Marché français en mars : + 12,8 %
par La rédaction

Marché français en mars : + 12,8 %

Le marché automobile français ne plonge pas encore comme prévu malgré la baisse des diverses primes, prime à la casse et bonus écologiques inclus. Il est vrai que pour pallier ces diminutions d'incitation à l'achat de nombreux constructeurs compensent sur le plan financier. Conséquence ? Le marché automobile français continue d'enregistrer de bons chiffres. Le mois de mars (surfant encore sur les commandes de la fin d'année 2009) n'échappe donc pas à cette bonne règle en se ponctuant par une hausse de 17,9 % en données brutes et de 12,8 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à mars 2009 (23 jours en mars 2010 et 22 jours en mars 2009), indique le Comité des Constructeurs d'Automobiles Français (CCFA). Cette augmentation est toutefois plus mesurée que celle enregistrée en février dernier ( + 17,8 %). Au total sur les trois premiers mois de 2010, avec 594 776 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves affiche une progression de 17 % avec un même nombre de jours ouvrables par rapport à la même période de 2009 (63 jours au 1er trimestre 2010 comme en 2009). Jusqu'ici tout va bien...

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Le marché automobile français ne plonge pas encore comme prévu malgré la baisse des diverses primes, prime à la casse et bonus écologiques inclus. Il est vrai que pour pallier ces diminutions d'incitation à l'achat de nombreux constructeurs compensent sur le plan financier. Conséquence ? Le marché automobile français continue d'enregistrer de bons chiffres. Le mois de mars (surfant encore sur les commandes de la fin d'année 2009) n'échappe donc pas à cette bonne règle en se ponctuant par une hausse de 17,9 % en données brutes et de 12,8 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à mars 2009 (23 jours en mars 2010 et 22 jours en mars 2009), indique le Comité des Constructeurs d'Automobiles Français (CCFA). Cette augmentation est toutefois plus mesurée que celle enregistrée en février dernier ( + 17,8 %). Au total sur les trois premiers mois de 2010, avec 594 776 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves affiche une progression de 17 % avec un même nombre de jours ouvrables par rapport à la même période de 2009 (63 jours au 1er trimestre 2010 comme en 2009). Jusqu'ici tout va bien...

... Mais ne devrait pas se confirmer dans les prochains mois de l'année, tous les constructeurs ayant plus ou moins à égalité anticipé un repli du marché de l'ordre de 10 %. En attendant, ils capitalisent et devraient logiquement prolonger (mais pour combien de temps) leur politique tarifaire commerciale agressive pour éviter un trou d'air.

Dans le détail tous les constructeurs n'affichent pas la même santé. Au rayon français, c'est Peugeot qui se distingue avec une progression de 25,4 % alors que Citroën et Renault progressent aussi, mais moins que le marché, avec une hausse respective de 6,1 % et 5,0 %. Notons que le groupe Renault bénéficie à plein de la nouvelle explosion de Dacia dont les ventes ont été multipliées par quatre à 16 660 voitures lui permettant de prendre le quatrième rang des marques avec 6,8 % du marché après les trois françaises.

Au rayon des marques étrangères les plus significatives hausses sont à créditer chez Nissan (+93,3 %), BMW (+36,3 %), General Motors Europe (+31,4 %) et Ford (+26,2 %). Trois constructeurs affichent a contrario des performances négatives. Il s'agit de Toyota/Lexus en recul de 21,9 %, le groupe Mercedes de 7,4 % et Hyundai de 4,1 %. Tous les chiffres complémentaires sont à disséquer via ce lien.

A lire également. Marché français en février : + 17,8 %.

Source : CCFA.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le marché automobile français ne plonge pas encore comme prévu malgré la baisse des diverses primes, prime à la casse et bonus écologiques inclus. Il est vrai que pour pallier ces diminutions d'incitation à l'achat de nombreux constructeurs compensent sur le plan financier. Conséquence ? Le marché automobile français continue d'enregistrer de bons chiffres. Le mois de mars (surfant encore sur les commandes de la fin d'année 2009) n'échappe donc pas à cette bonne règle en se ponctuant par une hausse de 17,9 % en données brutes et de 12,8 % à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à mars 2009 (23 jours en mars 2010 et 22 jours en mars 2009), indique le Comité des Constructeurs d'Automobiles Français (CCFA). Cette augmentation est toutefois plus mesurée que celle enregistrée en février dernier ( + 17,8 %). Au total sur les trois premiers mois de 2010, avec 594 776 immatriculations, le marché français des voitures particulières neuves affiche une progression de 17 % avec un même nombre de jours ouvrables par rapport à la même période de 2009 (63 jours au 1er trimestre 2010 comme en 2009). Jusqu'ici tout va bien...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.