Accueil Livre On a lu : Autos vs Bolides,de la ville à la compétition

On a lu : Autos vs Bolides,de la ville à la compétition

0
1
PARTAGER
bolides

Les éditions Ouest-France éditent un livre-album  « Autos vs Bolides » qui propose de confronter de nombreux modèles automobiles emblématiques à leurs variantes sportives et de course.

Après l’ouvrage « Youngtimers » consacré aux berlines vintage des années 80-90 devenues cultes, Antoine Pascal nous propose dans Autos vs Bolides de comparer de nombreux modèles de route à leurs versions sportives et à leurs variantes engagées en compétition. Il y a en pour tous les goûts, de l’Alfetta GTV à la BMW M3 en passant par la Renault 21, l’Alpine A110, la Fiat 500, la Peugeot 205 ou encore la Ferrari 308.

Mutation génétique

Si certaines voitures de route sont déjà nées sportives dans l’âme, comme une De Tomaso Pantera ou une BMW M1, ou même prduites à des fins de programme compétition, comme la Lancia 037 Rally, d’autres modèles bien plus sages et plus passe-partout sont transformés en véritables monstres par les sorciers de la compétition, même si souvent le modèle de compétition n’a plus grand chose à voir, si ce n’est la silhouette, avec le modèle de base. En effet, quel écart entre une Peugeot 205 Junior mue par un moteur 954cc de 45 chevaux…et une 205 Turbo 16 avec un moteur 1.8 de 200 chevaux, sans parler bien sûr des 205 du Groupe B de 500 chevaux ! Ou encore la sage familiale Renault 21 TL (traction avant 1.7 litre de 76 chevaux) qui se retrouve proposée aussi au catalogue en Renault 21 Turbo Quadra de 4 roues motrices avec un 2 litres turbo de 175 chevaux, ce qui mènera au développement de la version « Superproudction » silhouette du championnat de France avec 430 chevaux sous le capot ! Autre exemple aussi, la petite Ford Capri qui devient un monstre délirant de plus de 600 chevaux dans la catégorie Groupe 5 Silhouette !

C’est presque tout le paradoxe, mais aussi la magie, du sport automobile, surtout pour les contructeurs généralistes proposant en priorité des produits à « monsieur tout le monde », que de chercher à vendre des voitures en alignant des prototypes qui, intrinsèquement, n’ont absolument rien à voir avec les modèles que l’on peut trouver en concession. Justment,  la compétition a le mérite, depuis ses débuts, d’être un laboratoire vivant qui permet de faire gagner les constructeurs et de leur façonner une image de marque, mais aussi de faire évoluer leurs véhicules et d’améliorer leurs comportements routiers ou mécaniques.

Chaque modèle est accompagné d’un texte très concis qui permet de contextualiser sa création, de comparer rapidement les caractéristiques et les performances des versions « sages » aux versions « délurées », sans oublier à chaque fois d’évoquer les grandes lignes du palmarès sportif. Tout cela est abondamment illustré par des photographies de grande taille.

L’ouvrage est disponible au prix de 25 euros.

 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "On a lu : Autos vs Bolides,de la ville à la compétition"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Balthazar
Invité

Merci pour la recension. Sans elle je serai passé à côté. Je vais le commander, car des ouvrages sur cette thématique sont très rares, et peut-être même est-ce le seul?

wpDiscuz