par Frederic Papkoff

BMW Série 2 Coupé, officielle

La voici de façon bien officielle, le nouveau numéro de BMW qui vient achever le lancement de la nouvelle typologie, avec tous les coupés désormais regroupés sous des appellations paires. La Série 2 se décline dès son lancement en une version M235i, plus deux autres versions essence et trois en diesel.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La 2 remplace donc la 1 Coupé et bientôt le cabriolet, mais contrairement à la 4 par rapport à la 3, le style change assez nettement. Elle se veut plus qu'une 1 Coupé... Mais elle sait conserver son côté compact par rapport à sa devancière. Longue de 4m432 (+72 mm) et large de 1774 mm, elle affiche au millimètre près la longueur d'une 3 Coupé E36... Mais c'est sur d'autres modèles de son histoire que BMW compte poser l'image de la Série 2 : 2002 et 1602. Ironie de l'histoire, cette dernière est l'ancêtre directe de la Série 3...

Différence à l'extérieur, mais à l'intérieur, la Série 2 reprend en revanche la planche de bord de la 1. Elle conserve aussi les lignes de personnalisation, ici Sport, Modern et Pack M. Dans la liste des équipements, notons un capot actif afin d'assurer une meilleure protection des piétons, tout en préservant le style avec un capot implanté assez bas.

Fleuron de la gamme, c'est bien entendu la M235i qui est placée en tête de gondole. 6 cylindres 3,0l avec turbo twinscroll, 240 kW / 326 ch et 450 Nm, 0 à 100 km/h en 5 secondes (8,1l /100 km et 189 g/km en cycle mixte). Un modèle qui arbore fièrement la lettre M, et qui dispose d'artifices stylistiques spécifiques.

Mais l'essentiel des ventes sera assurément réalisé par des versions plus prosaïques. En essence, le choix sera limité en Europe à l 220i : 4 cylindres 2,0l avec turbo twinscroll, 135 kW / 184 ch / 270 Nm, 0 à 100 lm/h en 7 secondes. Une version homologuée au mieux à 6,1 l/100 km (5,7 en boîte auto 8 rapports) et 142 g/km (134). D'autres pays auront aussi la possibilité d'opter pour la 228i. Le même moteur, mais avec 240 ch en sortie...

Le choix sera plus large en diesel : 218d, 220d, 225d. Les deux premières adoptent le 2,0l maison avec simple turbo : 105 kW / 143 ch / 320 Nm pour la première, 135 kW / 184 ch / 380 Nm pour la seconde. La meilleure homologation de consommation est pour les deux versions avec boîte auto : 4,2 l/100 km et 111 g/km. La 225d a droit au moteur avec double turbo étagés, 160 kW / 218 ch / 450 Nm. Boîte auto de rigueur pour ce modèle, homologué à 4,7 l/100 km et 124 g/km.

La boîte auto 8 rapports associée à tous les modèles propose ici une fonction de Launch Control (sauf 218d). Ce qui n'empêche nullement d'avoir aussi le pendant écologique avec le mode Eco Pro doté d'un mode roue libre, utilisé entre 50 et 160 km/h. Ainsi, lorsque le conducteur lève le pied, le moteur est désaccouplé de la transmission. Le Mode EcoPro est en outre connecté aux informations de navigation et alerte le conducteur de l'approche de virages ou d'intersections en lui conseillant de ralentir.

Pour le châssis, la Série 2 compte sur ses proportions et son équilibre des masses pour proposer un comportement agile. Les amateurs de plus de sensations pourront recourir au catalogue des options pour une direction sport variable, une suspension plus ferme signée M, une suspension adaptative (M également), des freins plus puissants dans le pack Sport M.

La M235i affine bien entendu elle aussi son châssis, avec une direction variable aux réglages spécifique, un freinage plus puissant, ainsi que de réglages spécifiques des suspensions. Sa plus grande spécificité sera le différentiel autobloquant.

Source : BMW

Pour résumer

La voici de façon bien officielle, le nouveau numéro de BMW qui vient achever le lancement de la nouvelle typologie, avec tous les coupés désormais regroupés sous des appellations paires. La Série 2 se décline dès son lancement en une version M235i, plus deux autres versions essence et trois en diesel.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.