Accueil Alternatives Climat : pourquoi Greenpeace tance Toyota et Stellantis ?

Climat : pourquoi Greenpeace tance Toyota et Stellantis ?

0
48
PARTAGER

Greenpeace a publié une étude sur les engagements pour le climat des 10 principaux constructeurs automobiles. Toyota et Stellantis écopent étrangement de la pire note.

L’organisation controversée a décidé de faire une étude sur les efforts de décarbonisation des premiers constructeurs automobiles mondiaux : Daimler, Ford, General Motors, Honda, Hyundai-Kia, Nissan, Renault, Stellantis, Toyota, et Volkswagen. Selon l’ONG (sa division East-Asia à Tokyo), aucun de ces constructeurs ne compte sortir du thermique avant 2035. Sept d’entre eux n’ont même pas officiellement de date de sortie du moteur thermique.

En pleine COP26 à Glasgow, Greenpeace a trouvé là une belle tribune pour son idéologie. Sauf que l’étude est biaisée, par de multiples biais. Par exemple, au lieu de regarder les ventes de véhicules électriques à batterie, ou à pile à combustible, Greenpeace regarde la proportion par rapport aux ventes mondiales. Même Renault ou General Motors sont montrés du doigt alors qu’ils vendent effectivement des VEB.

Montrer du doigt les meilleurs élèves des émissions de CO2 est stupide

Surtout, cette étude, qui regarde aussi la chaîne d’approvisionnement, ne considère que le véhicule électrique et rien que lui. Dès lors, alors que Toyota et Stellantis sont les bons élèves en termes d’émission de CO2 moyennes dans leur gamme de véhicule, Greenpeace leur donne le bonnet d’âne. Un prof qui donne un « F– » (F double moins) au deux meilleurs élèves perd toute crédibilité dans son propos.

Pire, selon Greenpeace, Toyota est coupable d’avoir fait des hybrides. Coupable car leurs hybrides font reculer le moment de la bascule entre thermique et électrique. Un comble ! Le fait que Toyota lance une grande offensive dans l’électrique importe peu Greenpeace. Stellantis aussi est plombé par ses véhicules hybrides.

Note globaleSortie du thermiqueDécarbonisation de l’approvisionnementResource sustainabilityDeductions
(sur 10, 80% de la note)(sur 10, 20% de la note)
ToyotaF- –1.884.45
StellantisF- –2.883.05
FordF-1.135.30
DaimlerF-3.132.30+
HondaF+3.501.70+
NissanF+3.315.40+
Hyundai-KiaF+4.813.10
RenaultD-4.316.75
VolkswagenD5.194.35
General MotorsC-6.695.60

Notre avis, par leblogauto.com

Quel crédit accorder à une étude qui ne regarde que l’aspect qui arrange le discours du rédacteur de l’étude ? Surtout, en ne voulant que du VEB, Greenpeace montre sa méconnaissance (à moins que ce soit volontaire ?) du problème dans sa globalité. Le VEB n’est qu’une partie de l’équation et ne sera pas à lui seule la solution.

Dans le même temps, Greenpeace continue de posséder des bateaux au fioul et d’utiliser l’avion pour les déplacements de ses dirigeants. Mais bon, Greenpeace a réussi à faire que l’on parle d’eux pendant la COP26.

Poster un Commentaire

48 Commentaires sur "Climat : pourquoi Greenpeace tance Toyota et Stellantis ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Klogul
Invité

du lobbying pur et dur… ce debat de l ecologie n a plus de sens.

Seul des scientifiques devraient avoir le droit d en parler et sans retouche par des « politiques »

Ils s occupent des bilans co2 du prince harry ou de Nicolas Hulot??

polo
Invité

Surtout quand on zappe le bilan de la production des batteries ou moteurs (cuivre et aimants dans ces derniers!) sans parler de l’origine de l’électricité. C’est sûr le VEB ne rejette rien mais il ne faut pas regarder ailleurs!

Frédéric LANGLOIS
Invité

même en prenant en compte le facteur batteries, polo, une VE ,restera moins polluante qu’une VT. Par contre, les ingés ont encore beaucoup de boulot à abattre pour rendre la solution VE « concurrentielle » et accessible à tous

gigi4lm
Invité

@polo, ok pour regarder en amont mais il faut le faire aussi pour le thermique.
Fabriquer un moteur (quel qu’il soit) et plus généralement un véhicule n’est pas sans conséquences environnementales.
Si l’électricité n’est pas obligatoirement « verte » le pétrole ne l’est pas plus.
Je pense, sans avoir les chiffres, que l’on doit pas être loin du match nul avant la remise des clés. C’est après que ce fait la différence (du moins en France).

gigi4lm
Invité

Merci @Thibaut Emme, en ajoutant les chiffres c’est plus explicite.

wizz
Membre

thibaut
tu fais du « wizz » (très long commentaire, mais argumenté comme il faut)

SGL
Invité

Aaargh, à cause de la (excellente) démonstration de @Thibaut Emme je vais devoir vraiment passer à la VE… Sinon je ne vais plus pouvoir me regarder dans la glace le matin… Mais pourquoi il est contre la VE aux DOM-TOM !? 😉

SGL
Invité

Ça démontre qu’il faut également mettre le holà sur les importations chinoises débridées. (sans jeu de mots) Pour des raisons également écologiques de bons sens !

seb
Invité

« Seul des scientifiques devraient avoir le droit d en parler et sans retouche par des « politiques » »

C’est vrai sur tellement de sujets…

Frédéric LANGLOIS
Invité

« Seul des scientifiques devraient avoir le droit d en parler et sans retouche par des « politiques » »

Cela dépend aussi des scientifiques. Certains ont dévoyés la fonction (le plus récent d’entre eux étant l’iconique Didier Raoult).

Invité

Sont d’un chiant ceux la

Sylver
Invité

Oula, il y en un qui est remonté contre Gp… 🙂

J’imagine qu’il regardent l’action globale et en ce qui concerne Toyota, effectivement c’est pas joli joli. Peut être bon de rappeler que Toyota est un gros donneur au parti républicain y compris des sénateurs impliqué dans le 6/1 et des « climate deniers » et qu’ils font un lobby très soutenu contre la VEB et pour soutenir les pétroliers. D’où le F-

Sylver
Invité

Par contre, pas de groupe chinois, Geely par exemple ? Ça aurait été intéressant.

Frédéric LANGLOIS
Invité

Pas qu’un. Cela fait un moment de Greenpeace n’est plus crédible. Le pire est le racolage qu’ils font : quand j’étais au collège, j’avais un prof d’anglais qui n’arrêtait pas de faire de la propagande non pas pour l’écologie (là, ça aurait été légitime), mais pour Greenpeace vu qu’il était adhérent. Déjà là ça asoule

Lovehornby
Invité

Greenpeace des lobbyistes ? Ben oui, c’est le principe.
Pour lutter contre des lobbyistes bien plus puissants.
On change de discours en France ? Ça fait 40 ans qu’on les présente comme des extrémistes et terroristes. Après, l’histoire d’amour entre la population française, ses médias et ses dirigeant et l’organisation est unique. 40 ans de désinformation sur les vilains anti-nucléaires. Les suédois ont cessé de les aimer aussi, quand ils se sont attaqués aux polluants dans les peintures de meubles…. Mais ils n’ont pas coulé de bateau ni tué de membres.😏

McEnroe
Invité

C’est clair, en lisant l’article on a l’impression que Greenpeace sont les gros méchants de ce monde… pas sérieux.

Amazon
Invité
Il suffit de lire la première page et l’executive summary. 1- Rapport fait par la branche asiatique de GP, les auteurs sont des chinois de HK. HK est rattaché à la chine depuis quelques années ou il ne fait pas bon critiquer la chine ou ses entreprises: cela peut expliquer l’absence de groupe chinois dans le classement 2- rapport basé sur les informations publiées par les groupes automobiles eux mêmes. Donc GM mieux classé que les copains juste parce qu’ils ont écrit qu’ils ne vendraient plus de véhicules thermique léger en 2035. Les autres ne le disent pas. Mais le… Lire la suite >>
zeboss
Invité
j’ai malheureusement la nette sensation qu’actuellement le fond du propos et des idées n’est plus mis en avant mais bien qu’il s’agisse de faire parler de soi, ou d’une cause par tous les moyens plutôt que de la solution.. Diminuer le Co² dans l’air ou plutôt les émissions dudit Co² car sa réduction prendra quelques milliers d’années de façon naturelle dans la mesure où l’apport non natif cessera.. ? Pas facile mais une taxe fort sur les transports intercontinentaux… Une taxe sur les transports isolés, comme les transports par camion sur de longues distances, ça relocalisera de l’emploi possiblement, et… Lire la suite >>
wpDiscuz