par Nicolas Anderbegani

Abarth va lancer un nouveau modèle au Brésil

Le régime sec à base uniquement de Fiat 500est terminé, du moins en Amérique du Sud. Fiat fait revenir en force Abarth au Brésil et, pour l’occasion, présente un nouveau modèle !

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Abarth do Brasil

Le Scorpion a dévoilé un modèle sportif dérivé du SUV Fiat Pulse, un petit crossover destiné au marché sud-américain qui a été révélé en fin d’année dernière. Construit sur la nouvelle plate-forme modulaire Fiat MLA, cette Abarth Pulse a été entièrement conçue et développée au Brésil. C'est d'ailleurs le tout premier modèle exclusivement sud-américain et non destiné à l'Europe, en 73 ans d'existence du Scorpion.

Le Scorpion n'est toutefois pas nouveau sur le marché brésilien. L'histoire d'Abarth est étroitement liée aux compétitions, notamment avec la Formule 4, dont les monoplaces sont équipées de moteurs Abarth. Par le passé, le Brésil a connu en 2002 la Stilo Abarth dotée d’un moteur cinq cylindres de 2,4 litres capable de développer 167 chevaux, puis en 2014 la Fiat 500 Abarth. Cependant, la nouveauté pour Abarth au Brésil est que la marque va y exister pleinement, avec une stratégie semblable à celle adoptée en Europe. Cela va se traduire par le développement d’un réseau de concessions Fiat qui disposera de magasins spécialisés dans la vente d'Abarth.

Petit look agressif sympa

Avec une longueur de 410 cm, une largeur de 178 cm et une hauteur de 158 cm, ce Pulse offre de bonnes proportions. La voiture se distingue immédiatement par la peinture rouge sur les coques de rétroviseurs et certains éléments des pare-chocs, qui contraste avec le blanc de la carrosserie. De plus, on retrouve des bandes sur les flancs et les logos Abarth à la place de ceux de Fiat.

Sur le hayon, le bouclier est remplacé par une toute nouvelle écriture noire mate. Les jantes en alliage noir sont spécifiques, ainsi que la double sortie d'échappement et les pare-chocs avec prises d'air et évents au design différent par rapport à la version Fiat. Le logo Abarth se détache également sur les passages de roue, traversé par un « éclair tricolore » pour rappeler les origines italiennes du SUV.Le cockpit n'a pas encore été dévoilé, mais on sait que l'infodivertissement connecté accueillera une section spécifique dédiée à la communauté des fans de la marque.

Pour le moment, Abarth n'a pas fourni d'informations sur le groupe motopropulseur du crossover. La variante Fiat de base permet de choisir entre le 1.3 Firefly atmosphérique de 107 ch et 134 Nm et le 1.0 Turbo Multiair III de 130 ch et 200 Nm. Les deux sont appelés Flex car ils peuvent être alimentés à l'éthanol et offrent une boîte de vitesses de série. CVT automatique à variation continue. L'Abarth pourrait adopter une version dédiée du moteur turbo et devrait avoir une configuration plus sportive de son côté.

C'est la première des trois Abarth qui seront lancées au Brésil d'ici fin 2023. La seconde pourrait être une "Fastback" Abarth, inspirée du concept SUV, mais la troisième est encore inconnue.

Notre avis, par leblogauto.com

Dommage que le Fiat 500X ou que la Fiat Tipo n'aient pas eu droit à des déclinaisons Abarth, qui permettaient d'accéder à une sportivité "populaire". En tous cas, ça fait plaisir de voir un nouveau design Abarth, quand bien même il ne s'agit que d'un petit crossover.

Pour résumer

Le régime sec à base uniquement de Fiat 500est terminé, du moins en Amérique du Sud. Fiat fait revenir en force Abarth au Brésil et, pour l’occasion, présente un nouveau modèle !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.