Lancer le diaporama
Tout sur la Renault Megane RS 1
+6
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Tout sur la Renault Megane RS

Renault dévoile toute la fiche technique de sa nouvelle Renault Megane RS. Manuelle ou EDC, pivots découplés, tout y est.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Renault dévoile toute la fiche technique de sa nouvelle Renault Megane RS. Manuelle ou EDC, pivots découplés, tout y est.

4 roues directrices

On le sait, la très grande force de cette nouvelle Renault Megane RS est ses 4 roues directrices. Le 4Control comme l'appelle officiellement Renault, permet de tourner "plus court" à faible vitesse, et de tourner de façon plus stable sur les courbe rapide.

Pour cela, les roues arrière pivotent, en sens opposé du volant à basse vitesse, et dans le même sens sinon. 2,7° de braquage à basse vitesse. Cela peut sembler peu. Mais, en deçà de 60 km/h, cela fait comme une direction plus directe de 20%. A noter qu'en mode "RACE", la limite de "basculement" est de 100 km/h. Sur les courbes serrées et les enchaînements rapides, cela devrait être une arme fatale face aux concurrentes.

Pivot découplé, butées hydrauliques

Evidemment, la Renault Megane RS reste fidèle au "train avant à pivot découplé" (ou indépendant). Concrètement, cela permet de conserver la géométrie du train avant malgré l'angle des roues et le couple appliqué (on est sur une traction on le rappelle). Cela limite les remontées de couple dans le volant et permet de mieux passer le couple à la route. Surtout avec le différentiel à glissement limité. Tout le train a du être redessiné avec des roues plus grandes (19 pouces). Cela permet aussi de réduire le poids non suspendu (tellement important en conduite sportive).

Les suspensions à butées hydrauliques de compression devraient également être l'une des forces de la nouvelle Renault Megane RS. Concrètement, un amortisseur classique "tape" quand il arrive en butée. Ici, à l'approche de la butée, l'amortissement est raffermi par la butée hydraulique. Cela évite donc de taper, mais aussi cela évite que la roue ne rebondisse, faisant perdre la trajectoire, sans parler du confort.

Mais, la Megane RS ne serait rien sans son moteur. Ce dernier est un tout nouveau 1,8 litre turbo à injection directe. La puissance est de 280 chevaux, mais, surtout, le couple est de 390 Nm sur une plage de 2400 à 4800 tours/min. Le moteur utilise différentes technologies pour améliorer le refroidissement tout en ayant une meilleure efficience. Bonne chose, on est sur une distribution par chaîne ! Peut-être plus bruyante que la courroie, cela permet de se passer théoriquement du changement de celle-ci sur la durée de vie de la voiture, et surtout cela contribue à la baisse des émissions de CO2 (donc de la consommation).

Sport ou Cup, selon les goûts

Deux châssis sont disponibles. Un châssis Sport et un Cup. Le Sport est le châssis "normal" de la nouvelle Renault Megane RS. Il est, selon Renault, le mieux adapté à la route de tous les jours. Bien entendu, les amortisseurs participent à ce confort de tous les jour, mais aussi la répartition du couple. Cette dernière est faite, comme de plus en plus souvent, en freinant les roues avant. Cela évite de lourds et coûteux équipement.

Cette version Sport permet déjà d'aller se faire plaisir sur circuit et laisser cette Megane RS exprimer tout son potentiel. Pour ceux qui voudrait absolument l'efficacité, il y a le châssis Cup. Les amortisseurs sont raffermis de 10%, le différentiel mécanique à glissement limité Torsen permet d'améliorer la motricité en sortie de courbe. Côté freinage, déjà puissant et endurant sur la version Sport, il passe en bi-matière pour les disques (alu/fonte). 1,8 kg en moins par roue ! Et c'est de la masse non-suspendue. Cela améliore aussi l'endurance avec un refroidissement plus efficace.

Plus de 3000 euros de malus

Cette nouvelle Renault Megane RS devrait être encore plus "Dr Jekyll et Mister Hyde". Facile à vivre au quotidien, virile et énervée en mode course. En plus, elle est disponible en boîte manuelle 6 rapports ou avec la boîte EDC à 6 rapports. Le prix, on l'avait découvert il y a quelques jours. A savoir 37 600 euros, prix de départ hors malus. Comptez 4253 € de malus pour la BVM6 et 3113 € pour l’EDC.

On a désormais la fiche technique complète. Miam ! On notera un 0 à 100 km/h effectué en 5,8 secondes. Ainsi qu'un 1000 m départ arrêté en 25 secondes tout rond. Le poids reste "contenu" à 1 430 kg en ordre de marche (hors option) et surtout la consommation baisse (ce qui limite le malus...).

On attend la version Trophy qui doit arriver pour la fin de l'année. Elle aura un moteur poussé à 300 chevaux et 400 Nm de couple. Certaines options comme les disques bi-matière ou les jantes 19 pouces seront de série.

[pdf-embedder url="https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2018/01/21202793_Nouvelle_Renault_M_GANE_R_S_Caract_ristiques_techniques.pdf"]

Source et illustration : Renault

Pour résumer

Renault dévoile toute la fiche technique de sa nouvelle Renault Megane RS. Manuelle ou EDC, pivots découplés, tout y est.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos