Accueil Mercedes Mercedes confirme les EQE, EQE SUV et EQS SUV

Mercedes confirme les EQE, EQE SUV et EQS SUV

0
11
PARTAGER
Prototypes Mercedes EQS, Mercedes EQE, Mercedes EQS SUV
De gauche à droite, les prototypes des Mercedes EQS SUV, Mercedes EQS et Mercedes EQE

Le big boss de Daimler, Ola Källenius, a présenté aujourd’hui aux investisseurs ses plans pour l’avenir. Sur la plan des produits, ce sont surtout les électriques qui sont à l’honneur, avec la confirmation de 3 nouveaux modèles, et une nouvelle plateforme.

  • EQS prévue en 2021, EQE, EQE SUV et EQS SUV avant 2025
  • Plateforme MMA pour les segment C et D électriques

Malgré les mauvais résultats de son premier SUV électrique, l’EQC, Mercedes ne désarme pas et maintien son programme. Ce sont donc 10 modèles électriques qui doivent être lancés d’ici 2025. On sait déjà qu’il y aura les EQA et EQB pour les compactes, puis l’EQS, tout cela pour 2021.

Cette EQS justement repose sur la nouvelle plateforme EVA. Une base dédiée aux véhicules électriques (l’EQC repose sur la plateforme adaptée du GLC), et qui servira bien entendu à d’autres modèles. Certains étaient attendus, d’autres un peu moins. Dans la première catégorie, Mercedes a ainsi confirmé une berline EQE. Comme son nom l’indique, elle sera positionnée comme une Classe-E électrique. A ses côtés arrivera un SUV, simplement nommé pour le moment EQE SUV. Plus de « GL » donc pour les SUV électriques ? La surprise du chef, et c’est finalement assez logique, ce sera un très gros SUV électrique, le EQS SUV… De quoi affronter en face-à-face le Tesla Model X.

Voilà pour le haut de la gamme. Pour le bas, les choses commenceront l’année prochaine avec les EQA et EQB, basées sur les GLA et GLB. Une Classe-A Sedan électrique serait aussi dans les cartons, mais plus pour la Chine. Des modèles adaptées pour le moment, mais les prochaines générations devraient reposer sur une plateforme dédiée. Mercedes a ainsi confirmé l’arrivée de la plateforme MMA (Mercedes-Benz Modular Architecture). Elle sera destinée aux compactes du segment C, comme EQA, mais aussi au segment D. Elle pourrait donc servir de base à une future EQC berline… Avec donc au final MFA et MRA pour les modèles à moteur thermique, MMA et EVA pour les électriques.

Maybach, AMG, Classe-G

En plus de ces nouveaux modèles, Ola Källenius a aussi confirmé que la marque allait mettre l’accent sur les modèles qui rapportent le plus. Sous la direction de Dieter Zetsche, tout a été fait pour redevenir numéro un mondial du haut de gamme, devant Audi et BMW. Mission accomplie, mais les volumes ne sont plus la priorité. Les labels Maybach et AMG qui rapportent seront donc développés. On peut s’attendre à des EQS ou EQS SUV Maybach, ainsi que des AMG électriques…

Le Classe-G fait aussi partie des modèles qui rapportent du cash. La capacité de production sera déjà étendue. Et l’idée d’une extension de la famille G est aussi dans l’air. D’abord avec un G électrique. Et plus ? Une nouvelle génération ? Très probablement. Un baby-G ? Pourquoi pas…

Des modèles appelés à disparaître

En contrepartie de ces lancements, d’autres modèles devront disparaître. La stratégie du « carpet bombing » pour occuper toutes les niches ne fonctionne plus si l’on doit en plus dédoubler en électrique… Ce sont les coupés et cabriolets qui en feront les frais. Les Classe-S Coupé et Cabrio ne seront pas reconduits avec la nouvelle génération. Dans la famille C également, les modèles 2 portes ne seront pas reconduits au renouvellement prochain, et seule la E devrait garder sa gamme complète berline, break, coupé, cabriolet… La CLS devrait elle aussi disparaître. Qui de son quasi-clone l’AMG GT ?

Notre avis, par leblogauto.com

Nouveau patron, nouvelle stratégie. L’électrique reste, l’ambition sur les volumes est mise en arrière plan pour développer les marques… Nous avons entendu le même discours il n’y a pas très longtemps chez un constructeur français. L’heure n’est plus à la croissance sans fin des marchés, et l’industrie automobile a peut-être touché en 2019 son pic ?

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Mercedes confirme les EQE, EQE SUV et EQS SUV"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bizaro
Invité

Les cabriolets vont disparaître avec l’arrivée de l’électrique chez Mercedes.

Si je comprends bien l’intérêt du client de cabriolet était de pouvoir sentir son propre pot d’échappement. D’où chez les généralistes, l’apparition du cabriolet ultime en DIESEL !

Je ne vois pas d’autres explications.

wizz
Membre
Bizaro
Invité

Je pensais plus aux générations précédentes, lors du diesel-boom. l’Époque glorieuse des cabriolets généralistes : les mégane 2 cc dci, 307 cc hdi, eos tdi, astra h twintop cdti ou focus cc tdci.

Car je crois qu’avant 2000 c’était plutôt très rare un cabriolet en diesel. rare mais pas inexistant.

AXSPORT
Invité

Cabriolet diesel….

Quel concept !!!!

😱😱😱😱

Mwouais
Invité

Cabriolet diesel 1.9d ou TDi peut-être pas, mais un diesel moderne, je pourrais m’en satisfaire.

wizz
Membre
Bizaro
Invité

C’est un mulet pour le futur roadster de la marque ! ( ce n’est pas vrai hein 🙂 )
https://www.tesla.com/fr_FR/roadster
Dire que les mauvaises langues racontaient que la marque avait arrêté de travailler dessus.

Ou alors le début d’une campagne de pub pour une société de lavage de vitre. Tellement propre !

wizz
Membre

c’est le prochain James Bond Car, avant l’éjection du passager

C Ghosn
Invité

Le SLC devrait avoir une descendance ?

greg
Invité

Non
Plus qu’ un seul cabriolet chez Mercedes en 2025: la SL.
Tout le reste part a la poubelle.

Moi.
Invité

Si les futurs modèles pouvaient rencontrer le même succès que l’EQC ce serait parfait.
Des horreurs en moins sur nos routes.

wpDiscuz