Accueil Stellantis Stellantis : réunion entre syndicats italiens et Tavares (DG)

Stellantis : réunion entre syndicats italiens et Tavares (DG)

0
60
PARTAGER

Carlos Tavares, Directeur Général du nouveau groupe Stellantis, formé par la fusion des constructeurs PSA et Fiat Chrysler (FCA), s’entretiendra mercredi avec les syndicats du secteur automobile italien. Ces derniers redoutent que la fusion porte atteinte à  l’emploi transalpin.

Garantir et développer l’emploi en Italie : une nécessité pour les syndicats

« C’est un premier signal important d’attention envers les travailleurs italiens et leurs représentants syndicaux », a jugé dans un communiqué Roberto Benaglia, secrétaire général du syndicat Fim-Cisl. Il faut « garantir et développer l’emploi » dans les usines italiennes, a-t-il martelé.

La tenue de la réunion, prévue mercredi à 12H45 en visioconférence, a été confirmée de source proche du dossier.

La réunion avec Carlos Tavares « est une décision importante car elle valorise le rôle des salariés de FCA en Italie », a estimé pour sa part Francesca Re David, secrétaire générale de Fiom-Cgil, la Fédération italienne des travailleurs de la métallurgie.

Des synergies synonymes d’économie

L’un des objectifs majeurs de l’opération de fusion entre PSA et FCA est de permettre d’établir des synergies. Les deux constructeurs tablent sur des économies pouvant atteindre jusqu’à 5 milliards d’euros par an, tant au niveau des coûts de fabrication que dans la recherche.

Les syndicats exhortent l’Etat italien à renforcer son rôle

Si les syndicats italiens ont plutôt bien accueilli la fusion, ils réclament toutefois une implication plus forte de l’Etat italien au niveau financier.

Début janvier, Fiom-Cgil, influent syndicat, avait appelé le gouvernement italien à prendre une part dans le capital de Stellantis.

«L’Italie est dans une position de faiblesse dans cette fusion avec les Français» et «il faut la présence de l’Etat dans son capital pour avoir un mot à dire sur la future stratégie», avait déclaré la secrétaire générale de Fiom Cgil, Francesca Re David.

Une participation de l’Etat italien dans Stellantis pas tabou selon Rome

A l’heure actuelle, un tel scénario n’a pas été écarté par Rome. « Une éventuelle présence de l’État dans le capital social du nouveau groupe, similaire à celle du gouvernement français, ne peut et ne doit pas être un tabou », a également déclaré le vice-ministre italien de l’Economie Antonio Misiani.

«L’opération Stellantis relève de l’intérêt national du point de vue de l’emploi et de l’industrie», avait-t-il indiqué au journal La Repubblica.

Pour rappel, l’État français est présent au capital de Stellantis à hauteur de 6,2%.

Notre avis, par leblogauto.com

Syndicats et pouvoir italiens n’ont pas leur dernier mot … Inquiets de la fusion, ils redoutent que l’emploi transalpin soit le parent pauvre de l’opération.

Et ce, d’autant plus que ces dernières années, le groupe FCA a prospéré avant tout grâce aux bons résultats commerciaux de ses marques RAM et Jeep.

En Europe, Lancia n’est présent qu’avec l’Ypsilon, et seulement en Italie. Alfa Romeo réduit peu à peu son nombre de modèles. En parallèle, la part de marché de Fiat sur le territoire européen fond comme neige au soleil …

Le constructeur italien pourrait certes se concentrer sur le segment des citadines, portée par le succès de la 500. Mais il s’agit d’un modèle où les marges sont faibles …. Encore plus dans la version électrique …

Reste également, comme le dit lui-même le ministre italien de l’Economie,  une entrée de l’Etat italien au capital de Stellantis ne peut se faire que «sous certaines conditions qui jusqu’ici ne sont pas remplies : nous ne pouvons certainement pas penser à une opération hostile, une intervention de ce genre doit être construite de manière consensuelle». Ajoutant qu’elle devait être mise en oeuvre dans le cadre d’une stratégie industrielle.

Sources : AFP, Presse italienne

Poster un Commentaire

60 Commentaires sur "Stellantis : réunion entre syndicats italiens et Tavares (DG)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Stabak
Invité
Ma foi pourquoi pas. Pas une mauvaise chose selon moi. Après tout Airbus fonctionne très bien avec trois Etat actionnaires au capital (France, Allemagne et Espagne). Dongfeng risque de lâcher du lest un jour, et la famille Agnelli fait part depuis plusieurs années de son souhait de se désengager petit à petit du secteur automobile qui n’est même plus son principal gagne pain dans la holding Exor. C’est déjà en cours avec CNH qui risque d’être vendu à FAW. L’Etat Italien pourrait prendre une parti de ces participations. Il faudra attendre la fin de la clause des 5 ans pour… Lire la suite >>
Miké
Invité

Airbus fonctionnait. Ftfy. Rip

SGL
Invité

Ah ça oui @Miké
Mauvais exemple, Airbus même s’ils sont impactés gravement par la crise jusqu’en 2024, ils sont de loin l’avionneur qui s’en tire le mieux au monde.

C Ghosn
Invité

Vu les aides au ils ont recu encore heureux ….

SGL
Invité

@C Ghosn, ce n’est les aides qui font les livraisons et les commandes.

zafira500
Invité

« C’est déjà en cours avec CNH qui risque d’être vendu à FAW. »
Iveco en faite. Les Agnelli se débarrassent en effet des bijoux de familles, ce qui fait grogner en Italie (surtout après les innombrables aides que leur a octroyé les Gouvernements italiens).

Stabak
Invité

zafira 500 : Autant pour moi c’est effectivement Iveco (incluant également FPT apparemment) seulement et non le groupe CNH complet. Cela dit ça reste un pan immense de l’industrie mécanique Italienne qui serait vendu… Dommage et on peut comprendre la grogne. Coté français aussi o devrait s’y inquiéter. Iveco est implanté sur plusieurs sites chez nous.

Miké : Ca marche toujours. La crise a forcément donné un coup aux finances du groupe, mais ça ne remet pas en cause l’unité des nations au sein d’Airbus. Les autres avionneurs ne s’en sortent pas mieux que Airbus de la crise.

zafira500
Invité

@Stabak
« Autant pour moi c’est effectivement Iveco »
Pas de soucis.👍
« Coté français aussi o devrait s’y inquiéter. Iveco est implanté sur plusieurs sites chez nous. »
En effet.

Thomas
Invité

Comme ça le Ducato n’aura plus de moteur Iveco, mais celui des Boxer et Jumper(boite de vitesse automatique en plus) 😀

SGL
Invité
AXSPORT
Invité

MDR

zafira500
Invité

@SGL.
Oui en effet. J’ai lu sur le site de l’Argus que c’est pour privilégier Alfa Romeo.

wizz
Membre

comme je le disais

-une alliance (pas permanente donc), PSA peut demander d’utiliser le réseau de FCA pour y vendre ses Peugeot, afin de récupérer des parts de marché, et de gonfler le bilan et les bénéfices de PSA

-mais avec une fusion, qu’un véhicule soit vendu aux USA sous le blason de Peugeot ou Chrysler, ça revient au même concernant les bénéfices. A cette différence est qu’il faut faire un effort marketing pour faire connaitre Peugeot aux Américains (d’où autant vendre avec le blason Chrysler, Dodge…, donc laisser ces marques développer un nouveau véhicule avec les plateformes communes)

zafira500
Invité

@SGL.
L’hypothèse du rebadgeage est plus probable. Sinon, comment expliquer que PSA, pardon Stellantis, renonce à vendre des Peugeot aux USA (en dehors de privilégier Alfa Romeo).

zafira500
Invité

Oups c’est wizz, sorry.

Tesla
Invité
@Wizz Tu as oublié une 3e hypothèse, le divorce (ça c’est déjà produit avec DaimlerChrysler). Le mandat de C.Tavares prendra fin dans 5 ans et il y aura un 1er bilan de la fusion. Si celle-ci est conflictuelle, la partie se sentant lésée peut choisir de reprendre ses billes. Un exemple de situation conflictuelle : EssilorLuxottica Si Stellantis tourne au vinaigre au bout de 5 ans, PSA sera le grand lesé de l’histoire : – Méga transfert de technologie – Sauvetage de plusieurs constructeurs concurrents – Absence du marché américain (USA) C’est aussi pour ça que cette histoire de fusion… Lire la suite >>
zafira500
Invité

« Car on ne sait pas si elle est réelle ou s’il l’une des 2 parties à acheté l’autre. »
Certains pensent que c’est PSA qui a pris le contrôle de FCA.

Luxecar
Invité

Sans oublier que l’on peut faire renaitre une marque pour rebadger les Peugeot aux US, je pense à Plymouth, qui faisait partie du portefeuille Chrysler, il y a peu.

wizz
Membre

Plymouth, c’était la marque low cost du groupe. Des véhicules Chrysler en version ultra dépouillée pour offrir un prix d’attaque. Par exemple, le Plymouth Voyager était vendu avec des vitres manuelles, un tapis sol presque digne de celui de la Renault 4L. C’était presque un utilitaire (en équipement), tellement c’était « essential only »

ALFISTA
Invité

C’est IVECO qui est à vendre et non CNH

ALFISTA
Invité

CNH est le premier groupe dans différents domaines et trop rentable pour que la famille Agnelli cède quoique se soit alors que IVECO c’est pas le cas et encore la vente n’a pas encore confirmé. Juste des on dit d’une proposition de 5 milliards.

zafira500
Invité

@ALFISTA
En général quand tu es financier, tu vends ce qui est le plus rentable (les marges et toussa).
Aux dernières nouvelles, Comau, division machinerie de l’ex-FCA, serait bientôt séparé de Stellantis. Pour être à son tour vendu?

Dom
Invité

Une chose m’échappe Peugeot n’est plus coté, OK
FCA est coté sous le nom de STELLANTIS N.V. (STLA) avec une capitalisation à la fiat ….23 milliards !! très très loin du chinois NIO qui se rapproche de VW.
Peugeot est il mort ? c’est Fiat qui commande, ou c’est un bug qui va durer durer durer …..en bourse. Pour l’instant qui commande: Fiat.
https://www.zonebourse.com/cours/action/STELLANTIS-N-V-117750959/societe/

Thibaut Emme
Admin

Non. FCA tout comme Peugeot ne sont plus cotés. La nouvelle société Stellantis est la seule cotée, sur trois bourses (chose très commune).

Mais, quand on change de société cotée, il y a un délai de livraison des actions.
Les actions STLA arrivent en fait demain mercredi 20.
Si vous aviez des actions Peugeot, pour le moment vous n’avez plus rien virtuellement 😉
Les actionnaires ont reçu l’avertissement avec le communiqué de la fusion effective.

Dom
Invité

NIO, c’est de la bombe !!! en bourse.

Dom
Invité

NIO chiffre d’affaire : 2 019 M — Capitalisation 72 541 M
C’est le nouveau Tesla.– Variation 1 an: +1 211.66%
https://www.zonebourse.com/cours/action/NIO-LIMITED-45899628/societe/

SGL
Invité

Stellantis… c’est +10 % en bourse depuis 2 jours !!!
…un nouveau Tesla ? 😀

Dom
Invité

Fiat lux et facta est lux
1 211 000 000 000.66% sur un an, pas mal Stellantis.

wpDiscuz