Accueil Renault Shell/Renault intéressés par des parts de Ionity (recharge VE)

Shell/Renault intéressés par des parts de Ionity (recharge VE)

0
14
PARTAGER

Royal Dutch Shell et Renault font partie des entreprises intéressées à prendre une participation dans le groupe de recharge de véhicules électriques (VE) Ionity, ont déclaré deux personnes proches du dossier.

Ionity recherche de nouveaux actionnaires pour financer son expansion

En mars dernier, Ionity, détenu par Volkswagen, Daimler, BMW, Hyundai et Ford, a déclaré qu’il étudiait les moyens d’étendre son réseau de chargeurs rapides à travers l’Europe, ajoutant que des actionnaires supplémentaires étaient les bienvenus.

Ionity, ainsi que les unités de Volkswagen Porsche et Audi, compte 348 stations en service à travers le continent, et 45 autres sont en construction.

Offres finales attendues pour juillet

Les offres finales pour la participation de 20 à 25 %, évaluée entre 400 et 500 millions d’euros, sont attendues en juillet, a indiqué l’une des sources.

Ionity est conseillé par BNP Paribas sur la transaction, selon des informations communiquées précédemment par d’autres sources.

Shell : le réseau de recharge pour pallier le manque à gagner sur pétrole et gaz

Pour Shell, une participation dans Ionity renforcerait ses plans pour s’imposer comme un acteur majeur du futur réseau de recharge de véhicules électriques en Europe alors que la société anglo-néerlandaise cherche à se détourner de son activité pétrolière et gazière centenaire.

En 2017, Shell et Ionity ont signé un accord pour construire des bornes de recharge rapide dans 10 pays européens. Shell possède également NewMotion, l’un des plus grands fournisseurs de recharge en Europe.

Notre avis, par leblogauto.com

En novembre 2020, Hyundai avait annoncé son ralliement à Ionity, via une entrée au capital, réseau de charge européen fondé par BMW, Daimler, Ford et Volkswagen.

Ces « pères fondateurs » ont déjà à de nombreuses reprises appelé d’autres constructeurs à venir enrichir le consortium, Hyundai étant le premier à répondre positivement à cet appel. Sans doute afin d’appuyer le lancement de ces nouveaux modèles par un accès facilité à un réseau de charge rapide pour ses clients.

Si Ionity compte parmi ses actionnaires les principaux constructeurs d’outre Rhin, notons que l’expansion de l’infrastructure de recharge des véhicules électriques a été au cœur du débat autour de l’adoption massive de voitures à batterie en Allemagne, où la peur de manquer d’autonomie, ou celle de se retrouver bloqué sans accès à une prise, persiste et demeure un frein à l’essor des ventes.

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie VE présentée cette semaine, Renault pourrait trouver intérêt à sécuriser l’accès aux réseaux de recharge pour pouvoir écouler plus facilement sa production.

Sources : Reuters

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Shell/Renault intéressés par des parts de Ionity (recharge VE)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Les constructeurs qui n’auront pas de fournisseur de solutions de recharge seront très fortement défavorisés.
Ils n’ont pas le choix, puisque l’Etat a décidé qu’il ne financerait pas ces stations.

Dom
Invité

Pour les pétroliers aussi , Royal Dutch Shell en bourse 242 milliards en 2018 , 136 en 2020. Total énergie 138 milliards en 2018 , 113 en 2020.( en dollars ).
Total Variation 10 ans =-2.88% , Shell Variation 10 ans =-29.01%
Shell va mal…..

Emmanuel
Invité
L’intérêt du constructeur adhérent de Ionity, c’est qu’il peut ainsi proposer un tarif moindre que le prix public. et passer de 0.79€ à 0,20€ le kWh n’est pas anodin sur un véhicule consommant 25 kWh/100 km sur autoroute (pour rappel, 25 kWh c’est l’équivalent de 2,5L de SP98, et c’est un VE qui consomme pas mal …) Mais il existe de nombreux réseaux, ne nécessitant pas à abonnement mensuel à 13€ pour obtenir un tarif tout à fait correct de la charge de son VE : Ouest Charge (qui couvre la Bretagne Historique) c’est 0,20 ou 0,30 le kWh avec… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

pourtant l’état met la pain à la patte: ionity est subventionné

Emmanuel
Invité

oui il y a des subventions, mais je ne sais pas de combien par rapport au coût réel d’installation de la borne.
il existe un projet de stations électriques couplées à des éoliennes terrestres, et lors de la présentation, les coûts étaient mentionnés. il faudrait retrouver l’article sur AP.

wizz
Membre

oui, bonne idée en effet
des stations de recharge accouplées à des éoliennes…

Lors de la 1ere crise pétrolière, les Arabes ont coupé le robinet, prenant tout le monde au dépourvu. Aux USA, on pouvait voir ceci
https://groovyhistory.com/content/50316/9130e480d507cd4e78ad09f1ccbcc0af.jpg

avec des bornes de recharge accouplées à des éoliennes, on pourra recycler ces vieux pancartes

Sorry
No electricity
Ask God for some wind

Emmanuel
Invité
c’est l’entreprise Kallista Energy qui a prévu des stations à proximité d’éoliennes. ça permet de réaliser une économie d’échelle sur le matériel de puissance nécessaire aux bornes de charge puisqu’il s »agit du même matériel que les éoliennes. Et le câble d’alimentation des bornes est partagé avec les éoliennes : câble 20 000 V, 100€ le mètre … la prévision est de 80 stations en France, avec à chaque fois 2 éoliennes 3-5 MW destinées à l’alimentation de la station. Tout le matériel sera allemand, fourni pas Enercon : des éoliennes jusqu’aux bornes 350 kW. Enercom a installé une station (sans… Lire la suite >>
seb
Invité

@Emmanuel, c’est quoi AP ?

Thibaut Emme
Admin

Un autre site 😉 genre voituresale 😀

Invité

On se demande avec quoi Renault financerait cette operation. On ne peut pas dire qu’il ont du cash en trop…

wizz
Membre

le financement peut ne pas être hors de prix,

l’effort que devrait faire Renault, ça pourrait être de financer la construction d’une borne de recharge par semaine ou par mois, pendant pendant 5 ans ou 10 ans. Un truc dans ce genre. C’est un effort financier tout à fait supportable. En fonction de la participation de Renault, alors les propriétaires de Renault auront accès aux bornes Ionity à un tarif plus ou moins élevé

Invité

De toute façon, il ne faut pas s’inquiéter pour Renault : leurs résultats financiers sont actuellement un chouilla meilleurs que ceux de PSA quand PSA étaient dans la panade au plus fort de la crise économique (à l’époque où certains prophétisaient la fin de PSA, quoi), et ça n’a pas empêché PSA d’investir pour préparer leur avenir

Dom
Invité

De toute façon SI BMW, Daimler, Ford et Volkswagen Porsche Audi en avaient « plein les poches » , Ionity ne chercherait pas ailleurs.

Le grand mythe des constructeurs allemands trop riche …. des actionnaires supplémentaires étaient les bienvenus ….

Emmanuel
Invité

Kia utilise son ralliement à Ionity pour offrir 1 an d’abonnement au service « premiun » qui permet un coût réduit de fourniture d’électricité aux bornes.
Par contre facturation à la minute, et pas au kWh, donc ça avantage les véhicules récents à forte puissance de charge comme l’EV6.
D’après ce que j’ai lu, avec l’abonnement, l’électricité achetée à la borne Ionity devient moins chère que l’électricité domestique en heure creuse soit moins de 0,10€ le kWh !

wpDiscuz