par Joest Jonathan Ouaknine

Le monde merveilleux des communiqués de SAIC

Régulièrement, les constructeurs Chinois émettent des communiqués de presse où ils disent grosso modo: "On va conquérir le monde, on va lancer plein de modèles et dans 5 ans, on aura dépassé Toyota." Au début, on y croit et cela fait peur. Puis, à la longue, comme la réalité est très loin des objectifs, ces communiqués font bien rire. Le comique du jour est SAIC, qui nous annonce ses plans pour NAC et MG, suite au rachat du constructeur.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Régulièrement, les constructeurs Chinois émettent des communiqués de presse où ils disent grosso modo: "On va conquérir le monde, on va lancer plein de modèles et dans 5 ans, on aura dépassé Toyota." Au début, on y croit et cela fait peur. Puis, à la longue, comme la réalité est très loin des objectifs, ces communiqués font bien rire. Le comique du jour est SAIC, qui nous annonce ses plans pour NAC et MG, suite au rachat du constructeur.

SAIC parle d'injecter 8,5 milliards de yuans (soit 800 millions d'euros) dans les comptes de NAC. C'est à la fois peu dans l'absolu (à peine le dixième du budget nécessaire à la création d'une berline chez un grand constructeur) et énorme à l'échelle Chinoise.

Chez MG, les capacités de production seraient augmentées pour atteindre 200 000 unités. Aujourd'hui, les clients sont loin de se battre pour acheter des MG 7 et le constructeur multiplie les rabais. A Longbridge (Grande-Bretagne), la TF n'occupe que l'ancienne chaine de la Mini (l'actuelle Mini est produite par BMW dans une ancienne usine... MG.) Le reste a été rasé et les rats qui étaient planqués dans les recoins du site ont envahi la ville! Quant à la MG TF, NAC cherche encore a monter un pare-brise sans le casser (finalement, je n'étais pas loin de la vérité, cf.)

Mais avec l'argent de SAIC, MG pourrait faire des travaux d'agrandissement, embaucher du personnel ex-RoverMG et s'offrir un réseau de concessionnaires.

Pas d'infos sur Nanjing Soyat et ses voitures qui furent des Seat Ibiza/Inca dans une autre vie. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, elles sont toujours produites. Les Chinois les boudent et seuls 800 unités sont sorties de l'usine en 2007. Pourtant, ils sont créatifs: regardez comment ils ont intégré une 2e porte latérale sur le Seat Inca:

Nanjing-Fiat est devenu Chery-Fiat. En 2006, la joint-venture avait produit 30 000 unités, bien loin des 300 000 envisagées. Le marché Chinois connait une croissance exponentielle, mais Nanjing-Fiat a réussi l'exploit de voir ses ventes s'effondrer, passant à 15 000 unités en 2007! Nanjing a gardé l'usine, la propriété intellectuelle des modèles fabriqués (des Siena et des Perla) et le réseau. SAIC table sur 150 000 Nanjing ex-Fiat en 2012. Très optimiste donc.

Source:

China Car Times

A lire également:

Chine : fusion des constructeurs SAIC et Nanjing

Nanjing-Fiat est mort, vive Chery-Fiat!

Un corbeau chez NAC-MG?

Pour résumer

Régulièrement, les constructeurs Chinois émettent des communiqués de presse où ils disent grosso modo: "On va conquérir le monde, on va lancer plein de modèles et dans 5 ans, on aura dépassé Toyota." Au début, on y croit et cela fait peur. Puis, à la longue, comme la réalité est très loin des objectifs, ces communiqués font bien rire. Le comique du jour est SAIC, qui nous annonce ses plans pour NAC et MG, suite au rachat du constructeur.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.