par Nicolas Anderbegani

Alfa Romeo Tonale : et pour quelques mois de plus...

Un peu plus, un peu moins. Attendu comme le Messie afin de relancer Alfa Romeo, qui souffre avec deux modèles seulement dans sa gamme, le crossover Tonale, le premier SUV compact de la marque, est reporté de quelques mois supplémentaires. Les Alfistes trépignent.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Les ambitions d'un nouveau boss

Avec l’arrêt de la Giulietta, qui pour l’instant n’est pas officiellement remplacée, et l’abandon des multiples projets de grande berline, de grand SUV (Castello) et de GTV, Alfa mise tout sur le Tonale, présenté sous forme de concept car à Genève en mars 2019.

Dans la foulée de la fusion entre FCA et PSA pour devenir «Stellantis »,  Jean-Philippe Imparato a été nommé comme nouveau PDG d'Alfa Romeo. Après avoir dirigé Peugeot pendant des années, Imparato a marqué les esprits et envoyé un signal fort aux Alfistes, en entamant une tournée des lieux symboliques de la marque en Italie comme les usines de Pomigliano et Cassino ainsi que le Museo Storico, situé à Arese près de Milan, où il a pu faire la démonstration de son intérêt pour l’histoire de la marque et des ambitions qu’il affiche pour le futur du Biscione. Les ingénieurs ont pu aussi apprécier son essai de la Giulia GTAm, testée sur la célèbre piste de Balocco, entre Milan et Turin.

Question de hiérarchie

Selon Automotive news, suite à une inspection générale du projet Tonale, JP Imparato a décidé de reporter de quelques mois le lancement du SUV, le temps d’améliorer les performances du  groupe motopropulseur PHEV jugées pour le moment insuffisantes. Selon le calendrier encore fixé en début d'année, la présentation officielle était prévue en septembre 2021 pour un début de livraison au 1er trimestre 2022. Il faudra tabler peut-être désormais sur la fin du 1er semestre 2022.

Vu la chronologie de son développement, le Tonale ne recevrait pas le groupe motopropulseur hybride rechargeable du Peugeot 3008 mais plutôt les blocs FCA, vu qu’il partage la plate-forme du Jeep Compass. On peut ainsi s’attendre au moteur 1.3 FireFly turbo couplé au système PHEV 4xe, décliné dans des versions 190 ou 240 chevaux avec une batterie de 11,4 kWh. Par comparaison, le 3008 PHEV peut disposer d’un plus gros moteur de 1,6 litre et deux moteurs électriques pour une puissance combinée de 300 chevaux dans sa variante la plus puissante. Le SUV français dispose également d'une batterie légèrement plus grande de 13,2 kWh pour 59 km en mode électrique. Tout est question de hiérarchie des performances dans ce nouvel ensemble multimarques, et chacun doit trouver son créneau, à l'image de ce que VW a fait dans son groupe.

Notre avis, par leblogauto.com

Si le retard n’est que de quelques mois, on peut comprendre que JP Imparato souhaite sortir un produit vraiment performant, digne de l’image de marque d’Alfa Romeo. La relance de la marque ne doit pas se faire avec de "petits bras". Il ne faut pas trop tarder non plus, au risque que le modèle sorte déjà daté. Pour relancer le blason et faire son trou dans un marché hyper concurrentiel, le nom ne suffira pas, il faut proposer des prestations de haut niveau et veiller à ce que l’offre technologique soit à la hauteur, tant les choses évoluent vite sur le marché.

Image : Stellantis

Pour résumer

Un peu plus, un peu moins. Attendu comme le Messie afin de relancer Alfa Romeo, qui souffre avec deux modèles seulement dans sa gamme, le crossover Tonale, le premier SUV compact de la marque, est reporté de quelques mois supplémentaires. Les Alfistes trépignent.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.