par Elisabeth Studer

Daimler : le comité d'entreprise opposé au 100 % électrique

Le comité d'entreprise de Daimler a averti le constructeur automobile des dangers de se concentrer sa production uniquement sur les véhicules électriques. "La mobilité électrique est importante, oui. Mais il y a un battage médiatique à ce sujet qui est déclenché par les politiciens et la société", a déclaré le Président du CE Michael Brecht à Automobilwoche.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Le comité d'entreprise de Daimler a averti le constructeur automobile des dangers de se concentrer sa production uniquement sur les véhicules électriques. "La mobilité électrique est importante, oui. Mais il y a un battage médiatique à ce sujet qui est déclenché par les politiciens et la société", a déclaré le Président du CE Michael Brecht à Automobilwoche.

Les moteurs thermiques ne doivent pas être diabolisés

Brecht a ajouté que les moteurs thermiques ne devraient pas être diabolisés. "L'équilibre climatique global est important, pas le type de propulsion. Planifier sans moteurs à combustion est un coup de poing pour tous ces collègues qui font un excellent travail dans ces domaines depuis des décennies et qui continuent à améliorer cette technologie".

Les moteurs électriques : pas une panacée

Brecht a ajouté que les moteurs électriques n'étaient pas une panacée. Principaux arguments invoqués : selon lui, il reste difficile de savoir si des quantités suffisantes de batteries seront disponibles, d'où proviendront les matières premières nécessaires, tandis que des incertitudes persistent quant aux progrès de l'infrastructure de charge.

Daimler veut être le 1er constructeur mondial de VE

Cette déclaration voit le jour alors que la direction de Daimler a déclaré cette semaine qu'il souhaitait transformer l'entreprise  en premier constructeur mondial de voitures électriques. Les véhicules électrifiés devraient représenter plus de 50% des ventes d'ici 2030, tandis que dans le même temps, le nombre de modèles de moteurs à combustion devrait être réduit de 70% sur la même période.

Les constructeurs allemands tentent de rattraper leur retard

Les constructeurs automobiles allemands ont tardé à adopter pleinement le passage à la mobilité électrique. Mais la percée rapide de Tesla et la pression politique croissante menée en vue de réduire les émissions polluantes des véhicules les ont incités à parier fortement sur la mobilité électrique, Volkswagen se montrant particulièrement moteur sur le dossier.

Notre avis, par leblogauto.com

Alors que la mobilité électrique semble difficile à mettre en oeuvre, les constructeurs allemands pourraient vouloir tenter de relancer la "mode" des moteurs thermiques.

Pour rappel, pour fêter à sa façon l’anniversaire du dieselgate (5 ans déjà !), le groupe Volkswagen vient de conclure un accord avec le groupe chinois SAIC – son partenaire au sein d’une co-entreprise – pour récupérer les quotas zéro émission de sa filiale électrique MG Motor. Une démarche certes légale mais qui pourrait tout de même faire un peu tousser …. Objectifs : éviter de payer de lourdes amendes pour non respect des objectifs CO2 fixés par l’Union européenne.

Précisons enfin qu'alors que Tesla frappe à la porte de l’Europe et de l’Allemagne via l’implantation d’une nouvelle Gigafactory, Mercedes pourrait ne pas être à la hauteur pour pouvoir relever de front le défi du jeune constructeur de véhicules électriques. Les ventes de la Mercedes EQC, initialement vue comme une « Tesla Killer » ne décollent absolument pas. Miser sur le 100 % électrique face à la concurrence du constructeur américain désormais devant sa porte pourrait s'avérer risqué pour Daimler ….

Sources : Automobilwoche / dpa / Handelsblatt

Pour résumer

Le comité d'entreprise de Daimler a averti le constructeur automobile des dangers de se concentrer sa production uniquement sur les véhicules électriques. "La mobilité électrique est importante, oui. Mais il y a un battage médiatique à ce sujet qui est déclenché par les politiciens et la société", a déclaré le Président du CE Michael Brecht à Automobilwoche.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.