Accueil Electriques Ionity : 700 M E pour 7000 bornes de recharge en 2025

Ionity : 700 M E pour 7000 bornes de recharge en 2025

0
17
PARTAGER

Ionity, spécialiste des bornes de recharge pour véhicules électriques a annoncé mercredi avoir levé 700 millions d’euros auprès de ses actionnaires historiques et du gestionnaire d’actifs BlackRock. Objectif : accélérer le développement de son réseau de recharge haute puissance (HPC) en Europe.

Ionity vise 7000 bornes en 2025 sur routes et autoroutes

A l’heure actuelle, Ionity exploite près de 1 500 bornes de recharge situées sur les autoroutes de 24 pays européens.

Le nouvel investissement doit permettre à Ionity de faire passer le nombre de bornes de recharge haute puissance à 7 000 en 2025. Ces nouvelles bornes de recharge seront désormais placées « à la fois sur les autoroutes, ainsi qu’à proximité des grandes villes et sur les routes nationales fréquentées ».

L’entreprise souhaite disposer de plus de 1 000 emplacements (points de recharge) – contre un peu moins de 400 actuellement – pour offrir une charge rapide pouvant atteindre 350 kW.

En outre, Ionity prévoit d’étendre de nombreuses structures existantes en fonction de leurs niveaux d’utilisation. De nouveaux sites seront conçus avec six à douze points de recharge dès le départ. Objectif : réduire considérablement les temps de charge et d’attente pour les utilisateurs.

Ionity : co-entreprise avec plusieurs constructeurs

Créée en 2017, Ionity est une co-entreprise basée en Allemagne rassemblant plusieurs constructeurs automobiles (BMW, Ford, Hyundai, Mercedes Benz et le groupe Volkswagen). Elle s’est fixée pour objectif de normaliser l’utilisation des véhicules électriques sur les longs trajets.

Ionity prévoit de bâtir et gérer des stations-service

De plus, l’entreprise envisage d’acquérir davantage de ses propres terrains afin de construire et d’exploiter des stations-service. Grâce à des bornes de recharge couvertes ou à des installations de recharge complètes comprenant des restaurants et des magasins, Ionity souhaite ainsi améliorer l’expérience client.

Notre avis, par leblogauto.com

L’expansion massive d’Ionity a notamment pour objectif de rendre la mobilité électrique encore plus attrayante pour les consommateurs … Permettant de résoudre un des freins majeurs à l’achat des VE : l’accès aux structures de recharge … La mise en place de nouvelles infra structures devrait donc en toute logique bénéficier aux acheteurs …. et aux vendeurs, lesquels sont partenaires de Ionity dans la co-entreprise.

« Nous transférons notre gamme de produits vers les voitures électriques dans tous nos segments de base. C’est un changement majeur, mais je le vois comme une opportunité encore plus grande », estime ainsi Markus Duesmann, président du conseil d’administration d’AUDI. Ajoutant que le succès de la mobilité électrique dépendait fortement d’une infrastructure de recharge étendue.

Si la rentabilité de mettre sur la table 700 millions d’euros pour disposer au final de 7000 bornes ne saute pas aux yeux aux premiers abords, n’oublions pas que les constructeurs intègrent dans leur calcul financier les ventes de véhicules qui devraient en découler.

En mars dernier, Ionity, indiquant étudier les moyens d’étendre son réseau de chargeurs rapides à travers l’Europe, avait ajouté que des actionnaires supplémentaires étaient les bienvenus.

Royal Dutch Shell et Renault faisaient alors partie des entreprises intéressées à prendre une participation dans le groupe de recharge de véhicules électriques (VE).

Au final, c’est BlackRock qui aura raflé la mise en quelque sorte puisque via l’opération, Ionity devrait voir sa valorisation atteindre 2,25 milliards d’euros.

Le gestionnaire d’actifs US a investi un demi-milliard d’euros dans la société, entrant au capital de Ionity à hauteur de 22 %. Les constructeurs mettant quant à eux sur la table une somme totale de 250 millions d’euros pour financer leur coentreprise.

Si Shell hésite encore à faire un pas dans l’entreprise, d’autant plus qu’il monte son propre réseau de bornes, Renault pourrait faire partie de la prochaine levée de fonds, déjà en préparation.

Sources : AFP, Ionity

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Ionity : 700 M E pour 7000 bornes de recharge en 2025"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Et le réseau de recharge de Stellantis …. Atlante ?
Parce que si l’on n’a pas une automobile BMW, Ford, Hyundai, Mercedes Benz et le groupe Volkswagen… C’est le coup de fusil !… Et c’est un sacré b.rdel et totalement injuste ou le propriétaire de e-208 va payer une fortune pour sa charge alors que son voisin avec une E-TRON va payer des clopinettes.
Injuste mais logique d’un point de vue industrielle et commerciale pour ceux qui font partie du deal.

wizz
Membre

pas forcement le riche voisin en Audi Etron
ça peut aussi être le pauvre voisin avec une petite VW id3…

wizz
Membre

bref, ce n’est pas injuste
par exemple à l’université UCLA en Californie, les étudiants locaux paient moins cher que les étudiants venant des autres Etats qui paient plein pot, genre 15000$ vs 40000$.

Parce que leur parents paient des impôts en Californie, consomment, participe à l’économie de la Californie, et que l’Etat californien participe une partie au budget de l’université UCLA

amiral_sub
Invité

comme les étudiants Français qui glandouillent (pas tous) à la fac gratos alors que leurs collègues étrangers ont raqué pour avoir la chance de venir faire leurs études en France

wizz
Membre

ils pourront aller aux USA pour faire leur études
ils nous diront combien cela leur aura couté….

Emmanuel
Invité
@SGL quand on voyage sur l’autoroute, il est habituel de payer plus cher son carburant que dans bien des stations services hors autoroute. C’est pareil chez Ionity. Mais le plus gros problème est le paiement à la minute. entre un ioniq 5 dotée de batteries 800 V capable d’atteindre une charge à 230 kW et un 208 qui plafonne quasiment à 80 kW, passer 20 min en charge coutera 15,80€ dans les 2 cas, mais le ioniq aura beaucoup plus d’énergie et pourra aller plus loin … La solution étant, pour dépenser moins avec un véhicule à charge lente, de… Lire la suite >>
SGL
Invité

Je suis désolé @Emmanuel, j’ai une déformation avec mon HDi avec 1200 km d’autonomie… Ça fait 10 ans que je ne prends plus de carburant sur Autoroute.
Je ne me vois pas avec une VE style e-208 et dire à mon fils : tu vois mon fils, je paye 3 X plus chers mon carburant, car je n’ai pas les moyens de me payer une Audi… Normal !?
Tant qu’il n’aura pas des réseaux économiques sur les routes et autoroutes en nombre les VE ne risqueront pas de remplacer les VT… Surtout les diesels qui sont parfaits, encore sauf en pollution.

Emmanuel
Invité

il n’y a pas que Peugeot et les 208 électriques dans la vie !

SGL
Invité

@Emmanuel, on peut prendre Renault et sa Zoe pour vous faire plaisir… Mais qu’est-ce que cela change ? 😯

Amazon
Invité

Ben non puisque Hyundai est partenaire, ce sera bien moins cher pour la Ioniq

Emmanuel
Invité

oui la première année, mais j’ai essayé de ne pas perdre les lecteurs
le partenariat Hyundai permet d’avoir un abonnement mensuel moins élevé après les 1 ou 2 ans gratuits selon le véhicule.
Sans abonnement, le tarif est le même qu’un propriétaire de 208, de Zoé ou de Tesla : 0.79€/min sur les bornes rapides ou 0.35€/min sur les bornes 50 kW.

amiral_sub
Invité

y a pas que ionity dans la vie

Emmanuel
Invité

@Amiral Sub
oui, et non
Dans certaines zones, sans ionity, pas de salut quand on circule en VE non Tesla.
Essayez un St Malo / Calais sans passer par ionity ?
ou un Rennes /Lille en évitant le piège parisien.

zaza
Invité

Sgl : c’est ce qu’on appelle un avantage concurrentiel comme Tesla.

SGL
Invité

@wizz @zaza
J’aurai dû mettre de guillemets sur « Injuste » car, comme je le dis, je comprends que c’est logique… C’est l’absence de concurrence de Stellantis et du groupe Renault/Nissan qui provoque cette injustice.
On n’attire pas les mouches avec du vinaigre !
Comment avoir envie de prendre une VE pour les longs trajets sans réseau économique !?

bzep
Invité

Je pense que Renault y participera sous peine de voir partir à la concurrence ses potentiels clients de la toute prochaine Megane-e.

SGL
Invité

Tout à fait @bzep !
J’ai souvent entendu que le succès de Tesla était à 50 % grâce à son réseau !

wpDiscuz