par Elisabeth Studer

Stellantis : Sochaux à l’arrêt faute de puces

Contrairement à que laissait supposer les récentes « annonces » de Renault et Stellantis, laissant entendre que la rentrée de septembre 2022 s’avérait moins « compliqué » que la fin de l’été 2021, les choses ne sont pas aussi idylliques …
La production de voitures à l'usine Stellantis de Sochaux sera suspendue jusqu'à samedi, a confirmé le constructeur à Reuters. Faisant suite à des propos d’un responsable syndical allant dans ce sens. Ce dernier avait cité la pénurie de semi-conducteurs comme raison de l'interruption.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Le site de Peugeot Sochaux (Stellantis) à l’arrêt

Après une pause estivale de trois semaines, les employés de l'usine automobile Stellantis de Sochaux (Doubs) sont désormais au chômage technique.

Le constructeur a été contraint de geler la production du site pour plusieurs jours à cause de problèmes d'approvisionnements en semi-conducteurs. Le site, qui fabrique les SUV Peugeot 3008 et 5008, est à l'arrêt jusqu'à samedi inclus.

Mercredi 24 août, la séance du soir a été annulée ainsi que celle du jeudi matin. La direction a annoncé de nouvelles suppressions, jeudi matin, jusqu'au samedi 27 août. L’interruption pourrait être prolongée : la direction doit faire le point sur le futur planning de l'usine vendredi en fin de journée.

Les employés de Sochaux ne sont pas les seuls du groupe Stellantis à être impactés par la pénurie de semi-conducteurs : la production de l'usine Opel à Saragosse, une autre filiale du groupe, sera à l'arrêt de jeudi soir à lundi.

Stellantis encore confiant en début de semaine

Pourtant en début de semaine, l’espoir semblait de mise. « Nos sites de production français ont bien repris leur activité après les congés d'été, toujours dans un contexte de pénurie des semi-conducteurs impliquant un pilotage quotidien par nos équipes », indiquait ainsi lundi une porte-parole du groupe automobile issu de la fusion entre PSA et FCA. « Trois semaines d'arrêt cet été ont permis de refaire le plein de pièces et tous les sites terminaux ont repris à peu près normalement », avait indiqué pour sa part, une source syndicale. Ajoutant toutefois que le constructeur n’était « pas pour autant totalement à l'abri des perturbations. »

Tavares prudent

En juillet, le DG de Stellantis, Carlos Tavares, s'est montré prudent quant à la pénurie de semi-conducteurs qui a affecté l'industrie automobile, affirmant que la production n'atteindrait pas les niveaux d'avant la pandémie avant la fin de 2023. Stellantis avait dit s'attendre à une normalisation des approvisionnements en semi-conducteurs d'ici 2023, tout en précisant que cette évolution serait lente.

Des annonces distillées au compte-gouttes

Ces annonces sont distillées au compte-gouttes par la direction", dénonce Eric Peultier, délégué syndical Stellantis et membre du bureau de l'union départementale FO du Territoire de Belfort. "Cette façon de faire énerve tous les salariés impactés par la perspective de perdre de l'argent et de ne rien pouvoir prévoir, notamment pour la garde d'enfants."

Notre avis, par leblogauto.com

Une seule puce vous manque et toute une production est au ralenti …. Ce qui nécessite une gestion des approvisionnements au plus fin, et donc complexe ...

 

Sources : Reuters, Francebleu

Pour résumer

La production de voitures à l'usine Stellantis de Sochaux sera suspendue jusqu'à samedi, a confirmé le constructeur à Reuters. Faisant suite à des propos d’un responsable syndical citant la pénurie de semi-conducteurs comme raison de l'interruption.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.