par Elisabeth Studer

Stellantis : Tavares seul maître à bord, départ de Manley

Ceux qui se demandaient laquelle des deux entités récemment fusionnées au sein de Stellantis - FCA et PSA - prendrait le lead semblent désormais avoir la réponse : Mike Manley, précédemment DG de Fiat-Chrysler (FCA) avant la fusion quitte le nouveau groupe issu du rapprochement entre les deux constructeurs, sans être remplacé. De quoi ouvrir une voie royale à Carlos Tavares, patron de PSA avant qu’il ne fusionne avec FCA.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Ceux qui se demandaient laquelle des deux entités récemment fusionnées au sein de Stellantis - FCA et PSA - prendrait le lead semblent désormais avoir la réponse : Mike Manley, précédemment DG de Fiat-Chrysler (FCA) avant la fusion quitte le nouveau groupe issu du rapprochement entre les deux constructeurs, sans être remplacé. De quoi ouvrir une voie royale à Carlos Tavares, patron de PSA avant qu’il ne fusionne avec FCA.

Mike Manley quitte Stellantis

Stellantis a annoncé mardi le départ de Mike Manley, l'ancien patron de FCA. Lequel assurait la direction des opérations en Amérique du Nord et du Sud depuis la fusion.

Ce remaniement au plus haut niveau intervient huit mois à peine après la fusion entre les deux constructeurs.

Stellantis précise dans un communiqué qu’il ne sera pas remplacé.

Le COO du groupe pour l'Amérique du Nord Mark Stewart et son COO pour l'Amérique latine Antonio Filosa remplaceront Mike Manley et rapporteront directement à Carlos Tavares.

Mike Manley : nouveau patron de Autonation

AutoNation, le plus grand groupe de concessionnaires aux États-Unis, a annoncé la nomination d’un nouveau DG pour succéder à Mike Jackson, âgé de 72 ans, qui prend sa retraite après de longs et loyaux services au sein de la structure.

. À compter du 1er novembre, Mike Manley assumera le rôle de directeur général d'AutoNation, tout en disposant d’une place à la table du conseil d'administration.

« AutoNation a établi la référence en matière d'excellence de la vente au détail automobile », a déclaré Mike Manley à cette occasion.

Mike Manley concurrent puis partenaire de Carlos Tavares

"Cela a été mon privilège de connaître Mike d'abord en tant que concurrent, puis en tant que partenaire et collègue dans la création de Stellantis, mais surtout, toujours en tant qu'ami", a déclaré Tavares dans un communiqué. "Dès les premiers jours de nos discussions, nous partagions une vision, une conviction et un engagement vraiment communs et c'est sur ces bases solides, construites au cours des dernières années, que Stellantis a obtenu ses premiers résultats impressionnants » a ajouté le dirigeant.

Manley attiré par d’autres cieux …

Le départ de Mike Manley ne semble pas être un départ contraint mais au contraire une volonté de l’ancien patron de FCA de quitter le groupe nouvellement formé.

Conflit de pouvoir entre deux têtes dirigeantes ? Volonté de Carlos Tavares d’avoir la suprématie ou choix réel et réfléchi de Manley ?

En tout état de cause, Tavares a déclaré qu'il était "personnellement désolé de ne plus avoir Mike comme collègue", mais heureux pour Manley dans son nouveau rôle de DG et "heureux qu'il rejoigne le conseil d'administration de la Fondation Stellantis".

"Le moment est venu pour moi d'ouvrir un nouveau chapitre", a quant à lui déclaré Manley dans un communiqué.

Manley l'un des cadres de FCA les plus proches de Marchionne

Manley, 57 ans, a rejoint l'entreprise en 2000 alors entité DaimlerChrysler.

Il y a commencé en tant que directeur du développement du réseau au Royaume-Uni. Au fil des ans, il a occupé divers postes de direction, notamment à la tête de la marque Jeep puis de la marque Ram. De juillet 2018 à janvier 2021, il a été DG de Fiat Chrysler Automobiles.

Manley a en effet pris les rênes de FCA en 2018 après que Sergio Marchionne, l'homme crédité d'avoir sauvé à la fois à Chrysler et à Fiat, a dû quitter ses fonctions à cause de sa santé défaillante. Après la mort de Marchionne, Manley a été officiellement nommé DG.

Manley était l'un des cadres les plus proches de Marchionne et on disait qu'il reflétait son approche travailleuse. S’il a longtemps été considéré comme un successeur possible de son patron, la crise de santé de Marchionne l'a poussé à occuper le poste de direction de l'entreprise plus tôt que prévu.

Manley, responsable des marques les plus rentables de FCA

Les rôles de Manley à la tête de Jeep et de Ram l'ont placé au sommet des marques les plus importantes et les plus rentables de l'entreprise, régulièrement au centre de la spéculation en tant que candidats possibles à la scission ou à la vente.

Pendant le mandat de Manley, FCA a poursuivi la croissance et le rebond que Marchionne avait amorcés. Manley était en fonction lorsque la société a annoncé son investissement de 4,5 milliards de dollars dans le sud-est du Michigan, en vue de construire la première nouvelle usine d'assemblage de véhicules à Détroit depuis 30 ans.

Un DG de trop …

Alors que les contours de ce qui allait devenir Stellantis prenaient forme dans les mois précédant la fusion, des questions se sont posées sur le rôle de Manley dans la future structure alors que Tavares, qui avait dirigé le groupe PSA, a été choisi comme DG.

Un ancien DG d'entreprise joue rarement un rôle moindre dans une nouvelle entité issue d'une fusion, même dans le cadre de fonctions aussi importantes que celles de responsable des opérations en Amérique du Nord et du Sud Amériques, mais les dirigeants se sont donnés beaucoup de mal pour souligner l'amitié qui existait entre Manley et Tavares, ce dernier ayant pris soin de remercier Manley et son équipe lors des commentaires publics.

Sources : Reuters, Automotive News, Les Echos, Detroit Free Press

Pour résumer

Ceux qui se demandaient laquelle des deux entités récemment fusionnées au sein de Stellantis - FCA et PSA - prendrait le lead semblent désormais avoir la réponse : Mike Manley, précédemment DG de Fiat-Chrysler (FCA) avant la fusion quitte le nouveau groupe issu du rapprochement entre les deux constructeurs, sans être remplacé. De quoi ouvrir une voie royale à Carlos Tavares, patron de PSA avant qu’il ne fusionne avec FCA.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.