Union européenne sur le pétrole russe plus proche que jamais

Autre élément haussier : l’embargo de l’Union européenne  sur le pétrole russe semble être en voie d’élaboration.  

La Hongrie demeure néanmoins  opposée au projet   en l'état et réclame une large aide financière  pour lui permettre  de  se tourner vers différentes alternatives  et s’affranchir des livraisons du pétrole russe. 

 Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a indiqué lundi que les discussions allaient se poursuivre.

Tensions  sur l’offre de produits raffinés 

Les tensions persistantes observées sur  l'offre de produits raffinés, en particulier l'essence  concourent également à la hausse.  Désormais, le marché se concentre sur l'été, saison des déplacements en voiture. Lundi, le prix de l'essence ordinaire aux Etats-Unis a battu un nouveau record, à 4,483 dollars le gallon (3,78 litres).

Beaucoup de raffineries aux Etats-Unis et en Europe se trouvent en pleine période de maintenance, ce qui limite les capacités, alors que les réserves de produits raffinés sont déjà sensiblement inférieures à leur moyenne de long terme.

Dans certaines régions, notamment à l'Est des Etats-Unis, les réserves sont au plus bas depuis dix ans. 

Sources : AFP

Pour résumer

Les cours du pétrole ont poursuivi leur progression lundi, dopés par la levée progressive des restrictions sanitaires prises par les autorités de Shanghai - en vue d’endiguer autant que faire se peut la propagation du covid - et la montée des tensions sur l'offre d'essence.
Un assouplissement des restrictions de circulations en Chine devrait permettre de relancer la demande.
L'annonce de la demande d'adhésion de la Suède à l'Otan constitue un autre facteur haussier.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.