par Elisabeth Studer

La course EV ne fait que commencer selon le DG de Xiaomi

La décision du géant chinois des smartphones Xiaomi de construire des voitures semble avoir été accueillie avec scepticisme récemment, à tel point que son dirigeant a défendu les plans de l'entreprise dans un tweet.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Xiaomi : pas trop tard pour rentrer sur le marché

"Tesla est entré dans l'industrie des véhicules électriques avec plus de 10 ans d'avance sur nous. Certaines personnes pensent que nous avons déjà raté notre fenêtre pour entrer sur le marché, mais je ne suis pas d'accord", a tweeté jeudi Lei Jun, fondateur et DG de Xiaomi.

Lei est actif sur Weibo, l'équivalent chinois de Twitter, avec 22,76 millions d'abonnés, et publie du contenu presque quotidiennement. Twitter n'est pas son media préféré pour surfer sur les réseaux sociaux, il n’y compte que 110 000 abonnés et n’y publie du contenu qu’une seule fois par semaine en moyenne.

Xiaomi rejoint le secteur automobile en mars 2021

Xiaomi a officiellement annoncé qu'il rejoignait le train en marche de la construction automobile le 30 mars 2021, affirmant que son investissement initial dans le secteur automobile était de 10 milliards de RMB (1,54 milliard de dollars), avec un investissement prévu de 10 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années.

En novembre 2021, Xiaomi a signé un contrat avec le comité de gestion de la zone de développement économique et technologique de Pékin pour construire un siège social pour son activité automobile et son siège de vente et de R&D à Yizhuang.

Usine dotée d’une capacité de production de 300 000 unités

Xiaomi construira parallèlement une usine dotée d’une capacité de production de 300 000 unités . Le site sera construit en deux phases, avec une capacité de production annuelle de 150 000 véhicules dans les première et deuxième phases, respectivement.

La première voiture de Xiaomi devrait sortir de la chaîne de production et atteindre la production de masse en 2024.

Obstacles réglementaires

Mais des articles laissant entendre que les plans de construction de voitures de Xiaomi rencontraient des obstacles réglementaires ont fait surface à plusieurs reprises au cours des deux derniers mois. Selon un article Bloomberg de fin juillet, le projet EV de Xiaomi rencontre des difficultés pour obtenir l'approbation réglementaire et la société discute depuis des mois de problèmes de licence avec des responsables de la Commission nationale du développement et de la réforme, mais sans succès.

Dans un article séparé du 26 août, Bloomberg a déclaré que Xiaomi était en pourparlers avec le groupe BAIC au sujet d'un partenariat pour produire des véhicules électriques et explorait différentes options, notamment l'achat par Xiaomi d'une participation dans une usine Hyundai qui détient la licence complète pour produire des voitures dans Chine.

Dans un article ultérieur, le média local Cailian a déclaré que Xiaomi pourrait reprendre le site de production de BAIC à Qingdao , dans la province du Shandong, dans l'est de la Chine.

Le 1er septembre, Sina Tech a cité deux sources proches du dossier disant que Xiaomi n'achètera probablement pas l'usine de BAIC et n'a pas l'intention d'adopter un modèle de production OEM, mais construira plutôt sa propre usine.

Ambitions dans la conduite autonome

Le tweet de Lei affichait une photo de lui avec un véhicule utilisé pour tester la technologie de conduite autonome de Xiaomi, soulignant apparemment les ambitions de l'entreprise dans le domaine de la conduite autonome.

La technologie de conduite autonome de Xiaomi est en phase de test et vise à être au premier rang de l'industrie d'ici 2024 , a déclaré Lei lors de sa présentation personnelle annuelle le 11 août dernier.

Sources : Cnev

 

Pour résumer

La décision du géant chinois des smartphones Xiaomi de construire des voitures semble avoir été accueillie avec scepticisme récemment, à tel point que son dirigeant a défendu les plans de l'entreprise dans un tweet. En laissant entendre qu'il n'était pas trop tard pour faire son entrée sur le marché.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.