Accueil Constructeurs Pénurie de puces : constructeurs US et japonais impactés

Pénurie de puces : constructeurs US et japonais impactés

0
5
PARTAGER

Ford, Toyota, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et Nissan ont annoncé vendredi qu’ils réduiraient leur production ce mois-ci en raison d’une pénurie de semi-conducteurs. Ils deviennent ainsi les derniers constructeurs automobiles touchés par des ruptures d’approvisionnement en puces électroniques alors que la demande rebondit après le gel d’activités engendré par la crise du coronavirus.

Honda Motor Co a également déclaré vendredi que sa production au Japon pourrait être affectée par une pénurie de semi-conducteurs.

Retards de production dans le secteur des semi-conducteurs

Les constructeurs automobiles et les fabricants électroniques sont confrontés à une pénurie mondiale de puces, la demande des consommateurs ayant rebondi après la pandémie de coronavirus, entraînant des retards de fabrication.

Vers une limitation de la production automobile à court terme ?

Alors qu’un analyste de Credit Suisse a déclaré dans une note d’étude que les problèmes d’approvisionnement en puces électroniques pourraient limiter la production automobile à court terme, les responsables du secteur ont toutefois déclaré qu’ils accordaient la priorité à la production de véhicules à forte rentabilité.

Un rebond de la production automobile difficile à rattraper

Les principaux fournisseurs de puces automobiles tels que NXP Semiconductor ont déclaré que la production automobile avait rebondi plus rapidement que prévu à la suite de la pandémie, une situation de nature à rendre complexe un rattrapage en terme de volumes.

Des inconvénients d’une stratégie de production de type « zéro stock » …

Une demande en semi-conducteurs accrue

Autre facteur à prendre en compte et non des moindres : alors que la capacité de fabrication de puces se trouvait réduite à l’échelle mondiale compte-tenu des mesures de confinement prises dans les pays producteurs, la vente d’ordinateurs portables, PC et consoles de jeu s’envolaient parallèlement. De quoi conduire les principales sociétés « friantes » en  puces telles que Nvidia à avertir de limites d’approvisionnement.

Pour rappel, Nvidia  est une entreprise américaine spécialisée dans la conception de processeurs graphiques, de cartes graphiques et de puces graphiques pour PC et consoles de jeux. C’est une société de type « fabless », c’est-à-dire qu’elle conçoit ses puces dans ses centres de recherches, mais qu’elle sous-traite leur production à d’autres sociétés de semi-conducteurs.

Quand les USA mettent sur liste noire le plus grand constructeur chinois ….

La décision prise par les régulateurs américains de mettre sur liste noire la société chinoise Semiconductor Manufacturing International Corp (SMIC) n’aura rien arranger à l’affaire … il s’agit en effet du plus grand fabricant de puces sous contrat de ce pays. Le contexte aura contraint les entreprises du monde entier à se démener pour trouver de nouveaux partenaires.

Ford contraint contraint de mettre une usine au ralenti

L’administration n’aura apparemment ni prévu ni anticipé l’effet boomerang engendré par la mise sur liste noire du constructeur de semi-conducteurs chinois …

Le constructeur automobile US Ford a en effet indiqué qu’il mettrait au ralenti son usine d’assemblage de Louisville, dans le Kentucky, qui construit les SUV Ford Escape et Lincoln Corsair, anticipant une semaine de congé initialement prévue plus tard dans l’année.

Refusant de nommer le fournisseur de puces à l’origine du problème, une porte-parole du constructeur a déclaré que Ford espérait que l’usine fonctionne à nouveau la semaine suivante. «Nous travaillons en étroite collaboration avec les fournisseurs pour faire face aux contraintes de production potentielles liées à la pénurie mondiale de semi-conducteurs», a-t-elle déclaré.

FCA : report de redémarrage et mise au ralenti

Fiat Chrysler (FCA) a déclaré pour sa part qu’il retarderait le redémarrage de la production à son usine de Toluca, au Mexique, site où est assemblé le Jeep Compass.

Le constructeur mettra également au ralenti son usine de Brampton, en Ontario, où sont produits les Chrysler 300, Dodge Charger et Dodge Challenger.

L’usine mexicaine devait redémarrer la production la semaine prochaine, mais les deux usines seront désormais fermées jusqu’à la fin du mois, a déclaré FCA.

Les constructeurs japonais impactés

Au delà des constructeurs américains, leurs concurrents japonais sont également impactés.

Toyota va ainsi réduire la production de son full-size pickup truck Tundra à son usine de San Antonio, au Texas. Le porte-parole du constructeur a déclaré que Toyota n’était pas en mesure à l’heure actuelle de déterminer la perte en terme de volume de production, se bornant à indiquer que l’activité allait être ralentie mais qu’aucun autre véhicule US n’était affecté.

Nissan a déclaré qu’il prévoyait de réduire la production de la Note – voiture électrique hybride – dans son usine d’Oppama au Japon, ne fournissant pas d’autres détails sur l’ampleur de la réduction de la production.

Le journal Nikkei a rapporté pour sa part qu’en janvier, Nissan réduirait sa production de Note à environ 5 000 unités en janvier, contre 15 000 unités initialement prévues.

Honda a également commencé à «constater un certain impact sur l’approvisionnement en pièces détachées», a déclaré un porte-parole de l’entreprise. Il réduira d’abord sa production d’environ 4000 unités ce mois-ci, affectant principalement la production de la Fit fabriquée dans l’usine de Suzuka.

Un malheur n’arrivant jamais seul .. un vaste incendie survenu en octobre dernier dans une usine de semi-conducteurs appartenant à Asahi Kasei Microdevices Corp (AKM) a également endommagé l’approvisionnement en semi-conducteurs.

Par ailleurs, le constructeur chinois GAC a déclaré que sa coentreprise avec Honda avait reçu des avertissements sur la fourniture de certains modèles, sans fourni de plus ample détail.

La production automobile en Chine pourrait être interrompue selon VW

En décembre dernier, Volkswagen, le plus grand constructeur automobile étranger en Chine, était allé jusqu’à affirmer que la production automobile globale chinoise pourrait être interrompue, des incertitudes causées par la pandémie du COVID-19 ayant perturbé l’approvisionnement mondial en puces pour certains composants électroniques.

Plus encore, VW indiquait alors dans un communiqué que la situation était telle qu’elle pourrait conduire à une interruption de la production automobile chinoise  dans sa globalité, les tensions dans l’approvisionnement  devenant chaque jour plus critiques du fait de la hausse de la demande engendrée par la reprise à plein régime du marché chinois.

Notre avis, par leblogauto.com

General Motors et BMW ont déclaré vendredi qu’ils n’avaient pas encore été touchés par la pénurie de puces, mais surveillaient la situation de près.

En décembre dernier, plusieurs responsables industriels avaient indiqué qu’une pénurie de puces utilisées dans la fabrication automobile pourrait durablement perturber la production en Chine en 2021. Laissant entendre que ces difficultés pourraient générer des effets en cascade, les fabricants de puces ayant d’ores et déjà fait part de leur intention d’augmenter leurs tarifs. Une aubaine pour eux alors qu’ils prévoient en parallèle d’étendre leur production.

Les équipementiers automobiles allemands Continental et Bosch ainsi que Volkswagen avaient parallèlement mis en garde contre la pénurie de composants.

Bien que les fabricants de semi-conducteurs aient déjà répondu à ce surcroît de demande avec des augmentations de capacité, « les volumes supplémentaires requis ne seront disponibles que dans six à neuf mois« , avait alors déclaré Continental. Ajoutant  que par conséquent, « les goulots d’étranglement potentiels de livraison pourraient durer jusqu’en 2021.»

Volkswagen avait alors déclaré qu’il faisait face à une pénurie de semi-conducteurs et qu’il ajusterait la production dans ses installations en Chine, en Amérique du Nord et en Europe.

La société allemande Infineon Technologies  avait annoncé pour sa part une hausse de ses investissements pour mettre en place une nouvelle usine de puces en Autriche.

« Nous avons déjà pris en compte une certaine croissance de la production automobile en 2021. En conséquence, nous ajusterons nos capacités de fabrication mondiales », avait alors déclaré la société dans un communiqué.

Sources : Reuters, Nikkei

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Pénurie de puces : constructeurs US et japonais impactés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

« De quoi conduire les principales sociétés fabricantes de puces telles que Nvidia à avertir de limites d’approvisionnement. »
Juste pour info, Nvidia n’a jamais eu d’usine de fabrication de puces, ils ont toujours sous traité cette partie.

amiral_sub
Invité

merci pour l’info je ne savais pas ! comme arm

wizz
Membre

faudrait aussi que les gens renouvellent moins souvent leur smartphone, achètent moins d’objets connectés siiiii indispensables (haut parleur connecté, frigo connecté, vibromasseur connecté….)

Bizaro
Invité

puceau parleur connecté ou ado sur Facebook?
vibromasseur connecté ou puce de lit?

Invité

Mais non, il n’y a pas pénurie de puce … mon chat se gratte autant qu’avant !

wpDiscuz