par Pierre-Laurent Ribault

F1 : Toyota arrête les frais

C'est officiel, les carottes sont cuites pour le team Toyota F1. Le constructeur vient d'annoncer qu'Akio Toyoda a tranché en faveur du retrait de Toyota de la F1, donnant la priorité au redressement des comptes de l'entreprise qui va vers une seconde année dans le rouge.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

La décision est rendue publique à la suite de la réunion exceptionnelle du conseil d'administration qui se déroulait aujourd'hui. L'exemple de Honda, qui est revenu à un bénéfice d'exploitation cette année après s'être retiré de la F1 l'année dernière, a pesé lourd dans la balance et rendu d'autant plus difficile à justifier la poursuite de l'activité F1 alors que Toyota n'a pas encore réglé ses problèmes de surproduction.

Reste l'épineux problème du reclassement du personnel de l'écurie F1 pour une entreprise qui a l'habitude de limiter au maximum ses réductions d'effectifs. Toyota reste très évasif sur ce point. Plusieurs pistes sont envisageables, pour autant qu'elles soient synonymes de réduction de budget drastique : la continuation de l'activité F1 en tant que fournisseur/partenaire, peu probable cependant étant donné le manque de candidats déclarés à un moteur Toyota au jour d'aujourd'hui, ou un nouveau projet dans une discipline différente, étant donné que le constructeur confirme son souhait de rester présent dans le sport auto. Il ne serait pas étonnant que l'on reparle dans les jours prochains du projet arlésienne d'un prototype hybride pour Le Mans, qui n'a jamais vraiment avancé depuis l'engagement en 2007 d'une Supra hybride aux 24 heures de Tokachi. Plus en phase avec le message actuel du constructeur, ce pourrait être la meilleure solution pour Toyota de rester sur la scène internationale avec un investissement plus compatible avec ses finances actuelles.

La conséquence la plus directe du retrait de Toyota est d'offrir un ticket d'entrée sur la grille à la nouvelle entité de Peter Sauber et ses mystérieux investisseurs qui se languissaient sur la liste d'attente et constitue un très mauvais coup pour le pauvre Kamui Kobayashi qui se retrouve à pied, son meilleur (seul ?) espoir pour 2010 étant un baquet Toyota. Espérons pour lui que le constructeur, dont Kobayashi est le produit phare de la filière mise en place il y a plusieurs années, ne lui coupera pas les vivres entièrement et l'aidera à trouver un volant pour la saison prochaine. Il le mérite, et reste après le retrait de Toyota le seul lien visible entre le Japon et la F1. Ce dernier point n'aura sûrement pas échappé à Bernie non plus...

Source : Toyota

Crédit Image : Panasonic Toyota F1 Team

Lire également:

Bridgestone va quitter la Formule 1

Pour résumer

C'est officiel, les carottes sont cuites pour le team Toyota F1. Le constructeur vient d'annoncer qu'Akio Toyoda a tranché en faveur du retrait de Toyota de la F1, donnant la priorité au redressement des comptes de l'entreprise qui va vers une seconde année dans le rouge.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.