par Elisabeth Studer

Biden veut forcer l'industrie pétrolière à baisser les prix des carburants

Joe Biden a de nouveau vivement critiqué cette semaine les compagnies pétrolières américaines. Leur reprochant notamment une attitude de nature à nourrir une inflation galopante - au plus haut depuis 40 ans - en ne diminuant pas le prix des carburants.
S’adressant à elles dans le cadre d’un courrier, il a averti que des mesures d’urgence pourraient être prises par le pouvoir fédéral.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Biden exhorte les majors pétrolières à baisser les prix des carburants en baissant leurs marges de raffinage

La lettre, envoyée à sept grands groupes pétroliers, fait partie d'une campagne de la présidence américaine visant à forcer les majors à faire baisser les prix de l'essence. Le prix moyen du gallon (3,78 litres) atteint 5 dollars aux États-Unis, contre 3 dollars il y a un an. Or, cette envolée des prix a d’importantes répercussions sur l'économie nationale … et diminue la cote de popularité du président américain, qui bénéficie de moins de 40% d'opinions favorables.

"Les marges de profit des raffineries bien au-dessus de la normale qui sont répercutées directement sur les familles américaines ne sont pas acceptables", a ainsi écrit Joe Biden dans son courrier adressé aux dirigeants de Shell, Marathon Petroleum, Valero Energy, ExxonMobil, Phillips 66, Chevron et BP.

Biden menace de prendre des mesures d’urgence 

L'économie est actuellement "en temps de guerre", a par ailleurs rappelé Joe Biden, faisant référence à la crise énergétique mondiale après l'invasion russe de l'Ukraine et les sanctions prises contre le secteur énergétique russe.

"Mon administration est prête à utiliser tous les outils et mesures d'urgence raisonnables et appropriés du gouvernement fédéral pour augmenter les capacités de raffinage et de production à court terme, et s'assurer que chaque région du pays est correctement approvisionnée", a assuré le président, sans toutefois détailler ces mesures.

Devoir « patriotique » d’augmenter leur production

La porte-parole de la Maison Blanche a parallèlement expliqué à la presse que Joe Biden considérait que les compagnies pétrolières ont le "devoir patriotique" d'augmenter leurs capacités de production. Le président s'en prend régulièrement à l'industrie pétrolière américaine, l’accusant de ne pas pomper davantage et de ne pas développer de nouveaux champs pétroliers malgré les licences accordées. La lettre de mercredi, accompagnée d'un graphique sur la hausse des bénéfices des compagnies pétrolières, marque désormais une nouvelle étape dans la joute verbale entre l'exécutif et l'industrie.

Biden accuse les majors de « jouer » sur les capacités de raffinage

Joe Biden demande ainsi aux entreprises "des explications sur la réduction » de leurs capacités de raffinage depuis 2020 et des idées concrètes en vue de régler les problèmes d'inventaire, de prix et de capacité de raffinage dans les mois qui viennent - dont des mesures pour le transport des produits raffinés vers le marché". "La crise à laquelle font face les familles demande une action immédiate", martèle-t-il proposant aux pétroliers de travailler avec son gouvernement "pour trouver des solutions concrètes et à court terme" à la crise.

Sources : AFP

 

Pour résumer

Joe Biden a de nouveau vivement critiqué cette semaine les compagnies pétrolières américaines. Leur reprochant notamment une attitude de nature à nourrir une inflation galopante - au plus haut depuis 40 ans - en ne diminuant pas le prix des carburants.
S’adressant à elles dans le cadre d’un courrier, il a averti que des mesures d’urgence pourraient être prises par le pouvoir fédéral.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.