par Bernard Fournol

Bilan 2021: France

Le bilan de l'année 2021 est tout aussi mauvais que le précédent. 1,66 million de véhicules neufs ont été immatriculés contre 1,65 million en 2020 et 2,21 millions un an plus tôt, soit une chute de 25,1 % des immatriculations.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Crise des composants et crise sanitaire, déclin du Diesel et bonus électrique, tarifs en hausse et disponibilité en baisse, ZFE et perspectives d’interdictions, le marché automobile est bousculé. Les tendances de fond se mélangent aux éléments conjoncturels et rendent les interprétations parfois hasardeuses. Toujours est-il que l’automobile n’a pas bénéficié du rebond de 7% de la croissance de l’économie française. En 2 ans il s’est immatriculé un million de véhicules de moins dans l'hexagone! Une baisse énorme du volume, mais qui n’a pas empêchée de faire des heureux. Du côté des spécialistes de l’électrique, de l’hybride, des marques de niche ou du low cost. On pense bien sûr à Dacia, la marque préférée des particuliers qui progresse de 28.85% sur l'année, à Tesla et à MG dont les ventes explosent, au groupe Hyundai qui dévore les parts de marché ou encore à Cupra et Alpine qui savent séduire.

Peugeot en tête, Dacia en pointe

Première marque en France et modèle le plus vendu dans l'hexagone, Peugeot réalise un beau doublé. Avec son duo 208/2008, la marque au lion s'arroge près de 10% du marché français. Une belle performance d'ensemble, malgré une baisse des ventes. Si les 3008 et 5008 réalisent des scores honorables, la 308 tarde a arriver et la pauvre 108 semble abandonnée à son sort, comme sa cousine C1.

Citroën termine l'année sur un volume presque identique à celui de 2020. La C3 joue pleinement son rôle d'alternative aux 208 et Clio. La C3 Aircross semble bénéficier de son restylage alors que la C5 Aircross, qui avait démarré 2021 en fanfare, termine l'année plus calmement.  On aurait pu s'attendre à mieux pour la C4 qui demeure discrète. La marque cousine, DS, progresse, aidée par une DS7 bien installée qui dépasse la plus récente DS3 Crossback.

Fiat dépasse désormais Opel. La 500, 15 ans en 2022, se joue des rides du temps, alors que les ventes de Corsa, à peine 2 ans, flétrissent. Alfa Romeo n'en finit plus d'attendre la Tonale, et Jeep, avec plus de 10 000 ventes s'impose comme un maillon fort de Stellantis dans l'hexagone.

La Sandero est plébiscitée par les particuliers en France. Avec ses 67 568 modèles vendus à cette frange d'acheteurs, contre 35 071 Peugeot 208, la Sandero est loin devant tout le monde. Quand il s'agit de payer sa voiture, le pragmatisme et le sens de l'essentiel semblent  prévaloir. Plus que jamais les productions de Dacia -dont la Spring fait aussi de bon débuts- sont vitales pour le groupe Renault. La marque au losange chute lourdement de 14,5%. La bonne marche de l'Arkana ne compense pas la disparition du Scénic du Top 50 ou les piètres résultats du Kadjar. Nissan est toujours en difficulté sur le marché français alors que l'on peut se réjouir du score d'Alpine, plutôt encourageant pour l'avenir de la marque dieppoise.

Volkswagen, Toyota et Hyundai-Kia, les outsiders

Le groupe allemand progresse nettement de 7,9%, et la majorité des marques profitent de l'embellie. Sans pénaliser Seat, Cupra a trouvé ses clients, avec près de 4000 ventes. Autrefois incontournable, la Golf se cache désormais derrière les Polo, T-Roc et T-Cross.

Toyota et Lexus dépassent les 100 000 ventes dans l'hexagone. La Yaris contribue au tiers de cette réussite, bien épaulée par une Corolla qui au final fait mieux que le très typé CH-R. Seule ombre au tableau, Lexus perd du terrain sur un segment premium qui pourtant se porte bien.

Tout va pour le mieux pour le groupe Hyundai Kia qui dépasse les 5% de part de marché et dépasse même Toyota. Le Tucson à lieu seul dépasse les 1% du marché.

Le luxe se vend bien

A l'exception de Mercedes qui cède un peu de terrain, toutes les marques dites premium ou luxe ont progressé. Les faiseurs de volumes, comme BMW, Audi ou Volvo, comme pour les productions transalpines de chez Maserati, Lamborghini, Ferrari ou celles de la perfide Albion, siglées Jaguar, Land Rover, Bentley, Caterham ou Mc Laren.

Des marques anciennes bousculées, des nouveaux qui s'installent

C'est vrai pour Nissan et Lexus, ça l'est également pour Ford et Mitsubishi ou même Honda. Des marques anciennes, ancrées dans le paysage depuis des décennies et qui perdent du terrain. Ce n'est pas une fatalité, quand Suzuki ou Mazda progressent. Mais de nouveaux arrivant se font une place au soleil. C'est le cas de Tesla bien sur mais aussi de MG avec plus de 4500 ventes. D'autres marques, comme Aiways ou Lynk & Co mettent un pied dans l'hexagone.

Les Occasions qui font le larron

Contrairement à celui du neuf, le marché de l'occasion a fortement progressé, de 8% en 2021 comparé à 2020. Il flirte désormais avec la barre des 6 millions d’immatriculations. La plus forte augmentation concerne les modèles de 2 à 5 ans, +20.57%, suivi des modèles de plus de 16 ans, à +12.67%. La moindre disponibilité de modèles neufs peut expliquer ce regain d'intérêt pour les occasions récentes, alors que les plus de 16 ans sont logiquement des voitures accessibles et faciles à entretenir hors réseau.

Electriques et SUV

Choix personnel ou d'entreprise comme simple opportunité financière, l'électrification du parc est accompagnée d'un bonus et de mesures fiscales (carte grise, TVS) très incitatives. Sans surprise, les modèles concernés se vendent bien. Les immatriculations de modèles 100% électriques progressent de 46% alors que le Diesel poursuit son déclin. En décembre, ces deux motorisations sont presque à égalité. L'hybride rechargeable est encore mieux loti, les ventes ont presque doublé en une année.

D’égalité, il en est presque question entre SUV et Berlines dont les ventes se rapprochent un peu plus chaque année. Désormais 43% des véhicules vendus sont des SUV.

Les classements

Top 10 par marques

  1. PEUGEOT (285 930) 17,23%
  2. RENAULT (268 975) 16,21%
  3. CITROEN (161 883) 9,76%
  4. DACIA (125 205) 7,55%
  5. VOLKSWAGEN (105 299) 6,35%
  6. TOYOTA (96 170) 5,8%
  7. MERCEDES (50 789) 3,06%
  8. AUDI (50 083) 3,02%
  9. B.M.W. (45 970) 2,77%
  10. HYUNDAI (45 241) 2,73%

Top 50 2021

Ventes par types de motorisations

Ventes Décembre 2021

 Déc 2021Déc 2020déc 2021 / déc 2020 Pdm 2021  Pdm 2020
MarqueVolumeVolume%Var%%
TOTAL MARCHÉ158 121186 323-15,14100,00100,00
STELLANTIS49 77557 694-13,7331,4830,96
CITROEN13 11514 750-11,088,297,92
PEUGEOT26 61030 174-11,8116,8316,19
OPEL2 7593 363-17,961,741,80
DS2 1672 438-11,121,371,31
FIAT3 8485 340-27,942,432,87
ALFA ROMEO253468-45,940,160,25
MASERATI5374-28,380,030,04
JEEP9701 087-10,760,610,58
DODGE00 0,000,00
GROUPE RENAULT39 72645 128-11,9725,1224,22
RENAULT26 81135 923-25,3716,9619,28
DACIA12 6008 997+40,057,974,83
ALPINE315208+51,440,200,11
GROUPE VOLKSWAGEN19 15828 504-32,7912,1215,30
VOLKSWAGEN8 92014 490-38,445,647,78
AUDI4 3846 428-31,802,773,45
SKODA2 5463 795-32,911,612,04
SEAT1 7052 517-32,261,081,35
PORSCHE1 2291 109+10,820,780,60
BENTLEY2615+73,330,020,01
LAMBORGHIN1414 0,010,01
CUPRA334136+145,590,210,07
GROUPE B.M.W7 5769 807-22,754,795,26
B.M.W.4 3726 983-37,392,763,75
MINI3 2032 823+13,462,031,52
ROLLS ROYC11 0,000,00
GROUPE TOYOTA7 79010 877-28,384,935,84
TOYOTA7 3119 892-26,094,625,31
LEXUS479985-51,370,300,53
GROUPE FORD4 1555 851-28,992,633,14
FORD4 1555 851-28,992,633,14
GROUPE NISSAN2 5603 906-34,461,622,10
NISSAN2 5603 906-34,461,622,10
INFINITI00 0,000,00
GROUPE DAIMLER7 1387 895-9,594,514,24
MERCEDES7 0087 654-8,444,434,11
SMART130241-46,060,080,13
GROUPE HYUNDAI8 0157 276+10,165,073,91
KIA3 9273 680+6,712,481,98
HYUNDAI4 0883 596+13,682,591,93
GROUPE GEELY2 6382 493+5,821,671,34
VOLVO2 6382 493+5,821,671,34
GROUPE TATA1 1641 317-11,620,740,71
JAGUAR268239+12,130,170,13
LAND ROVER8961 078-16,880,570,58
GROUPE SUZUKI1 9941 724+15,661,260,93
SUZUKI1 9941 724+15,661,260,93
GROUPE MITSUBISHI219643-65,940,140,35
MITSUBISHI219643-65,940,140,35
AUTRES6 5473 344+95,784,141,79
AIWAYS898-91,840,010,05
ASTON MARTIN2816+75,000,020,01
BUGATTI00 0,000,00
CADILLAC30 0,000,00
CATERHAM844-81,820,010,02
CHEVROLET50 0,000,00
DALLARA10 0,000,00
DFSK40 0,000,00
DIV FRANCE20 0,000,00
DIV ÉTRANGERS50 0,000,00
DONKERVOORT00 0,000,00
DR10 0,000,00
FERRARI5444+22,730,030,02
HONDA430765-43,790,270,41
K.T.M.00 0,000,00
LOTUS4052-23,080,030,03
LYNK CO900 0,060,00
M.G.59944+1 261,360,380,02
MAZDA6111 025-40,390,390,55
MC LAREN22 0,000,00
MORGAN39-66,670,000,00
MPM MOTORS04-100,000,000,00
POLESTAR00 0,000,00
RADICAL00 0,000,00
ROVER160 0,010,00
SECMA94+125,000,010,00
SSANGYONG2034-41,180,010,02
SUBARU2333-30,300,010,02
TESLA4 2511 034+311,122,690,55

Cumul annuel – Janvier à décembre 2021

 YTD 2021YTD 2020% Var. 21/20 Pdm 2021Pdm 2020
MarqueVolumeVolume%Var%%
TOTAL MARCHÉ1 659 0081 650 118+0,54100,00100,00
STELLANTIS560 414581 854-3,6833,7835,26
CITROEN161 883162 688-0,499,769,86
PEUGEOT285 930301 935-5,3017,2318,30
OPEL37 39343 801-14,632,252,65
DS22 78222 182+2,701,371,34
FIAT39 91442 360

Pour résumer

Le bilan de l'année 2021 est tout aussi mauvais que le précédent. 1,66 million de véhicules neufs ont été immatriculés contre 1,65 million en 2020 et 2,21 millions un an plus tôt, soit une chute de 25,1 % des immatriculations.

Bernard Fournol
Rédacteur
Bernard Fournol

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.