par Elisabeth Studer

Stellantis : production ralentie, de la marge pour les ventes

La pénurie mondiale de puces électroniques a d'ores et déjà  fortement impacté Stellantis, groupe issu de la récente fusion de PSA et FCA. La crise l'aura empêché de produire 190.000 véhicules au premier trimestre. Elle n'a pas encore freiné ses ventes, a annoncé le constructeur mercredi.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La pénurie mondiale de puces électroniques a d'ores et déjà  fortement impacté Stellantis, groupe issu de la récente fusion de PSA et FCA. La crise l'aura empêché de produire 190.000 véhicules au premier trimestre. Elle n'a pas encore freiné ses ventes, a annoncé le constructeur mercredi.

Stellantis avertit de l'impact de la pénurie sur ses activités

Le groupe - qui regroupe  désormais 14 marques  - prévient que le manque de semi-conducteurs, fabriqués principalement en Asie et sujets à une demande mondiale exceptionnelle, va perdurer et avoir un "impact supérieur" au deuxième trimestre, avant une amélioration au deuxième semestre. La crise devrait se poursuivre jusqu'en 2022.

8 des 44 usines du groupe Stellantis impactées

Au Brésil, en France ou aux Etats-Unis, 8 des 44 usines du groupe Stellantis sont actuellement touchées par cette pénurie, entre la suspension de certaines lignes de montage et des jours de chômage technique, a indiqué le directeur financier du groupe, Richard Palmer.

Situation gérée en fonction du stock et de la rentabilité

La visibilité est "très limitée" et le groupe gère la situation "au jour le jour", en fonction du stock et de la rentabilité des modèles, a souligné la direction de Stellantis. Pas pour rien que les propos  concernant la pénurie de puces  émanent de la direction financière. Les ordinateurs des analystes doivent chauffer chez le constructeur ...

Les usines testent des options se voulant plus "flexibles et standardisées": la nouvelle Peugeot 308 a par exemple retrouvé des cadrans à aiguilles pour remplacer les compteurs numériques, introuvables.

"Ca nous permet également d'agir plus efficacement, avec un stock plus faible", ce qui est bon pour la "rentabilité" du groupe, a précisé Richard Palmer. Message directement adressé  aux investisseurs pour tenter d'équilibrer entre points négatifs (perte de chiffre d'affaires) et points positifs (gestion au plus fin de la marge) ...

Chiffre d'affaires en hausse

Au niveau mondial, Stellantis a présenté un chiffre d'affaires net de 34,3 milliards d'euros au premier trimestre, en hausse de 14% par rapport au premier trimestre 2020, qui avait été freiné sur sa fin par les premières mesures sanitaires liées au Covid-19.

Le groupe a vendu au premier trimestre 1,567 million de véhicules (+11%), un chiffre reflétant "la forte demande des consommateurs et la bonne performance des ventes au détail", selon Stellantis. Il a confirmé son objectif de marge opérationnelle pour 2021, autour de 5%.

Des stocks en baisse, priorité au haut de gamme

Les stocks du groupe ont particulièrement baissé en Amérique du Nord, freinant les ventes (-4%), sans endommager le chiffre d'affaires qui est en hausse de 9%, poussé par la vente de véhicules de gamme supérieure.

Si le gouvernement US a exhorté les fabricants de puces taïwanais d'approvisionner ses constructeurs, l'Europe envisage  d'investir massivement pour s'affranchir de l'Asie. Cela ne devrait  toutefois pas avoir d'impact à court ou moyen terme.

Notre avis, par leblogauto.com

Bouteille  à moitié vide ou à moitié pleine ???

Si Stellantis semble vouloir positiver en annonçant que les ventes ne sont pas ENCORE impactées, cela signifie tout de même  qu’il prévoit un impact non négligeable sur ses résultats commerciaux. Histoire de prévenir la Bourse tout en douceur ? Le message semble avoir été bien reçu ... le cours de l'action du groupe progressant suite à cette  annonce. L'accent mis sur la recherche de rentabilité et la confirmation de son objectif de marge opérationnelle pour 2021, fixée autour de 5%  semble donc ravir les investisseurs ...  Quant aux clients et salariés ...

Sources : Stellantis, AFP

Pour résumer

La pénurie mondiale de puces électroniques a d'ores et déjà  fortement impacté Stellantis, groupe issu de la récente fusion de PSA et FCA. La crise l'aura empêché de produire 190.000 véhicules au premier trimestre. Elle n'a pas encore freiné ses ventes, a annoncé le constructeur mercredi.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.