par Elisabeth Studer

Diesel : la Maison Blanche prête à puiser dans ses réserves

Washington s’inquiète fortement de la flambée du prix du diesel, de son impact sur l’économie, et des pénuries possibles.
L’une des porte-parole de la Maison Blanche a ainsi indiqué que l'exécutif US était prêt à puiser dans les réserves nationales de diesel pour faire face à la situation. Un carburant indispensable pour le transport routier et les activités industrielles et agricoles.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La Maison Blanche suit de près les impacts en terme de prix et de risque  de pénurie  

"Nous suivons de près les problèmes causés en termes de prix et d'approvisionnement du diesel par l'invasion" de l'Ukraine par la Russie, a indiqué sur Twitter Emilie Simons, adjointe à la porte-parole de la Maison Blanche.

"Nous avons préparé une déclaration d'urgence qui permettrait au président d'autoriser un prélèvement des réserves si nécessaire. Cela permettrait de surmonter des ruptures de court terme dans l'approvisionnement", a-t-elle ajouté.

Le prix du  diesel  flambe aux Etats-Unis

Le prix du  diesel -   carburant indispensable pour faire fonctionner tout particulièrement  les exploitations  agricoles et les entreprises de transport -  s’est envolé de plus de 9% sur un mois et de 75% en valeur glissante annuelle outre Atlantique , de quoi compliquer davantage les importants problèmes de logistique que rencontrent d’ores et déjà les Etats-Unis.   

Casse-tête politique pour Biden

La situation constitue  un   casse-tête politique de plus pour le président  Joe Biden. Et ce, alors que son  administration est   confronté en parallèle à  un problème majeur  de pénurie de lait pour bébé, tout en tentant  de limiter  autant que faire se peut  une forte   inflation.

Notre avis, par leblogauto.com

En avril dernier, Joe Biden avait annoncé  que les Etats-Unis prélèveraient pendant six mois 1 million de barils par jour dans leurs gigantesques réserves stratégiques de pétrole. Soit 180 millions de barils au total. Un tel volume concerné n’avait jamais été observé.

Le président US tente par tous les moyens de freiner la flambée des prix des carburants, une situation synonyme de tensions au sein des ménages américains.

Joe Biden tente de faire porter la responsabilité de la situation sur Vladimir Poutine, le président russe, initiateur du conflit en Ukraine.

Le locataire de la Maison Blanche ne ménage pas non plus ses critiques envers l'industrie pétrolière américaine, qu'il accuse d'accumuler des profits gargantuesques sans investir dans la production.

Sources : AFP, Maison Blanche

Pour résumer

Washington s’inquiète fortement de la flambée du prix du diesel, de son impact sur l’économie, et des pénuries possibles.
L’une des porte-parole de la Maison Blanche a ainsi indiqué que l'exécutif US était prêt à puiser dans les réserves nationales de diesel pour faire face à la situation. Un carburant indispensable pour le transport routier et les activités industrielles et agricoles.
Le prix du diesel - carburant indispensable pour faire fonctionner tout particulièrement les exploitations agricoles et les entreprises de transport - s’est envolé de plus de 9% sur un mois et de 75% en valeur glissante annuelle.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.