par Thibaut Emme

Stellantis : rénover des boîtes de vitesses automatiques pour baisser le bilan écologique

Le groupe Stellantis a annoncé récemment un partenariat avec le fabricant de boîtes de vitesses Aisin pour la rénovation de BVA. Tout bon pour l'environnement et pour le portefeuille.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Le groupe Stellantis a annoncé récemment un partenariat avec le fabricant de boîtes de vitesses Aisin pour la rénovation de BVA. Tout bon pour l'environnement et pour le portefeuille.

Rénover les boîtes de vitesses est un art qui se pratique encore dans certains pays comme l'Angleterre pour les modèles anciens qui ne sont plus fabriqués. Mais, pour les boîtes modernes, on a tendance à balancer au moindre pépin. C'était particulièrement vrai pour les boîtes manuelles "peu onéreuses". Ca l'est moins avec les boîtes automatisées, simple ou double embrayage. Pour réduire la facture énergétique, rénover la boîte est idéal.

Ainsi, Stellantis et Aisin avancent que la rénovation permet d'économiser 80% d'énergies et matériaux par rapport à un échange standard. Financièrement, cela sera aussi moins cher et on pourra donc réparer certaines voitures qui passaient "épave" quand la valeur vénale était inférieure à la valeur du remplacement par une boîte neuve. Et cela va dans la tendance du marché et de nos sociétés avec l'économie circulaire.

Le service de rénovation concerne pour le moment quatre boîtes automatiques à 6 rapports (AT6 et AM6) que l'on trouve sur des modèles ex-PSA : Peugeot 208, 508 II, 308 II, 408 II, 2008, 3008 II, 5008 II, the Citroën C3 III, C4 II, C4 Picasso II, DS4 et DS3. La France et la Belgique seront les pays de lancement. Cela s'élargira par la suite, tant en pays de disponibilité que de boîtes "rénovables".

Réparer et rénover au lieu de changer pour du neuf

Avec l'obligation de proposer des pièces de remplacement depuis avril 2019, cette rénovation de boîtes automatiques Aisin permet d'entrevoir des réparations moins chers pour les véhicules modernes. Et c'est tant mieux, car souvent, des véhicules récents partent à la casse devant les factures de réparation qui explosent.

Il faut dire que les composants sont de plus en plus compliqués et souvent changés en entier pour du neuf. Pas économe ni pour le propriétaire, ni pour la planète. On n'est pas encore au niveau iconique de Cuba qui était l'image d'Epinal même de la débrouille automobile, mais si on peut réparer un peu plus les voitures, ce sera tout bon.

En revanche, cela devrait aussi signifier une baisse des ventes de véhicules neufs. Sans doute un mal pour un bien, à condition que les constructeurs acceptent qu'ils devront vendre moins, mais mieux. Ils devront aussi réinvestir l'occasion et la réparation en pièces d'occasion.

Prochaine étape, autoriser le rétrofit ?

Pour résumer

Le groupe Stellantis a annoncé récemment un partenariat avec le fabricant de boîtes de vitesses Aisin pour la rénovation de BVA. Tout bon pour l'environnement et pour le portefeuille.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.