par Thibaut Emme

Bilan 2022 Mercedes résiste à la crise

La saison des bilans de l'année c'est pour chaque groupe de constructeurs un moment d'équilibriste qui consiste à expliquer que oui les ventes baissent mais regardez, on est premier sur le segment de XXXXX (remplacer par celui qui convient).

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

L'année 2022 pour Mercedes-Benz se traduit par une baisse de 1% des ventes de voitures particulières dans le monde. Avec 2 043 900 unités écoulées, le groupe reste solide. Comme d'autres, le groupe s'enorgueillit d'une fin d'année 2022 en fanfare. Sur le quatrième trimestre 2022 (Q4 2022), Mercedes dénombre 540 800 véhicules particuliers vendus soit une hausse de 17% par rapport à Q4 2021.

Et le tout, "malgré les mesures anti-Covid, la crise des semi-conducteurs et de la logistique tout au long de l'année.

L'électrique, l'électrique, l'électrique

Nouveau cheval de bataille des constructeurs, le véhicule électrique reçoit les honneurs des commentaires de Mercedes. Les véhicules électrifiés (100% électriques et hybrides rechargeables PHEV) représentent 319 200 unités. Les seuls véhicules électriques sont au nombre de 117 800 ventes, ce qui représente une hausse de 124% ! Et c'est sans compter les ventes de smart qui est désormais 100% électrique à batterie. Mais, en étant pragmatique, cela ne représente 5,8% des ventes de Mercedes. Une goutte d'eau pour le moment.

Ce qui rapporte ? Le luxe !

Selon Mercedes, les ventes dites "de luxe" représentent 1 101 800 unités sur 2022. Oui, Mercedes n'évolue plus dans le premium pour tout son haut de gamme, mais dans le luxe selon le constructeur. Ainsi, le GLC avec 342 900 ventes (+4%) est un gros pourvoyeur de cash et d'image pour la firme à l'étoile. C'est le véhicule le plus vendu de Mercedes, devant la Classe C à 299 100 unités.

Le haut de gamme a représenté 83 000 ventes en 2022 avec AMG ou Mercedes-Maybach. Cette dernière avec 21 600 ventes, croît de 37% sur un an ! C'est l'Asie qui soutient cette croissance avec plus de 13 200 véhicules vendus. La Classe S, vaisseau amiral de la marque (en termes d'image en tout cas) s'est vendue à plus de 90 000 unités.

Ne l'appelez plus premium, mais "luxe d'entrée de gamme"

Bref, Mercedes n'est plus du premium mais du luxe tout court. La preuve, dans le discours du communiqué de presse, le bas de la gamme est appelé pompeusement "Entry Luxury segment". Classe A, Classe B, EQA, etc. Là, Mercedes a visiblement fait un choix, celui du portefeuille puisque ce segment, moins rémunérateur voit ses ventes reculer de 10% à 587 700 unités. Officiellement, ce sont les soucis de chaîne d'approvisionnement et de logistique. Officieusement, générant moins de marge, ils n'ont pas été privilégiés par le constructeur pour la production et la livraison.

Mercedes reste dépendant de la Chine où il a vendu 751 700 véhicules (-1%) soit 36,8% de ses ventes ! Cela reste le premier marché de Mercedes, avec globalement une Asie à 987 800 véhicules vendus soit 48,3% des ventes.

L'Amérique du Nord (USA, Canada et Mexique) totalise 327 000 ventes avec surtout les USA à 286 800 unités. L'Europe à 635 100 unités reste le deuxième marché de Mercedes avec son marché intérieur, l'Allemagne, qui reste très fort à 229 500 unités en croissance de 8%.

Ventes de Mercedes-Benz en 2022

 Q1-Q4 2022Q1-Q4 2021Change in %
Mercedes-Benz Cars wholesale unit sales2,040,5001,943,9005%
Mercedes-Benz Passenger Cars retail deliveries to customers*2,043,9002,055,000-1%
- thereof BEVs excl. smart117,852,5124%

Ventes de Mercedes-Benz en 2022 réparties par région

En millier d'unités

 Q1-Q4 2022Q1-Q4 2021Change in %
Europe635,1631,81%
- thereof Germany229,5213,18%
Asia987,8976,11%
- thereof China751,7758,9-1%
North America327318,53%
- thereof U.S.286,8276,14%
Rest of World94128,7-27%
Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

Mercedes-Benz avec une stratégie de montée en gamme réussit à limiter la casse des différentes crises de 2022 (semi-conducteurs, logistique, etc.).

Surtout, les ventes augmentent sur les segments les plus rémunérateurs ce qui augure de gros résultats financiers.
Le constructeur ne se définit plus comme "premium" mais comme "luxe", même pour une classe A qui est désormais "l'entrée de gamme du luxe".

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.