Accueil Constructeurs Faut-il encore acheter un véhicule neuf ?

Faut-il encore acheter un véhicule neuf ?

0
0
PARTAGER
épave automobile

C’est sans doute une question que bon nombre d’entre vous se posent : est-ce qu’il faut encore acheter sa voiture neuve ? Et si oui, comment financer son achat ?

La voiture neuve a, pendant des années, été le synonyme d’une vie réussie. Il fallait voir le cérémonial de remise des clés de la première voiture neuve du foyer. Souvent, cela arrivait tard en France. En 1990, l’acheteur d’un véhicule neuf avait en moyenne 43,7 ans. Désormais, selon les données de AAA Data, ce même acheteur de véhicule neuf a 56 ans. Une augmentation qui vient d’un taux d’équipement qui a augmenté, ainsi que d’une durée de vie des véhicules qui augmente.

Comptant, location longue durée, prêt bancaire, quel financement ?

Un véhicule neuf, c’est un choix financier. En effet, le véhicule va perdre une partie de sa valeur dès la première année. Cependant, un véhicule d’occasion n’a pas la même saveur. C’est un véhicule qu’une ou plusieurs autres personnes ont déjà utilisé, usé, éventuellement abîmé. C’est comme une maison ancienne que l’on achète. On est obligé de la prendre telle qu’elle est.

Le véhicule neuf, lui, on le choisit, on le fait à la carte ou presque, avec le niveau de finition que l’on souhaite, les options que l’on désire, et même en profitant par exemple d’une série limitée. Vous voilà décidé à prendre LE véhicule de vos rêves ? Comment allez-vous le financer ? Certains ne jurent que par le paiement comptant. Cela demande de prévoir son projet de longue date pour avoir « de quoi ».

La location longue durée (LLD) ou la location avec option d’achat (LOA) sont très prisées également. Mais, on a l’impression de ne pas être « chez soi ». En effet, la voiture ne vous appartient pas totalement dans ce mode de financement. Reste le prêt automobile.

Les avantages du prêt personnel auto

L’avantage d’un prêt pour acheter son automobile, c’est évidemment l’immédiateté possible. En effet, les établissements prêteurs peuvent vous répondre en 24 ou 48 heures. Cela permet de succomber à un coup de cœur pour une auto, ou profiter d’une aubaine. Le prêt, c’est aussi la flexibilité. On choisit ses mensualités et la durée de son prêt en fonction de ses capacités de remboursement, mais également de ses envies. On peut tout à fait vouloir ne pas utiliser entièrement sa capacité d’entêtement pour garder une poire pour la soif.

La plupart des organismes prêteurs permettent de simuler son projet d’achat. Pas de mauvaise surprise, vous jouez sur les curseurs du prêt. Le prêt peut évidemment servir à acheter un véhicule d’occasion.

Le marché du VO près de trois fois plus important que le VN

D’ailleurs, avec un parc automobile qui prend de l’âge année après année, le marché de l’occasion est de plus en plus important. En France en 2019, 5,79 millions de véhicules d’occasion ont changé de main. Toutefois, le marché du véhicule neuf reste important avec un peu plus de 2,2 millions de véhicules immatriculés. Alors qui achète une voiture neuve et surtout comment ?

En fait, le marché du véhicule neuf est soutenu par les achats d’entreprises. Les véhicules de société ont tiré le marché français vers le haut l’an passé, tandis que du côté des particuliers, on notait un recul de 7%. Mais, tout n’est pas homogène dans ce marché. Certaines marques ont un âge moyen d’acheteur supérieur à 61 ans, tandis que d’autres marques comme Seat ont un acheteur de véhicule neuf qui a en moyenne 47 ans.

A la question faut-il encore acheter du véhicule neuf ? La réponse est évidemment oui. Il y a des avantages indéniables : avoir le dernier véhicule sorti, ou à la mode. Et comme on l’a dit, avoir SON véhicule comme on le veut, le rêve. D’ailleurs, heureusement qu’il y a des acheteurs de véhicules neufs. Sinon, comment le marché du véhicule d’occasion serait alimenté ? Pour les sociétés, le véhicule de société neuf est un moyen de récompenser certains salariés, avec un avantage fiscal. Et c’est également une image de marque véhiculée que la voiture d’occasion a du mal à offrir.