F1 : clémence pour Ferrari après l'affaire du GP d'Allemagne
par La rédaction

F1 : clémence pour Ferrari après l'affaire du GP d'Allemagne

Alors qu'elle avait implicitement contraint Felipe Massa à déposer les armes devant son coéquipier Fernando Alonso l'équipe avait déjà accepté de payer. Si aucune nouvelle peine n'a donc été prononcée, sur le fond on en reste au même puisque la règle sur les consignes d'équipe n'a toujours pas été profondément remise en question par la FIA.

Zapping Le Blogauto Essai de la Honda CRV, PHev 2024

Alors qu'elle avait implicitement contraint Felipe Massa à déposer les armes devant son coéquipier Fernando Alonso lors du GP d'Allemagne, la Scuderia Ferrari s'exposait, dans l'absolu, devant de nombreuses sanctions. Mais le Conseil mondial de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), réuni hier à Paris, n'a pas infligé de sanction supplémentaire à l'écurie Ferrari. L'écurie italienne s'en tire donc avec l'amende de 100 000 dollars, une amende que l'équipe avait déjà accepté de payer. Si aucune nouvelle peine n'a donc été prononcée, sur le fond on en reste au même puisque la règle sur les consignes d'équipe n'a toujours pas été profondément remise en question par la FIA.

"Après une analyse approfondie de tous les rapports, déclarations et documents soumis, l’Organe de Jugement a décidé de confirmer la décision des Commissaires Sportifs, d’infliger une amende de 100 000 $ pour infraction à l’Article 39.1 du Règlement Sportif et d’imposer le paiement des frais engagés par la FIA", peut on lire sur le communiqué de la FIA (organisme présidé par un certain Jean Todt). Bon à croire donc selon la FIA que ce coup de canif dans cet article concernant les directives d'équipes ne mérite aucune sanction supplémentaire.

Cependant la donne pourrait évoluer à l'avenir. "L'Organe de Jugement a également relevé que l’Article 39.1 du Règlement Sportif devrait être révisé et a décidé de renvoyer cette question devant le Formula One Sporting Working Group", indique la FIA. Alors que le GP de Monza se rapproche Ferrari peut souffler : ni points retirés, ni déclassement, ni pénalité supplémentaire. La Scuderia conserve ses chances. Quant au fait que les écuries étaient logiquement censées ne plus avoir le droit d'adresser des consignes de course à leurs pilotes, on en reparlera...

A lire également. F1 : Ferrari en audience devant la FIA le 8 septembre, F1 Hockenheim : Alonso, la victoire de la honte et F1 : amende pour Ferrari qui ne fait pas appel.

Source : FIA via L'Equipe.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Alors qu'elle avait implicitement contraint Felipe Massa à déposer les armes devant son coéquipier Fernando Alonso l'équipe avait déjà accepté de payer. Si aucune nouvelle peine n'a donc été prononcée, sur le fond on en reste au même puisque la règle sur les consignes d'équipe n'a toujours pas été profondément remise en question par la FIA.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.