Accueil Actualités Entreprise Chine : la reprise du Covid congestionne les ports, pénuries!

Chine : la reprise du Covid congestionne les ports, pénuries!

0
14
PARTAGER

Alors que la production automobile est grandement impactée par une pénurie de semi-conducteurs et une hausse des coûts des matières premières, la reprise du Covid en Chine engendre d’ores et déjà une congestion des ports à conteneurs de l’est de la Chine. Le phénomène pourrait aller en s’aggravant.

Congestion des principaux ports à conteneurs de l’est de la Chine

La congestion des deux principaux ports à conteneurs de Chine, Shanghai et Ningbo, s’aggrave suite à la fermeture d’un terminal à conteneurs à Ningbo où un cas de COVID-19 a été détecté cette semaine.

Des restrictions plus strictes pour lutter contre la nouvelle vague de l’ épidémie de coronavirus en Chine commencent à toucher davantage de secteurs de l’économie. La variante Delta hautement transmissible a été détectée dans plus d’une douzaine de villes depuis fin juillet.

Quarante porte-conteneurs attendaient au mouillage extérieur de Zhoushan jeudi, contre 30 le 10 août, date à laquelle un travailleur du terminal à conteneurs de Meidong a été testé positif pour COVID-19, selon les données suivies par Refinitiv.

Le trafic vers Meidong rerouté

Le terminal de Meidong a suspendu toutes ses opérations depuis mercredi matin, tandis que d’autres terminaux de Ningbo ont imposé des restrictions limitant le nombre de personnes et de marchandises entrant dans les zones portuaires.

Le propriétaire de Meidong, Ningbo Zhoushan Port Co Ltd a déclaré jeudi dans un communiqué qu’il détournerait les navires qui doivent faire escale à Meidong vers d’autres terminaux de Ningbo et se coordonnerait avec d’autres ports pour réduire l’arriéré.

Hapag-Lloyd s’attend à ce que la suspension à Meidong entraîne des retards dans certaines traversées prévues, selon un communiqué de la société.

Limitation des escales à Ningbo

La compagnie maritime CMA CGM a publié jeudi une note indiquant que certains navires seront réacheminés vers Shanghai ou éviteront les escales à Ningbo.
Le port de Ningbo Zhoushan a déclaré pour sa part que les opérations de ses terminaux restés ouverts étaient demeurées normales.

Shanghai : pire congestion depuis au moins 3 ans

Les ports de la ville voisine de Shanghai, où de nombreux navires sont réacheminés, connaissent la pire congestion depuis au moins trois ans. Une trentaine de navires forment une file d’attente devant le port de Yangshan, un terminal à conteneurs clé de Shanghai.

Typhon et mesures strictes de confinement

Les ports de l’est de la Chine ont repris leurs activités et éliminé les arriérés à la suite du typhon In-Fa, qui a réduit de 10 % le volume de manutention des conteneurs fin juillet par rapport à la même période de l’année dernière, selon les données de la China Ports and Harbors Association.

Les derniers embouteillages font suite à des perturbations massives de la manutention des conteneurs dans le sud de la Chine en juin, lorsque les ports près de Shenzhen ont imposé des mesures strictes de confinement du COVID-19, entraînant le blocage de dizaines de porte-conteneurs dans le trafic.

Vers une hausse des tarifs d’expédition Chine / Etats-Unis

La dernière vague de congestion portuaire dans l’est de la Chine pourrait encore faire grimper les tarifs d’expédition de conteneurs, qui ont récemment dépassé 20 000 $ par unité de 12 mètres pour la première fois sur la route critique Chine-États-Unis. L’augmentation des commandes des détaillants avant la haute saison des achats aux États-Unis a ajouté de la pression aux chaînes d’approvisionnement mondiales.

Les entreprises devraient élaborer un plan d’urgence

« Les entreprises devraient agir maintenant pour élaborer des plans d’urgence pour la période des fêtes. Il existe un risque réel qu’en 2021, les consommateurs aient l’argent à dépenser, mais que les détaillants aient du mal avec la disponibilité des stocks, la volatilité des coûts et leur propre viabilité financière. » a déclaré Simon Geale, vice-président exécutif de Proxima, une société de conseil en chaîne d’approvisionnement.

Notre avis, par leblogauto.com

Et pendant ce temps Elon Musk fait les yeux doux à l’Allemagne avec pour objectif prioritaire : que sa Gigafactory de Berlin soit opérationnelle avant la fin de l’année. Car les premières Tesla construites en Chine (à Shanghaï …) devant être expédiées en Europe risquent d’attendre au port.

Pour rappel, l’exportation de véhicules fabriqués en Chine vers le continent européen permet de pallier l’absence actuelle d’implantation industrielle opérationnelle de Tesla sur le Vieux Continent. Une situation certes transitoire qui durera tant que la Giga-Factory de Tesla Allemagne n’aura pas ouvert ses portes.

S’agissant de l’ensemble des constructeurs, cette situation est de nature à engendrer une hausse des tarifs. Laquelle serait justifié par une hausse des coûts de production et une pénurie d’offres sur le marché.

Le dernier trimestre risque d’être difficile ….

Sources : Reuters, Refinitiv

A lire également :

. Tesla : exportation de Chine en Europe, stratégie ou nécessité ?

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Chine : la reprise du Covid congestionne les ports, pénuries!"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kubota
Invité

Le monde au bord de l asphyxie les bourses mondiales au plus haut les ports bloqués on continue ds le mur ? Oui évidemment

Salva
Invité
Pris sur le site du département de l’énergie des USA : la production de pétrole dans le monde. On s’aperçoit que la décélération de la production pétrolière a commencé en 2019. Hasard bien heureux, la pandémie qui a permis la réduction des consommations d’énergies fossiles a commencé à la fin de l’année. Nouveau confinement, donc, en Chine, c’est un nouveau prétexte à une réduction de consommation. A mettre en parallèle avec les problèmes de coupures d’électricité. Ce qu’essaie, à mon avis, de faire la classe dirigeante, c’est de tenter la décroissance. Cette décroissance doit s’ajuster dans le tempo, ni trop… Lire la suite >>
Will
Invité
C’est ce que je me disais dès octobre 2020 ou dans ces eaux là, en me disant que le stresse de la situation me fesait paranoyer un peu (mais moins qu’un collègue qu’était à fond dans les QAnon etc), mais je me demande si je paranoyais ou si je voyais juste :p. Quand on voit qu’au bout de qq mois il n’y avait plus un seul malade du covid en Chine alors qu’on galérait comme pas possible, et là pouf, c’est reparti. QU’ont-ils fait des pilotes qui ne volaient plus d’ailleurs ? Quand on voit comme ils sont prêts à… Lire la suite >>
zeboss
Invité

idem pour will… en couple avec salva ?

Will
Invité

Bah non pourquoi ? Je suis grand ET vacciné (enfin juste une pour l’instant), je peux psychoter de façon autonome.

zeboss
Invité

quelle surprise de découvrir salva et ses délires récurrents faire partie des complotistes de tous poils..
Ben ça alors..
Et après il va nous saouler qu’il fait partie des gens qui « sachent »…

Thibaut Emme
Admin

Ils sont balèzes ces gens de « la classe dirigeante » (qui sont-ils ?)…franchement des gars qui sont capables de monter un truc MONDIAL comme ça….il faut les réélire !!!

C Ghosn
Invité

Attention Mr Emme avec le qui …. 😁😁😁

Les juges en lignes sont prêts à vous tomber dessus🙈

Thibaut Emme
Admin
Thomas
Invité

Le Covid, on va encore en entendre parler de longues années 🙁

Salva
Invité
« American Airlines tire la sonnette d’alarme. La compagnie aérienne américaine a prévenu, lundi 26 juillet, que des retards de livraison de kérosène pourraient gêner ses opérations comme celles des pompiers luttant contre les incendies, et a demandé en conséquence à ses pilotes de limiter leur consommation de carburant. « Utilisez toutes les stratégies d’économie de carburant disponibles lorsque cela est possible », a écrit le responsable des opérations de vols, John Dudley, dans un message aux pilotes ». Capital . D’une manière générale, le « pic oil de la demande » est remplacée pour BP, par « L’étude balaye de la main le peak oil de… Lire la suite >>
Scal
Invité

Un cas de Covid, et on arrête un terminal portuaire, ce qui aura pour conséquence de ralentir l’économie mondiale. On n’est pas dans le délire absolu là ???

Salva
Invité

Le covid est un masque a décroissance . Nous sommes en décroissance forcée.
La « vie d’avant » ne reviendra jamais . La voiture est morte, le tourisme également . Ce qui se joue, c’est la réduction progressive, dans laquelle l’élite essaie de conserver sa place. Le prochain glissement totalitaire programmé sera climatique. Il faut s’attendre à un maintien des restrictions de liberté non plus pour survivre au covid mais pour « sauver la planète ».

Will
Invité

Tiens je viens de voir une news pas encore officielle comme quoi Mercedes annule tous les V8 aux stazunis, sauf pour les S580 et S580 Maybach, entre autre pour cause de difficultés d’approvisionnement.

wpDiscuz