par Stéphane Schlesinger

Francfort 2005: le Rav4 s'empâte

Où est passé le SUV svelte et athlétique qui a créé la catégorie en 1994?  Les clients ont voulu toujours plus d'espace et de confort, le revoici donc, agrandi, alourdi, plus statutaire aussi. Et moins original. Cela étant posé, ce nouveau Rav4 conserve quelques arguments intéressants, à commencer par son D-4D Clean Power de 177CV, déjà apprécié dans l'Avensis et la Corolla Verso. Ensuite, son différentiel arrière est doté d'un module électromagnétique relié à un calculateur central qui le gère lui ainsi que l'ESP, l'ABS et même l'assistance électrique de la direction. Ainsi, il peut faire varier en permance la répartition de la puissance moteur entre l'avant et l'arrière pour une efficacité optimale sans que le conducteur ne se soucie de rien. S'il le veut, ce dernier peut verrouiller cette répartition dans un rapport de 55/45. Il dispose aussi d'une assistance gérant démarrage en côte et vitesse en cas de forte déclivité, un peu à la manière des derniers Range Rover.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Où est passé le SUV svelte et athlétique qui a créé la catégorie en 1994?  Les clients ont voulu toujours plus d'espace et de confort, le revoici donc, agrandi, alourdi, plus statutaire aussi. Et moins original. Cela étant posé, ce nouveau Rav4 conserve quelques arguments intéressants, à commencer par son D-4D Clean Power de 177CV, déjà apprécié dans l'Avensis et la Corolla Verso. Ensuite, son différentiel arrière est doté d'un module électromagnétique relié à un calculateur central qui le gère lui ainsi que l'ESP, l'ABS et même l'assistance électrique de la direction. Ainsi, il peut faire varier en permance la répartition de la puissance moteur entre l'avant et l'arrière pour une efficacité optimale sans que le conducteur ne se soucie de rien. S'il le veut, ce dernier peut verrouiller cette répartition dans un rapport de 55/45. Il dispose aussi d'une assistance gérant démarrage en côte et vitesse en cas de forte déclivité, un peu à la manière des derniers Range Rover.

Mais l'utilisateur lambda se souciera plus de la modularité et du confort. Il ne sera pas déçu: la banquette arrière reprend le système Easy Flat de la Yaris qui permet d'obtenir un plancher plat d'un geste de la main sur une tirette. Elle est en outre coulissante, et ses dossiers s'inclinent. Un très bon point! Par contre, les matériaux employés n'ont aucun cachet, l'ambiance anthracite reste austère et l'assemblage n'est pas très rigoureux. C'est pas la joie! Enfin, pas de hayon arrière mais une porte, peu pratique en ville et recouverte à l'intérieur d'un matériau fort désagréable qui se raye instantanément. Drôle de choix...
2 blocs sont disponibles au lancement: un 2L de 152CV, et un diesel 2.2 D-4D, développant soit 136 soit 177CV, le fameux Clean Power évoqué plus haut. Il permet au Rav4 d'atteindre le 200 tout en ne consommant que 7.2 en moyenne. En outre, c'est lui qui reçoit le filtre D-Cat qui stoppe particules et oxydes d'azote presque totalement. Mais qu'attend Toyota pour répandre ce dispositif à ses autres diesels?
Au final, nous dirons que le Rav4 perd de son identité tout en grandissant encore mais se dote de technologies dernier cri. Il n'y a donc aucune raison pour qu'il devienne plus abordable...

Pour résumer

Où est passé le SUV svelte et athlétique qui a créé la catégorie en 1994?  Les clients ont voulu toujours plus d'espace et de confort, le revoici donc, agrandi, alourdi, plus statutaire aussi. Et moins original. Cela étant posé, ce nouveau Rav4 conserve quelques arguments intéressants, à commencer par son D-4D Clean Power de 177CV, déjà apprécié dans l'Avensis et la Corolla Verso. Ensuite, son différentiel arrière est doté d'un module électromagnétique relié à un calculateur central qui le gère lui ainsi que l'ESP, l'ABS et même l'assistance électrique de la direction. Ainsi, il peut faire varier en permance la répartition de la puissance moteur entre l'avant et l'arrière pour une efficacité optimale sans que le conducteur ne se soucie de rien. S'il le veut, ce dernier peut verrouiller cette répartition dans un rapport de 55/45. Il dispose aussi d'une assistance gérant démarrage en côte et vitesse en cas de forte déclivité, un peu à la manière des derniers Range Rover.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.