par Elisabeth Studer

Opel envisage des suppressions d'emplois en Autriche

Information peu relayée par les medias, mais qui concerne tout de même au premier chef les salariés d'Opel, en Autriche … voire même ailleurs. Le constructeur - désormais filiale de PSA -envisage de supprimer entre 350 et 400 emplois sur les 1.200 que compte son site de Vienne.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Raisons avancées : l'arrivée à son terme d'un important contrat sur les boîtes de vitesse. Une information communiquée récemment par Franz Fallmann, le président du comité d'entreprise de la marque allemande sur la radio autrichienne ORF.

350 à 400 emplois sur la sellette

Selon le président du CE, les salariés du site de Vienne - Aspern ont été informés de ces suppressions de postes lors d'une réunion préalable.

"L'évolution du personnel montre qu'il y a 350 à 400 collègues en trop", a par ailleurs ajouté Franz Fallmann, confirmant ainsi une information publiée précédemment par le quotidien Kleine Zeitung.

Selon le président du CE, ces réductions d'emplois seraient basées sur des départs volontaires. Il estime néanmoins qu'une telle procédure pourrait s'avérer insuffisante pour arriver à un tel niveau de suppression de postes.

Les négociations sur le plan social devraient débuter très prochainement.

Boîte manuelle 6 vitesses dès l'été 2019

Selon Franz Fallmann, le site de production de Vienne demeurera néanmoins en activité et devrait même produire une boîte manuelle 6 vitesses dès l'été 2019.

Dans une déclaration transmise  à la presse, Opel a expliqué que le site de Vienne-Aspern voyait ses volumes de production "s'épuiser". "Nous devons donc adapter notre organisation pour protéger l'avenir du site",  déclare le constructeur.

Opel a par ailleurs indiqué que le groupe PSA allait investir sur le site en lui confiant une ligne de production de boîtes de vitesse manuelles MB6 pour l'ensemble des marques du groupe, confirmant que la production devrait débuter cet été. Une stratégie d'ores et déjà annoncée en mars 2018.

"Ce sont des produits compétitifs qui devraient maintenir un bon niveau d'activité sur le site",  indique Opel ... tentant de rassurer.

Soutien de la ville de Vienne

La ville de Vienne souhaite apporter son soutien aux employés impactés. Les salariés licenciés devraient être intégrés au sein d'une fondation. Ils recevront parallèlement des allocations chômage et une aide à la reconversion. Après un recyclage, ils devraient également être en mesure d'exercer d'autres professions.

L'avis de Leblogauto.com

Le rachat d'Opel par PSA ne se fait pas sans douleur quoiqu'on en dise, l'opération impliquant des suppressions de postes.

Le constructeur devra penser à mettre à jour le site internet d'Opel Wien, lequel tente encore d'attirer d'éventuels candidats à l'embauche par des propos alléchants … 

Sources : Reuters, Kleine Zeitung, ORF, Agefi-Dow Jones

Pour résumer

Information peu relayée par les medias, mais qui concerne tout de même au premier chef les salariés d'Opel, en Autriche … voire même ailleurs. Le constructeur - désormais filiale de PSA -envisage de supprimer entre 350 et 400 emplois sur les 1.200 que compte son site de Vienne.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.