par Thibaut Emme

F1 : fin du sponsoring entre Lotus et Lotus F1 Team

Où va Lotus ? Tel pourrait être le sous-titre de l'article tant la politique aussi bien sportive que marketing de Lotus semble confuse pour ne pas dire plus. Aujourd'hui nous apprenons la fin de l'accord de sponsoring entre le constructeur anglais et l'écurie Lotus F1 Team détenue par Genii Capital.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Où va Lotus ? Tel pourrait être le sous-titre de l'article tant la politique aussi bien sportive que marketing de Lotus semble confuse pour ne pas dire plus. Aujourd'hui nous apprenons la fin de l'accord de sponsoring entre le constructeur anglais et l'écurie Lotus F1 Team détenue par Genii Capital.

Lotus est depuis peu la propriété du conglomérat malais DRB-Hicom et est la cible de pas mal de rumeurs. Les difficultés financières du constructeur seraient telles que tous les programmes des nouveaux modèles initiés par Dany Bahar seraient purement et simplement annulés. Coté sport automobile, Lotus est revenu sur le devant de la scène après des années d'absence, dans plusieurs disciplines phares telles que le rallye,  la F1 - avec l'écurie LRGP puis désormais Lotus F1 Team - ou l'indycar pour laquelle Lotus fournit des blocs propulseurs à plusieurs écuries - dont celle de Sébastien Bourdais ou celle de Jean Alesi pour sa participation aux 500 miles d'Indianapolis.

Mais depuis quelques temps les cartes semblent être redistribuées et la stratégie changer du tout au tout. Les derniers échos en provenance des USA font état de difficultés pour les écuries d'obtenir les moteurs Lotus et aujourd'hui nos confrères anglais d'Autosport annoncent la fin de l'accord de sponsor titre avec l'écurie Lotus F1 Team. Si dans l'immédiat l'écurie de Gérard Lopez ne changera pas de nom, on voit mal Genii Capital continuer très longtemps sans sponsor titre. Cela pourrait donc signifier la disparition à moyen terme de Lotus en F1.

L'accord signé entre Lotus et Genii Capital prévoyait a priori que le groupe Proton rachète 50% de l'écurie à l'issue d'un certain délai. Or cet accord est devenu caduc depuis la vente de Lotus par Proton. Cependant le nom de Lotus est très cher à Genii Capital qui tient à le conserver et on pourrait donc avoir un énième rebondissement avec pourquoi pas le rachat du Group Lotus par Gérard Lopez qui ne s'est pas montré hostile à cette hypothèse.

Toujours est-il que Genii Capital annonce ouvertement que la place de sponsor titre est à vendre et que l'écurie cherche un généreux donateur qui contre quelques millions d'euros verra son nom accolé à celui de Lotus dans le nom de l'écurie de F1. Pour rappel l'écurie vient de signer deux petits nouveaux en terme de sponsoring avec Unilever et Microsoft. Faites votre choix : une "F1 lessive" ou une "F1 informatique" ?

Lire également : Essai rétro - Lotus Europa Twin cam, le petit pimousse d'Hethel

Lotus annonce sa participation à...tout !

Source Autocar, Photo : Lotus F1 Team

Pour résumer

Où va Lotus ? Tel pourrait être le sous-titre de l'article tant la politique aussi bien sportive que marketing de Lotus semble confuse pour ne pas dire plus. Aujourd'hui nous apprenons la fin de l'accord de sponsoring entre le constructeur anglais et l'écurie Lotus F1 Team détenue par Genii Capital.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.