par Nicolas Anderbegani

Ares S Project, une méconnaissable Corvette C8

Chevrolet a frappé un grand coup en faisant muter sa mythique Corvette en sportive à moteur central arrière, mais Ares va plus loin en transfigurant, au sens propre, la supercar américaine en hypercar futuriste.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Changement de philosophie

Ares a fait parler récemment d'elle, en remportant un bras de fer juridique contre Ferrari pour utiliser et réinterpréter à sa guise le design de la Ferrari 250 GTO. En effet, Ares, à la base, est une société italienne spécialisée dans le relooking "vintage" de supercars actuelles, à l'image de la Panther Progetto Uno qui, sur une base de Lamborghini Huracan, revisite le mythe De Tomaso Panthera.

Mais la société de Danny Bahar, l'ex-directeur fantasque de Lotus, prend une orientation différente dans ce nouveau projet, puisque l'Ares S entend donner une apparence très futuriste à la Corvette, entre look d'hypercar et de prototype du Mans.

Inspirations connues

La partie avant évoque clairement les prototypes LMP1, avec des passages de roues gigantesques surmontés d'écopes de refroidissement, un capot plongeant dans le prolongement du pare-brise et une porte à faux avant très courte. De côté, le profil du pavillon avec son écope d'aération fait furieusement penser à Koenigsegg. Quant à l'arrière, caractérisé par une bande optique horizontale enserrée dans une immense poupe agressive et un proéminent diffuseur, difficile de ne pas y voir l'inspiration de la Bugatti Chiron. L'ensemble est sans nul doute impressionnant.

La mécanique intrigue aussi, puisque Ares annonce pour cette hypercar un moteur V8 atmosphérique de 6,2 litres produisant 715 ch et 968 Nm de couple, tout en ayant conservé le moteur Corvette. Or, à ce jour, la C8 n'est disponible qu'avec le 6,2 litres de 495 ch, en attendant de prochaines versions plus puissantes dont la Z06. Que faut-il en conclure ? Dany Bahar est resté discret à ce sujet: «Cela reste un secret entre notre fournisseur aux États-Unis et nous. Ce sont toutes des modifications mécaniques, vous ne pouvez pas faire cela via un logiciel." A suivre donc !

Notre avis, par leblogauto.com

Il ne manque plus qu'un aileron de requin et un gros spoiler arrière, et c'est bon, on l'imaginerait facilement dévaler les Hunaudières. Croisement entre une Konigsegg et une Bugatti, avec des entrailles de Corvette, cette Ares "S" est prévue à 24 exemplaires. Un monstre dont le prix devrait tutoyer allègrement les sommets.

Source : Ares

Pour résumer

Chevrolet a frappé un grand coup en faisant muter sa mythique Corvette en sportive à moteur central arrière, mais Ares va plus loin en transfigurant, au sens propre, la supercar américaine en hypercar futuriste.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.