par Stéphane Schlesinger

Vers des nationales à péage ?

Auto Plus et Auto-Moto, entre autres, ont levé le lièvre : il y a de grandes chances pour que des péages fleurissent sur les routes nationales. Incroyable ? Malheureusement non, à partir de 2006, lEtat, dont les caisses sont vides, va transférer, au nom de la décentralisation, la gestion de 20000 km du réseau national aux départements, pour nen garder que 10000 km. Sur ces derniers, 5000 pourraient bien devenir payants car privatisés ! Un bon moyen de se débarrasser de postes de dépenses importants sans avoir à augmenter les impôts, dont on a promis une baisse aussi démagogique quirréaliste vue limportance de certains chantiers.
Par ailleurs, les départements (à 87%) ne veulent pas de cette gestion. Pourtant, le gouvernement promet de leur débloquer une jolie enveloppe, en outre, ils pourront en outre déduire la TVA des investissements routiers à venir. Alors pourquoi tant de réticences ?
Parce que dune part, le réseau est dans un état parfois lamentable, avec donéreux travaux de mise à niveau à la clé, dautre part, les départements les plus pauvres auront les plus grandes difficultés à financer déventuelles opérations daménagement fort chères, comme le passage dune 2 voies en 2X2 voies. Pourraient-ils à leur tour lever des fonds par le biais de péages ? De toute manière, il faudra bien trouver largent

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Auto Plus et Auto-Moto, entre autres, ont levé le lièvre : il y a de grandes chances pour que des péages fleurissent sur les routes nationales. Incroyable ? Malheureusement non, à partir de 2006, lEtat, dont les caisses sont vides, va transférer, au nom de la décentralisation, la gestion de 20000 km du réseau national aux départements, pour nen garder que 10000 km. Sur ces derniers, 5000 pourraient bien devenir payants car privatisés ! Un bon moyen de se débarrasser de postes de dépenses importants sans avoir à augmenter les impôts, dont on a promis une baisse aussi démagogique quirréaliste vue limportance de certains chantiers.
Par ailleurs, les départements (à 87%) ne veulent pas de cette gestion. Pourtant, le gouvernement promet de leur débloquer une jolie enveloppe, en outre, ils pourront en outre déduire la TVA des investissements routiers à venir. Alors pourquoi tant de réticences ?
Parce que dune part, le réseau est dans un état parfois lamentable, avec donéreux travaux de mise à niveau à la clé, dautre part, les départements les plus pauvres auront les plus grandes difficultés à financer déventuelles opérations daménagement fort chères, comme le passage dune 2 voies en 2X2 voies. Pourraient-ils à leur tour lever des fonds par le biais de péages ? De toute manière, il faudra bien trouver largent

Lire également:

Privatisation des autoroutes

Pour résumer

Auto Plus et Auto-Moto, entre autres, ont levé le lièvre : il y a de grandes chances pour que des péages fleurissent sur les routes nationales. Incroyable ? Malheureusement non, à partir de 2006, lEtat, dont les caisses sont vides, va transférer, au nom de la décentralisation, la gestion de 20000 km du réseau national aux départements, pour nen garder que 10000 km. Sur ces derniers, 5000 pourraient bien devenir payants car privatisés ! Un bon moyen de se débarrasser de postes de dépenses importants sans avoir à augmenter les impôts, dont on a promis une baisse aussi démagogique quirréaliste vue limportance de certains chantiers.
Par ailleurs, les départements (à 87%) ne veulent pas de cette gestion. Pourtant, le gouvernement promet de leur débloquer une jolie enveloppe, en outre, ils pourront en outre déduire la TVA des investissements routiers à venir. Alors pourquoi tant de réticences ?
Parce que dune part, le réseau est dans un état parfois lamentable, avec donéreux travaux de mise à niveau à la clé, dautre part, les départements les plus pauvres auront les plus grandes difficultés à financer déventuelles opérations daménagement fort chères, comme le passage dune 2 voies en 2X2 voies. Pourraient-ils à leur tour lever des fonds par le biais de péages ? De toute manière, il faudra bien trouver largent

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.