par La rédaction

Mark Fields a annoncé la perte d’1 million d’emplois si les normes 2025 ne sont pas assouplies

Lors de la réunion organisée par Donald Trump avec Les PDGs des constructeurs américains, celui de Ford, Mark Fields, y est allé façon bulldozer pour justifier le retrait des normes CAFE 2025. Le PDG de Ford aurait murmuré à l’oreille du président que ces normes menaçaient un million d’emplois.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Lors de la réunion organisée par Donald Trump avec Les PDGs des constructeurs américains, celui de Ford, Mark Fields, y est allé façon bulldozer pour justifier le retrait des normes CAFE 2025. Le PDG de Ford aurait murmuré à l’oreille du président que ces normes menaçaient un million d’emplois.

Les constructeurs font un lobbying intense auprès de Donald Trump pour retirer les futures normes de consommation baptisée CAFE qui entreront en application en 2025. Pour rappel, les normes de consommation définissent un objectif de CAFE (Corporate Average Fuel Economy) de 54,5 mpg (4,32 l/100 km) alors qu’il est aujourd’hui de 34,3 mpg (6,86 l/100 km).

Mark Fields aurait également demandé à l’équipe de Trump d’adopter des normes nationales et passer outre les réglementations spécifiques en vigueur dans l’état californien. Le California Air Resources Board avait déclaré que si l’administration Trump modifiait les objectifs CAFE, la Californie n’aurait pas d’autres choix que d’ignorer les nouvelles réglementations mises en place.

Source : Bloomberg

Source photo : Ford

Pour résumer

Lors de la réunion organisée par Donald Trump avec Les PDGs des constructeurs américains, celui de Ford, Mark Fields, y est allé façon bulldozer pour justifier le retrait des normes CAFE 2025. Le PDG de Ford aurait murmuré à l’oreille du président que ces normes menaçaient un million d’emplois.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.