par Thibaut Emme

Peugeot : la 208 n'est pas (encore?) un sacré numéro

Lancée il y a un an, la 208 a connu un démarrage correct mais ses ventes se sont visiblement vite essoufflées. Plus de 15% en dessous de ses objectifs initiaux, la petite sochalienne ne réitère pas pour l'instant le succès de sa grand-mère la 205 qui avait en son temps sauvé la maison PSA.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

2013 dans la lignée de 2012 ?

On ne peut certes pas parler de catastrophe quand on voit les ventes 2012, mais celles-ci sont tout de même bien en dessous des objectifs que s'était fixé Peugeot. En effet, 220 800 unités de la Peugeot 208 ont été vendues en 2012 contre un objectif initial de 265 000. Selon les premiers chiffres de commercialisation, cette barre, plutôt conservatrice aurait du être atteinte et dépassée, mais diverses péripéties sont venues contrarier le lancement de la petite dernière.

Des problèmes d'approvisionnement sur certaines pièces ont vite paralysé la production d'une voiture qui voyait pourtant la demande être là à son lancement. D'autres soucis sur certaines machines perturbaient également ce qui devait être LE lancement pour Peugeot. Enfin, la 208 a sans doute raté son entrée en scène de part un manque de certaines motorisations essence et une concurrence qui a réagi instantanément et avancé un peu les présentations de ses nouveaux modèles.

La 208 se rattrape sur les séries spéciales

Du coté de Peugeot, on reconnait que le lancement n'a pas été optimum. "Sur le marché européen, nous avons du perdre 20 à 25 % de notre potentiel pendant cette période" déclare Xavier Duchemin, Directeur commercial France de Peugeot. En année pleine, Peugeot tablait lors du lancement de 500 à 550 000 unités vendues en Europe. Le début de 2013 a vu 39 000 unités trouver preneur sur janvier et février en Europe. En projection, l'objectif des 500 000 sera difficile à tenir à moins d'un sursaut venu des séries spéciales et de la très attendues GTi.

Néanmoins du coté de Peugeot, on tient à souligner que les séries spéciales dopent au moins les marges. En effet, si les volumes seront assurés par les flottes d'entreprises et les entrées de gamme, la 208 suit bien la tendance de la personnalisation et du sur-ééquipement. Il en résulte un prix moyen de 19 000 euros pour ses séries spéciales ce qui constitue pour l'instant le seul motif de satisfaction pour la 208. La nouvelle planche de salut de Peugeot viendra-t-elle d'un duo inédit 208/2008 ? Rien n'est moins sur.

Lire également : Genève 2013 - Entretien avec Philippe Varin (vidéo)

Source : Les Echos, photo : Peugeot

Pour résumer

Lancée il y a un an, la 208 a connu un démarrage correct mais ses ventes se sont visiblement vite essoufflées. Plus de 15% en dessous de ses objectifs initiaux, la petite sochalienne ne réitère pas pour l'instant le succès de sa grand-mère la 205 qui avait en son temps sauvé la maison PSA.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.