Accueil F1 F1 Monaco Debrief: Ferrari a-t-il laissé passer sa chance?

F1 Monaco Debrief: Ferrari a-t-il laissé passer sa chance?

0
7
PARTAGER

Weekend de pentecôte, nouveau grand prix, cette  fois à Monaco. Évènement rare ce dernier ne s’est pas produit le jour de la fête des mères, pour le plus grand bonheur d’énormément de mamans. Néanmoins un petit message à toutes les mères, ne vous inquiétez pas il y aura bien un évènement sportif ce dimanche!

Digression faite, sept nouveaux points afin d’analyser ce weekend de course. Pardon? Vous souhaitiez profiter de ce weekend pour profiter de l’ouverture des terrasses, d’une liberté retrouvée, c’est inadmissible. Ma bonté me perdra, voici le résumé.

Ferrari a-t-il laissé passer sa seule chance de victoire?

Leur niveau a surpris plus d’une personne, la faculté de la monoplace rouge à jouer la pole et à l’obtenir semblait un lointain souvenir. Une époque ou les tribunes étaient pleines… ah nostalgie quand tu nous tiens. L’acteur principal, lui, n’a pas changé, Monsieur Leclerc de Monaco s’est enfin dévoilé sur ses terres… l’instant d’une séance de qualification. Les espoirs douchés lors d’un tour de mise en grille, grillant toute possibilité de démarrer la course et de défendre une pole position chèrement acquise avec l’aide du rail. L’épidémie d’abandon se poursuit pour l’enfant de la principauté, il n’a pu rallier aucune arrivée depuis ses débuts en F1.

Certes, Sainz a porté haut les couleurs de Ferrari chassant Bottas lors du premier relais et terminant solide deuxième, ramenant une quantité de points importante pour son équipe dans l’optique du championnat. Il a même voulu titiller son ancien équipier, mais ce dernier a su élever le niveau. Mention, à ce message en fin de course, un message plein d’encouragement et de leadership.

Une question doit venir sur vos lèvres, lèvres couvertes du masque réglementaire, mesure sanitaire oblige. Est ce que ce niveau est une anomalie dans la saison, tel un Maldonado triomphant en Espagne, un mirage dans le duel Mercedes / Red Bull? Ou bien un vrai pas en avant donnant à Ferrari une position de trouble fête dans le duel avancé entre la flèche et le taureau? Le pas en avant est visible, ce dernier très probablement accentué par la particularité du circuit monégasque, la finalité reste que Ferrari risque de rester dans une lutte contre le variant anglais papaye.

Une course…. d’un ennui

A moins de conditions climatiques rocambolesques, les courses sur ce circuit sont ennuyantes, nous confinant dans une succession de queue leu leu, la majorité de l’action se déroulant dans les stands. Trop d’appuis, F1 trop larges, le virus est connu mais la course et son spectacle ne changent pas. 2022 sera t-il le vaccin pour du spectacle à Monaco?

Bored Paris Hilton GIF - Find & Share on GIPHY

Aucun dépassement à déplorer sur la piste, hormis un Schumacher opportuniste à l’épingle sur son équipier, qui n’est pas le pilote de la décennie à venir. Les meilleurs témoignages, l’impossibilité d’Hamilton à passer Gasly, de même pour Giovinazzi avec Ocon.

Le samedi fut bien plus intéressant, les pilotes attaquent énormément pour grappiller quelques poussières de secondes. La tension et la difficulté de la piste est bien plus forte, sans oublier l’incertitude du résultat. Espérons une meilleure édition en 2022!

Quel crochet de Red Bull sur Mercedes!

Le coup est rude pour les flèches noires, 37 points à 7, la perte du leadership dans les deux classements. Les Mercedes se sont retrouvés couchées, sans souffle avec un manque de rythme. Hamilton en fut la première victime, lui qui a connu une course anonyme, accroché au châssis de Gasly. Il fut piégé par les coups stratégiques de certains de ses adversaires du jour.

Hamilton est très chafouin quand la situation ne tourne pas en son sens. Bizarrement, dans ses cas là il ne demande pas de miracle à Bono! Des miracles, un certain finlandais n’en demanderait pas tant, il aimerait avoir un écrou qui se desserre normalement. Le peu de fois ou son niveau est largement supérieur à son équipier, patatrac! Il est renvoyé sans dessert et champagne dans son box.

Mercedes KO, passons au grand vainqueur de ce weekend de pentecôte. Verstappen, poleman, depuis sa deuxième place n’a pas laissé la tête de la course au premier virage, étant autoritairement agressif sur un Bottas pourtant mieux parti. La suite, une bonne gestion des pneus, une accélération aux bons moments  afin de repousser d’éventuelles menaces. Un grand Verstappen qui prend son galon de leader du championnat.

Si seulement le samedi se passait mieux. Ce serait la phrase parfaite pour Checo. Sa science de la course, son rythme et une bonne stratégie (le tiercé) et le voilà à la lutte pour le podium avec cinq positions de gagner par rapport au départ. Son apport en point offre le leadership à son équipe. En attendant le premier podium avec sa nouvelle équipe, il se contentera de cela, mais des progrès le samedi seront obligatoires pour parvenir à ses fins.

Norris, à nouveau le troisième homme.

Un nouveau podium, à la troisième position sur un circuit difficile. Il profite des malheurs de Bottas pour lui chiper sa place au classement. Il n’eut pas eu de problèmes à contenir la seconde Red Bull en fin de course. Yeah Boy!

C’est surtout le contraste avec son équipier qui est immense. Ricciardo ne sourit plus, au contraire, il grimace fortement. Avec deux fois moins de points et aucun podium, personne n’arborerait le moindre sourire.

Aston Martin, pro de l’overcut, Vettel s’affirme sur un circuit de pilotes

Trois places gagnées, en se permettant l’overcut sur Hamilton, Vettel s’offre en plus de ses dix premiers points de la saison le titre honorifique de pilote du jour. Solide le samedi, une fin de premier relais très mais très forte le dimanche. Il nous a offert le seul moment frisson de la course lors de la sortie des stands. Le seul!

Stroll, partant de plus loin est le seul à avoir réussi une stratégie en partant en gommes non tendres. Son relai prolongé, ainsi que le deuxième relais en mediums d’Ocon lui a offert le gap nécessaire à l’overcut.

Pour Aston, c’est tout de même 14 points, son plus haut total de la saison et lui permet de passer Alpha Tauri et Alpine d’un seul coup. A voir si ce rythme de course se reproduira.

Un mot sur Giovinazzi et Alfa.

Il mérite son petit paragraphe. Quel weekend! Une Q3 le samedi et des points le dimanche. Il a eu une opportunité et il l’a saisie avec brio. Alfa Romeo s’est dévoilé lors de ce weekend avec un rythme supérieur aux Alpine. Certes Ocon lui a soufflé sous le nez la P9 mais ce dernier ne sera pas enrhumé pour autant. La satisfaction restera là. Alfa prend un avantage considérable sur ses « concurrents » Williams et Haas.

Pour Raikkonen, il a vrai un vrai problème de boisson. « The Drink »!

Bon Maz, tu l’embrasses ce rail? J’aimerais bien une voiture de sécurité

Revenons quelque peu sur ce choix stratégique d’une partie de la deuxième partie de la grille. Ils ont décidé de démarrer sur des gommes plus dures afin de prolonger leur premier relais. La différence de performance entre les gommes tendres et plus dures a créé un écart trop important avec le top 10. Tsunoda, Ricciardo, Alonso, Raikkonen, tous ont espéré une voiture de sécurité relançant leur course? Qui représentait la plus grande chance d’embrasser un rail (avec douceur évidemment). Le tsar Mazepin!  Malheureusement pour eux, cela n’est pas arrivé. En effet, embrasser un rail ne respectait pas le protocole sanitaire, Monsieur Steiner a appliqué une campagne de prévention très forte envers son poulain. Avec succès, ce dernier se tenant éloigné des rails, certes il finit à 8 dixièmes du pilote le plus proche en qualifications, mais au moins il n’a pas couté plus d’argent à son équipe en pièces et main d’oeuvre.

Ce fut évidemment une énorme déception pour les pilotes qui ont parié sur cette éventualité, en effet cela faisait 15 ans que nous n’avions pas connu une course sans un accident en piste. Le protocole sanitaire fut respecté avec minutie ce dimanche, aucun échange de salive avec des rails n’a été constaté ce dimanche.

Conclusion

  • Ferrari a probablement laissé passer sa chance de victoire cette saison
  • Monaco, la grande procession
  • Red Bull frappe fort, Mercedes décevant
  • Norris, c’est déjà mature
  • Vettel se montre enfin sur un circuit de pilote, Aston a eu le nez fin
  • Giovinazzi fut très impressionnant, Alfa en progrès
  • J’ai parié sur une voiture de sécurité qui n’est jamais venu.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 Monaco Debrief: Ferrari a-t-il laissé passer sa chance?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Ema_
Invité

pas de commentaires.

Rowhider
Invité

F1 trop larges, c’est amusant: elles font exactement la même largeur que les légendaires F1 de la période 1990 – 1997 avec lesquelles se sont affrontés Prost, Senna, Piquet, Schumacher, Hill, Alési…
D’ailleurs on ramène souvent sur le devant de la scène la bataille entre Mansell et Senna en 92: la vérité c’est que hier comme aujourd’hui on ne peut que difficilement doubler à Monaco.
Panis avait réussi en 96 en tassant Irvine dans le rail à Loews.

Invité

Deux autres différences: la largeur de l’aileron avant et la longueur de la voiture
https://cdn.the-race.com/wp-content/uploads/2020/12/11184828/R25-RS20-three-quarter.jpg

C’est juste que si avant c’était dur, aujourd’hui ça l’est encore plus, du coup on à juste un dépassement sur la piste pendant la course

Thibaut Emme
Admin
Oui, les F1 de maintenant font 2m et les f1 de la période citée 2,05. Mais déjà, elles font plus de 1m de plus donc pour se faufiler c’est plus tendu. Et surtout, les F1 près 97 étaient des tourteaux à roues. En gros, à par l’aileron avant plutôt simple, on ne risquait pas de casser un ch’tit bout de carbone crucial pour l’équilibre de la voiture. Enfin, et sans doute surtout…on pouvait se coller à l’aspi ce qui n’est plus possible avec ces magnifiques objets aérodynamiques que sont les F1 modernes. Ce weekend, Schumacher a réussi LE dépassement du… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

On notera la mauvaise gestion du caméraman.

Le seul moment intéressant Gas-Vet, il le filme pas !!!!!

wpDiscuz