par La rédaction

Procès Lotus vs Lotus: Pas de jugement avant novembre

Sauf accord de dernière minute entre les deux parties, il semble que l'on s'achemine vers la présence de deux équipes Lotus sur les grilles de départ de la prochaine saison de F1. Sur son compte Twitter, Tony Fernandes, le patron de Dany Bahar, patron de Lotus Group, avait pourtant déclaré il y a quelques jours que ce procès permettrait de savoir à qui appartient le nom de Lotus.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Sauf accord de dernière minute entre les deux parties, il semble que l'on s'achemine vers la présence de deux équipes Lotus sur les grilles de départ de la prochaine saison de F1. Sur son compte Twitter, Tony Fernandes, le patron de Team Lotus a tenu aujourd'hui à apporter quelques précisions sur ce conflit qui l'oppose à Lotus Group. Il explique notamment que les auditions qui ont démarré ce matin à la Haute Cour de Londres ne concernent pas l'utilisation du nom Lotus en F1 mais la résiliation "de manière unilatérale et illégale par Lotus Group du contrat de licence de Lotus Racing" initialement accordée pour cinq années. Dany Bahar, patron de Lotus Group, avait pourtant déclaré il y a quelques jours que ce procès permettrait de savoir à qui appartient le nom de Lotus.

Ce ne sera visiblement pas le cas puisque selon Tony Fernandes le procès concernant ce volet de l'affaire est déjà programmé pour novembre 2011, soit après la fin de la saison.

Mark Daniels, un avocat spécialisé en propriété intellectuelle interrogé par la BBC, a pour sa part estimé que le juge Peter Smith ne se prononcera uniquement que sur la recevabilité de l'affaire à la suite de cette audience préliminaire. Il est, d'après lui, peu probable qu'un règlement rapide intervienne compte tenu des enjeux commerciaux.

Bref, le dossier "Lotus vs Lotus" semble de plus en plus confus.

A lire également:

F1: un cigarettier chez Lotus Renault GP?

Pour résumer

Sauf accord de dernière minute entre les deux parties, il semble que l'on s'achemine vers la présence de deux équipes Lotus sur les grilles de départ de la prochaine saison de F1. Sur son compte Twitter, Tony Fernandes, le patron de Dany Bahar, patron de Lotus Group, avait pourtant déclaré il y a quelques jours que ce procès permettrait de savoir à qui appartient le nom de Lotus.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.