par Elisabeth Studer

Russie : co-entreprise Fiat/Sollers

Le constructeur italien Fiat et son partenaire russe Sollers ont signé cette semaine un accord sur la création d'une co-entreprise automobile en Russie.

Objectif de production : jusqu'à un demi-million de véhicules par an. Selon le gouvernement russe, il s'agirait de créer un second acteur de poids sur le marché automobile nationale.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le constructeur italien Fiat et son partenaire russe Sollers ont signé cette semaine un accord sur la création d'une co-entreprise automobile en Russie.

Objectif de production : jusqu'à un demi-million de véhicules par an. Selon le gouvernement russe, il s'agirait de créer un second acteur de poids sur le marché automobile nationale.

L'accord a été signé à Naberejnye Tchelny, au Tatarstan, par le patron de Fiat, Sergio Marchionne, et celui de Sollers, Vadim Chvetsov, et bien évidemment ... en présence du Premier ministre russe Vladimir Poutine.

Les investissements dans la société commune doivent s'élever à 2,4 milliards d'euros. Un crédit à long terme d'une durée de 15 ans et d'un montant de 2,1 milliards d'euros est actuellement à l"étude.

Rappelons qu'à l'heure actuelle, le marché automobile russe est dominé par le groupe russe Avtovaz, en proie à de sérieuses diffcultés. Le nouvel "arrivant" lui fera donc directement concurrence.

D'ici 2016, la nouvelle entité produira jusqu'à 500.000 voitures par an, sur le site de l'usine de Sollers, à Naberejnye Tchelny. Ce dernier produit déjà des véhicules Fiat de modèle Albea et Doblo (75.000 unités par an), ainsi que des SsangYong sud-coréennes dont la construction sera transférée en Extrême-Orient.

A terme, neuf nouveaux modèles des marques Fiat et Chrysler y seront produits. Mais la joint-venture devrait axer sa production sur l'assemblage de la berline Fiat Linea. Par ailleurs, au moins 10% des véhicules produits seront destinés à être exportés.

En octobre 2009, le PDG de Sollers, Vadim Chvetsov, avait fait part des projets de la société visant à lancer en Russie la construction du 4x4 Jeep de Chrysler, scociété dont Fiat détient désormais 20%.

Quoi qu'il en soit, un sérieux défi pour les deux groupes partenaires depuis 2005. En effet, selon l'Association of European Business (AEB), les ventes de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers en Russie ont poursuivi leur chute début 2010, reculant de 37% en janvier en valeur glissante annuelle, après avoir plongé de 49% en 2009.

 

Sources : AFP, Reuters, Ria Novosti

Pour résumer

Le constructeur italien Fiat et son partenaire russe Sollers ont signé cette semaine un accord sur la création d'une co-entreprise automobile en Russie.

Objectif de production : jusqu'à un demi-million de véhicules par an. Selon le gouvernement russe, il s'agirait de créer un second acteur de poids sur le marché automobile nationale.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.