Accueil Supercars Ares ProgettoUno: la fable de la panthère et du taureau

Ares ProgettoUno: la fable de la panthère et du taureau

0
10
PARTAGER
Ares

Après les premières images officielles dévoilées en 2019, la première vidéo de la Progettouno vient d’être diffusée par Ares design, alors que la mise en production de cette petite série vient de débuter.

Nous avons parlé très récemment de Ares design, la société créée par Dany Bahar (ex-Lotus) et spécialisée dans la transformation ultra exclusive de voitures de prestige. L’entreprise, basée à Modène, vient de remporter son bras de fer juridique contre Ferrari afin d’exploiter le design de la 250 GTO. En attendant cette hypothétique GTO « new age », Ares finalise son tout premier projet, Panther Progettouno. Il s’agit d’une réinterprétation modernisée de la fameuse De Tomaso Pantera, cette supercar qui fut produite entre le début des années 70 et le début des années 90.

Bel hommage

On retrouve la ligne tendue, acérée, en coins, typique des années 70 ainsi que les fameux phares escamotables qui sont évidemment mis au goût du jour avec des LED. Les proportions de la Pantera d’origine sont quasiment respectées, puis la Progettouno ne fait que 12 centimètres de plus en longueur. Par contre, elle est bien plus large, avec 1,97 mètre contre 1,70 mètre pour la Pantera. La carrosserie est intégralement en fibre de carbone, conçue en modélisation CFD pour obtenir un coefficient aero très performant. La recherche d’efficacité se voit notamment dans le design des rétroviseurs, les lames du spoiler avant et les prises d’air situées en amont des roues arrière dans les jupes latérales.

A l’intérieur, raffinement, modernité et tradition se mélangent. Le raffinement se manifeste par l’utilisation, au choix, de cuir Nappa et d’Alcantara, combiné à de nombreux inserts en carbone et un système audio réalisé par le spécialiste suisse Daniel Hertz, une première dans le domaine automobile. Histoire de se démarquer de la mode ambiante, si l’instrumentation est entièrement numérique avec un grand écran de 12″3, la console centrale ne propose pas un écran tactile démesuré mais, au contraire, de nombreux boutons physiques de commande type interrupteurs qui soignent le côté rétro du véhicule.

Un cœur de taureau

On le sait déjà, la base permettant cette transformation est une Lamborghini Huracan, à la fois pour le châssis carbone/aluminium et, évidemment, le cœur de la bête, à savoir le V10 à 90° de 5.2 litres, donné pour 650 ch à 8,250 tr / minet 600 nM de couple. Le tout est associé à une traction intégrale à commande électronique (Haldex gen. V) avec différentiel mécanique autobloquant arrière et une boîte de vitesses à double embrayage à 7 vitesses. La ligne d’échappement est cependant spécifique.

Pour maintenir tout ça au sol, la Panther chausse des jantes Vossen à cinq branches de 20 pouces à l’avant et 21 pouces à l’arrière chaussées de pneus Pirelli P Zero. Les disques ventilés Brembo sont en céramique de carbone (380 mm à l’avant avec étriers à six pistons, 356 mm à l’arrière avec étriers à quatre pistons), Côté performances, Ares annonce un 0 à 100 km/h en 3,1 s et la vitesse maximale à 325 km/h.

Notre avis, par leblogauto.com

21 exemplaires seulement seront produits, avec un prix communiqué uniquement à la demande de l’acheteur. Rien à dire, c’est très réussi et atypique. Le succès de ces réinterprétations, qui rejoint aussi la mode du restomod, n’est-il pas le signe d’une nostalgie grandissante pour cet âge d’or automobile, qui s’éloigne toujours plus de la réalité actuelle et future du paysage automobile ? On a hâte de voir ce que donnera la réinterprétation de la 250 GTO, si le bras de fer judiciaire en reste là évidemment !

 

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Ares ProgettoUno: la fable de la panthère et du taureau"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Seyfou Ouzini
Membre

bellissima !!!!

Invité

Hm les feux arrières font très chevrolet

Mwouais
Invité

Je ne sais pas si je m’emballe mais je trouve ça même presque bien que les phares soient roturiers : c’est dans l’esprit de l’originelle.

J’aurais les finances, j’achète.

Amazon
Invité

j’en veux une malgré les feux de corvette à l’arrière, la de tomaso Pantera était aussi basé sur de la mécanique US

Alphasyrius
Invité

Merci a eux d’avoir garde les phares escamotables. Pour ceux qui comme moi ont grandit dans les annees 80 et 90, c’etait une des signatures, sinon LA signature d’une voiture cool.

Invité

Et dire que maintenant, se sont les smartphones qui sont en mode « pop-up » !
https://www.androidpolice.com/wp-content/uploads/2019/05/OnePlus-7-Pro-pop-up-camera-face-recognition-gif-668-wide.gif

SAM
Invité

Ferrari doit l’avoir mauvaise. S’ils arrivent ce coup avec Aston, Maserati ou encore Alfa … ou Porsche … Ben …

wpDiscuz