par Pierre-Laurent Ribault

24 heures du Nürburgring : le Manthey Racing n'est pas partageur

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Les férus d'endurance qui ont suivi le week-end dernier les 24 heures du Nürburgring auront pu le constater: Olaf Manthey et son écurie ont fait du Nordschleife leur chasse gardée, et la GT3 RSR jaune et verte en est la reine. La voiture no1, aux mains de l'équipage Timo Bernhard - Marc Lieb - Romain Dumas - Marcel Tiemann, des noms que l'on voit d'ailleurs le plus souvent aux commandes des Porsche d'usine, remporte l'épreuve pour la seconde année consécutive devant une autre Porsche du Manthey Racing, celle de Armin Hahne - Christian Haarmann - Jochen Krumbach - Pierre Kaffer, qui elle avait remporté l'édition 2006.

La troisìème marche du podium revient à une autre Porsche aux mains de Klaus Abbelen - Edgar Althoff - Kenneth Heyer et Sabine Schmitz, un pilote que les téléspectateurs de Top Gear connaissent bien depuis qu'elle a ridiculisé Clarkson en bouclant un tour de circuit plus vite dans un Ford Transit que le Grand Breton dans une Jaguar (Elle présente d'ailleurs également sa propre émission en Allemagne, et on retrouvera la belle Sabine en guest star lors de la prochaine saison de Top Gear).

La voiture de tête, partie de la pole position, s'est donné un petit challenge supplémentaire cette année en s'arrêtant à la fin du premier tour pour une fuite et devant cravacher pour retrouver la tête de la course au beau milieu de la nuit.

Parmi les autres voitures que l'on suivait particulièrement samedi et dimanche, le succès a récompensé le clan VW qui remporte une victoire de catégorie accompagnée d'une très impressionnante 11ème position au classement général avec la toute nouvelle Scirocco GT24 de Hans-Joachim Stuck - Thomas Mutsch, Giniel de Villiers - Dieter Depping, la voiture soeur dans laquelle officiait Carlos Sainz n'étant pas très loin au 16ème rang.

Par contre, ratages en série pour la Gumpert Apollo hybride qui a passé l'essentiel de l'épreuve dans son box, ne reprenant la piste pour la forme qu'a une heure trente de l'arrivée, et pour la Lexus LF-A, malencontreusement accidentée la veille de l'épreuve et réparée à la hâte mais insuffisamment pour faire autre chose que de l'anonyme figuration. Un coup pour rien pour ces deux autos. Remarquez, c'est encore pire pour l'Audi R8 du team Sport Auto qui n'a même pas pu prendre le départ.

La Kia Pro_ceed présentée ici vendredi, quant à elle, a non seulement terminée, mais de plus 104ème sur 150 classés avec des autos autrement plus huppées dans son sillage, telle qu'une Lamborghini Gallardo qui finit deux places plus loin.

Le classement complet est consultable sur le site de l'ADAC.

Merci Dams_88 !

Source : ADAC et divers

Crédit photos : ADAC (ou l'on retrouve de nombreuses autres images de l'épreuve)

Lire également:

Frentzen et une Apollo hybride aux 24h du Nürburgring

La Lexus LF-A officiellement engagée pour les 24 heures du Nürburgring

VW Scirocco GT24

Une Kia Pro_Ceed pour les 24 heures du Nürburgring

Pour résumer

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.