par Thibaut Emme

SSangYong bouge encore et est racheté

Alors que la marque a un peu disparu des radars, elle se fait racheter et annonce sa relance. Une annonce qui accompagne la forte hausse des ventes qui restent malgré tout faméliques.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

En France, SsangYong  n'a immatriculé que 18 Tivoli (un SUV urbain) en 2022. Un constat alarmant qui laissait craindre un enterrement en catimini. Il faut dire que SsangYong était dans une situation financière catastrophique. Elle avait été placé pour la deuxième fois en moins de 10 ans en redressement judiciaire. Après 18 mois de procédure, le quatrième constructeur sud-coréen clôt cette mise sous surveillance.

En effet, la société sud-coréenne KG Group a décidé de racheter SsangYong ainsi qu'une partie de la dette. Le chaebol (un conglomérat familial en Corée du Sud) spécialisé dans les produits chimiques et l'acier a effectué deux versements, un premier pour relancer des investissements et un deuxième pour payer les dettes les plus urgentes. Ces plans de remboursement ont été validés par un tribunal de Séoul.

Désormais, SsangYong va se relancer commercialement. La marque va s'orienter vers l'électrification. Le Groupe KG va devoir là encore mettre la main à la poche pour cela. La marque pourra aussi compter sur son nouveau SUV, le Torres. Présenté en Corée du Sud, il reçoit un bon accueil et devrait être exporté vers l'Amérique du Sud. Le U100, véhicule 100% électrique, devrait également être lancé l'an prochain.

La direction de SsangYong Motor a déclaré : « Au nom de toute l’entreprise, nous souhaitons exprimer notre profonde gratitude à l’ensemble de nos partenaires, notamment au tribunal de commerce de Séoul et à nos créanciers, pour leur compréhension et leur soutien qui nous ont permis de mener à bien notre procédure de redressement et de poser les jalons de la normalisation de notre activité. Nous tenons à remercier tout particulièrement nos clients pour leur fidélité et leur patience. Notre entreprise, profondément repensée et transformée, entend bien leur faire part de sa reconnaissance en leur offrant un service client optimal. »

En France, la marque est importée par le groupe Emil Frey France.

Depuis 20 ans, l'histoire de SsangYong est faite de changement de propriétaire. En 2004, le Chinois SAIC (MG) prend 51% de la marque. La crise financière déclenchée en 2008 par les subprimes aux USA place SsangYong Motor dans une mauvaise situation. Un premier plan de sauvegarde est lancé en 2009 avec l'aval d'un tribunal. En 2011, l'Indien Mahindra & Mahindra se porte acquéreur des parts de SAIC. Depuis, la marque n'a jamais réussi à croître mondialement et n'a pas été aidée par la pandémie mondiale et la chute des ventes automobiles. En avril 2021, nouveau placement sous administration judiciaire.

C'est ce placement qui se termine avec l'arrivée du groupe KG. Les dettes envers les institutions financières (351,7 milliards de wons soit 267 millions de dollars) ont été apurées. Selon l'agence de presse coréenne Yonhap, le constructeur aurait une dette totale de 1 500 milliards de wons. C'est donc un groupe particulièrement fragile que vient d'acquérir le chaebol.

Notre avis, par leblogauto.com

SsangYong n'est pas le seul constructeur qui accumule les déboires depuis 20 ans. A la crise de 2008 a succédé la pandémie fin 2019. Les plus faibles se feront avaler par les plus gros, ou disparaîtront corps et bien. Surtout s'ils doivent investir massivement dans l'électrification.

En France, SsangYong n'a jamais été un gros vendeur mais les 18 unités de cette année sont vraiment ridicules. On ne peut que souhaiter à Emil Frey que la relance soit vraiment là. Actuellement, la gamme est composée de trois SUV : Rexton 2021, Korando et Tivoli.

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

SsangYong sort officiellement de 18 mois de redressement judiciaire en Corée du Sud. Un chaebol (conglomérat) s'est porté acquéreur des parts du groupe indien Mahindra & Mahindra et va relancer le constructeur.

En France, le groupe Emil Frey France continue d'importer les véhicules SsangYong et compte relancer les ventes.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.