par La rédaction

F1 Monza qualifications: Vettel, le petit taureau terrasse le cheval cabré

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Bonne nouvelle pour les tifosi, un moteur Ferrari s'élancera en tête demain à Monza. Moins bonne nouvelle pour eux, la meilleure monoplace rouge a signé le sixième temps. Sebastien Vettel vient en effet de décrocher la pole position la plus inattendue de la saison sur la piste détrempée du circuit italien. Quant aux favoris, cette séance s'est apparentée à un cauchemar pour la plupart d'entres eux.

Q1: Sous une pluie de moins en moins intense, ce sont les pilotes McLaren qui tirent leur épingle du jeu en se plaçant aux deux premiers rangs, Kovalainen devançant Hamilton. Troisième, Sebastian Vettel confirme son excellente forme du moment ainsi que celle de sa machine puisque Sébastien Bourdais se classe sixième. Kimi Raïkkonen fait le strict minimum pour se qualifier en Q2 avec un modeste onzième temps. Pour Fernando Alonso c'est encore pire, avec le quatorzième chrono. Les pilotes éliminés sont Barrichello, Piquet, Nakajima, Button et Sutil.

Q2: Pour un infime écart de six millièmes de secondes, Sebastian Vettel se hisse en haut de la feuille de temps devant Heikki Kovalainen décidemment à son aise dans ces conditions d'adhérence précaire. Mais la pluie s'intensifiant, la hiérarchie est considérablement bouleversée et plusieurs gros bras se retrouvent dans l'incapacité d'améliorer leurs chronos dont Kubica, Raïkkonen et Hamilton tandis que Massa se qualifie in extremis avec le dixième temps. Avec trois des quatre premiers du championnat qualifiés dans le ventre mou du peloton, le Grand Prix s'annonce des plus disputés demain. A signaler également l'excellent cinquième temps de Bourdais qui lui permet de participer à sa troisième Q3 consécutive.

Q3: C'est l'explosion de joie dans le stand Toro Rosso puisque Sebastian Vettel réalise le hold-up de l'année en décrochant sa première pole position dans des conditions difficiles ce qui rend l'exploit d'autant plus exceptionnel. Heikki Kovalainen aura tout tenté pour déloge le jeune Allemand de la position de tête, en vain. Au drapeau à damiers il échoue pour moins d'un dixième de seconde mais a tout de même le net avantage d'être le seul pilote de top team qualifié en haut de la grille. Mark Webber signe le troisième temps devant Sébastien Bourdais qui complète le triomphe de la galaxie Red Bull. Cette séance, on n'a pas fini d'en parler !

Grille de départ:

1. Vettel 1'37"555

2. Kovalainen 1'37"631

3. Webber 1'38"117

4. Bourdais 1'38"445

5. Rosberg 1'38"767

6. Massa 1'38"894

7. Trulli 1'39"152

8. Alonso 1'39"751

9. Glock 1'39"787

10. Heidfeld 1'39"906

11. Kubica 1'36"697

12. Fisichella 1'36"698

13. Coulthard 1'37"284

14. Raïkkonen 1'37"522

15. Hamilton 1'39"265

16. Barrichello 1'36"510

17. Piquet 1'36"630

18. Nakajima 1'36"653

19. Button 1'37"006

20. Sutil 1'37"417

Pour résumer

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.