par Elisabeth Studer

GM : réductions de production prolongées faute de puces

General Motors (GM) a annoncé mercredi qu'il prolongeait encore les réductions de production dans trois usines nord-américaines et en ajoutait une quatrième à la liste de ses usines touchées par la pénurie mondiale de puces électroniques.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

General Motors (GM) a annoncé mercredi qu'il prolongeait encore les réductions de production dans trois usines nord-américaines et en ajoutait une quatrième à la liste de ses usines touchées par la pénurie mondiale de puces électroniques.

Fermeture des usines repoussée fin mars pour le Mexique et au moins mi-avril pour US et Canada

GM avait précédemment déclaré que les usines nord-américaines seraient fermées au moins jusqu'à la mi-mars. Le site de San Luis Potosi au Mexique devrait désormais être fermé jusqu'à la fin du mois de mars, tandis que les usines US et du Canada seront fermées au moins jusqu'à la mi-avril.

GM veut concentrer ses efforts sur full-size pickup trucks et SUV

La décision de prolonger les fermetures des usines assemblant berlines, SUV et crossovers du Kansas, du Mexique et de l'Ontario (Canada), été prise en vue de concentrer les efforts sur l’assemblage des full-size pickup trucks et SUV – modèles les plus vendus et les plus rentables - en leur attribuant en priorité le stock de puces disponibles.

GM a également déclaré que l’activité de son usine de Gravatai au Brésil serait également suspendue en avril et en mai.

Pénurie : GM table toujours sur un impact de 2 milliards sur les bénéfices

La prolongation de la diminution des cadences ne modifie pas les prévisions établies par GM le mois dernier, selon lesquelles la pénurie pourrait réduire jusqu'à 2 milliards de dollars les bénéfices du constructeur cette année.

Il y a une semaine, le directeur financier du GM, Paul Jacobson, a déclaré que la pénurie de puces s'améliorait , mais que le constructeur s'attendait toujours à ce que les retards réduisent son flux de trésorerie disponible de 1,5 milliard de dollars à 2,5 milliards de dollars en 2021.

Paul Jacobson a déclaré depuis que les approvisionnements en composants électroniques devraient revenir à des taux normaux d'ici la seconde moitié de l'année. Il se veut convaincu que les bénéfices ne se détérioreront pas davantage que prévu initialement. Un discours surtout destiné aux investisseurs, lesquels pourraient perdre leur confiance et diminuer le cours de l’action en se délestant de leurs titres.

GM affirme que la perte de production sera récupérée

GM n'a toutefois pas précisé la hauteur de l'impact sur les volumes que de telles baisses sont susceptibles d’engendrer, ne fournissant aucun élément détaillé.

Le constructeur automobile US n’a pas non plus indiqué quel fournisseur ou quelles pièces ont été touchés par la pénurie de composants.

Il a toutefois déclaré qu'il avait l'intention de récupérer autant que possible la perte de production.

Notre avis, par leblogauto.com

Si GM tente de rassurer les investisseurs, il n’en demeure pas moins que l’impact se fait sentir. 2 milliards de dollars n’est tout de même pas une coquette somme ….

Le problème est mondial et touche la plupart des constructeurs. Un porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) a déclaré en début de semaine que la pénurie de composants électroniques qui perturbe depuis plusieurs semaines la production des constructeurs automobiles a commencé à peser sur les prises de commandes de voitures en France fin février.

Sources : Reuters, GM, CNBC

Pour résumer

General Motors (GM) a annoncé mercredi qu'il prolongeait encore les réductions de production dans trois usines nord-américaines et en ajoutait une quatrième à la liste de ses usines touchées par la pénurie mondiale de puces électroniques.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.