par La rédaction

DaimlerChrysler / Mitsubishi : cest fini !

DaimlerChrysler a dfinitivement sold le volet financier de son alliance malheureuse avec Mitsubishi Motors Corp. (MMC) en vendant les 12,42% qu'il dtenait encore au capital du constructeur japonais. La banque d'affaires amricaine Goldman Sachs a repris cette participation et a aussitt entrepris de la reclasser auprs d'investisseurs institutionnels, a-t-on appris de source financire. Goldman Sachs s'est refus tout commentaire. DaimlerChrysler, qui avait initialement prsent son investissement dans MMC comme un pilier de sa stratgie mondiale, a prcis que sa cession augmenterait son rsultat de quelque 500 millions d'euros cette anne. Le sort de la participation de DaimlerChrysler dans MMC tait un sujet de spculation depuis le refus en avril 2004 du cinquime constructeur mondial de participer au renflouement du japonais.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

DaimlerChrysler a dfinitivement sold le volet financier de son alliance malheureuse avec Mitsubishi Motors Corp. (MMC) en vendant les 12,42% qu'il dtenait encore au capital du constructeur japonais. La banque d'affaires amricaine Goldman Sachs a repris cette participation et a aussitt entrepris de la reclasser auprs d'investisseurs institutionnels, a-t-on appris de source financire. Goldman Sachs s'est refus tout commentaire. DaimlerChrysler, qui avait initialement prsent son investissement dans MMC comme un pilier de sa stratgie mondiale, a prcis que sa cession augmenterait son rsultat de quelque 500 millions d'euros cette anne. Le sort de la participation de DaimlerChrysler dans MMC tait un sujet de spculation depuis le refus en avril 2004 du cinquime constructeur mondial de participer au renflouement du japonais.

Le groupe de Stuttgart, qui conserve des liens industriels importants

avec MMC, comme le dveloppement en commun de moteurs et le partage de

plates-formes de voitures, avait rpt depuis plusieurs reprises

qu'il conserverait sa participation. Les deux constructeurs ont assur

vendredi que les cooprations en place ne seraient pas remises en cause

par la cession des parts de DaimlerChrysler et qu'ils entendaient au

contraire continuer de les dvelopper. Les analystes ont salu la

dcision de DaimlerChrysler, dont l'action gagnait 1,95% 42,78 euros

vers 12h30 GMT, une progression suprieure celle de l'indice DJ Stoxx

europen de l'automobile (+1,49%). "Daimler a choisi de vendre au bon

moment", commente Michael Punzet, analyste de Landesbank

Rheinland-Pfalz. "Cet argent allgera la charge financire des

suppressions d'emplois prvues", ajoute-t-il, faisant rfrence au

projet de suppression de 8.500 emplois chez Mercedes en Allemagne.

Daimler a expliqu que ce plan social lui coterait au total 950

millions d'euros. Une source proche du dossier a expliqu que

DaimlerChrysler avait probablement vendu ses quelques 548,4 millions

d'actions MMC avec une dcote importante, qui pourrait avoir atteint

18% par rapport au cours actuel. Le titre MMC a termin vendredi 299

yens la Bourse de Tokyo, en hausse de 2,6% sur la sance, avant

l'annonce de la cession par Daimler. Analystes et traders estiment

toutefois que l'action du constructeur japonais est largement

survalue. Trois courtiers interrogs par Reuters Estimates visent au

mieux un cours de 70 yens. DaimlerChrysler a dj cd l'an dernier sa

participation dans le groupe sud-coren Hyundai Motor et cherche

actuellement vendre sa filiale de moteurs diesel lourds MTU

Friedrichshafen. Le produit de ces cessions pourrait lui permettre

d'honorer une partie de ses engagements de retraites, de renflouer sa

filiale Smart, d'investir dans de nouveaux modles ou de rcompenser

ses actionnaires en relevant son dividende, estime Morgan Stanley. MMC,

de son ct, a publi jeudi une perte semestrielle moins lourde que

prvu mais a prsent des objectifs prudents pour le second semestre.

Il s'attend toujours finir dans le rouge l'exercice fin mars, qui

serait ainsi le troisime dficitaire d'affile. Le refus de Daimler de

le renflouer l'an dernier avait contraint MMC se financer auprs

d'autres socits du groupe Mitsubishi et de fonds d'investissement.

Une augmentation de capital avait rduit la part de DaimlerChrysler,

qui s'levait auparavant 37%.

Source texte : Reuters France

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

DaimlerChrysler a dfinitivement sold le volet financier de son alliance malheureuse avec Mitsubishi Motors Corp. (MMC) en vendant les 12,42% qu'il dtenait encore au capital du constructeur japonais. La banque d'affaires amricaine Goldman Sachs a repris cette participation et a aussitt entrepris de la reclasser auprs d'investisseurs institutionnels, a-t-on appris de source financire. Goldman Sachs s'est refus tout commentaire. DaimlerChrysler, qui avait initialement prsent son investissement dans MMC comme un pilier de sa stratgie mondiale, a prcis que sa cession augmenterait son rsultat de quelque 500 millions d'euros cette anne. Le sort de la participation de DaimlerChrysler dans MMC tait un sujet de spculation depuis le refus en avril 2004 du cinquime constructeur mondial de participer au renflouement du japonais.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.