Accueil Bilan Bilan 2019: France

Bilan 2019: France

1224
41
PARTAGER
Bilan France 2019 - Peugeot 208

L’année 2019 en France apparaît au final comme assez proche de l’année précédente. Des normes et des incitations qui faussent les résultats. Un Diesel qui décline. Des électriques et hybrides qui gagnent du terrain et des SUV…plus encore. Et un mois de décembre ou l’on fait des provisions d’immatriculations.

WLTP, CAFE, Bonus/Malus, primes, un bilan dans le brouillard des normes et incitations
On croyait avoir atteint le pic de l’embrouillamini en 2018, avec l’introduction des normes NEDC corrélées, précédent l’arrivée du WLTP. Le sommet était encore loin. Les circonvolutions autour des primes à la conversion, le double barème bonus/malus – NEDC/WLTP, l’extension du malus à 20 000€ et pour finir la prise en compte des objectifs CAFE obscurcissent l’avenir. Un modèle à succès peut devenir invendable du jour au lendemain. Ou un autre délaissé peut redevenir séduisant en cours d’année. Stratégie et coup de poker font partie d’un jeu aux règles fluctuantes.

PSA porté par Citroën
2019, c’était l’année du centenaire Citroën. La marque a retrouvé de son lustre. Rappelons que dans sa longue histoire, la firme aux chevrons a longtemps dépassé les 30% du marché hexagonal, loin devant Peugeot. Porté par ses résultats et cet anniversaire, Citroën peut être vue comme la marque de l’année. Avec +9,9% au cumul, une C3 sur la deuxième marche du podium et une part de marché en hausse, ce titre est justifié. Dans le sillage de Citroën, DS a fait une bonne année, même si les +57,7% de décembre laissent à penser que l’on provisionne beaucoup pour 2020…
Côté Peugeot, le changement de 208 en cours d’année a forcément ralenti la machine, alors qu’Opel, qui attendait sa cousine Corsa, affiche des résultats décevants.

Renault, un finish au sprint
En immatriculant de gros volumes en décembre, Renault et Dacia finissent l’année sur le fil. Le passage de relais a bien fonctionné pour la Clio, même s’il lui a coûté la première place. On notera le retour en grâce de la Twingo, qui aide à faire croire en l’avenir des petites voitures. Dacia se maintien, mais se repose trop sur la seule Sandero qui fait 50% des ventes de la marque. Alpine a atteint un sommet qui sera difficile à dépasser compte tenu d’un contexte difficile –doux euphémisme- pour les sportives.
La branche japonaise de l’alliance est plus que jamais dans la tourmente. Malgré de gros volumes immatriculations en décembre, la chute est de 29% sur l’année. La faute au contexte, au renouvellement du Juke, mais aussi à la Micra qui n’a jamais trouvé sa place et disparaît même du Top 50 des ventes !

Volkswagen retrouve des couleurs
Après plusieurs mauvais millésimes, toutes les marques de la galaxie Volkswagen ont retrouvées des couleurs. A commencer par la maison mère qui reprend ses distances vis-à-vis de Dacia. T-Cross et T-Roc sont en pointe, ce dernier talonnant la Golf. Seat et Skoda font un beau tir groupé, alors qu’Audi est revenu au contact de BMW. On note quand même que les immatriculations de décembre traduisent une certaine inquiétude pour 2020.

Fébrilité de fin d’année
Le groupe Volkswagen n’a pas l’apanage du fort volume en décembre. A l’image de Porsche, Ferrari ou Maserati ont immatriculés comme des généralistes ou presque. Qu’il s’agisse d’un effet Malus à 20 000€ ou de la prise en compte des émissions moyennes des automobiles vendues par le groupe, 2020 s’annonce en effet terrible pour le haut de gamme, comme pour beaucoup de thermiques classiques. Seul Toyota, en dehors du bal des turpitudes avec ses hybrides, se démarque par une baisse de ses immatriculations en décembre…tout en franchissant la barre des 100 000 véhicules vendues en France.

Moins de Diesel, plus de SUV
Il ne s’agit que de confirmations. Les évolutions observées ces dernières années se confirment. Le SUV plait plus que jamais et gagne du terrain pour attendre 38% des ventes. Le moteur Diesel décline, mais un palier semble avoir été atteint. Cette motorisation se stabilise aux alentours du tiers du marché. Même si l’électrique et l’hybride progressent, la chute profite avant tout aux classiques véhicules thermiques à essence qui captent 2/3 du transfert, contre 1/3 aux alternatives. Il n’est sûr dans ces conditions que les clients basculent dès 2020 dans du tout hybride ou électrique.

Les classements

Top50 annuel par modèles

Top10 annuel par marque

  1. Renault (407 134)
  2. Peugeot (379 582)
  3. Citroën (235 110)
  4. Volkswagen (149 105)
  5. Dacia (138 977)
  6. Toyota (101 730)
  7. Ford (78 838)
  8. Fiat (71 666)
  9. Mercedes (70 214)
  10. Opel (66 901)

Les tableaux

Dec. 2019 Dec. 2018 % Dec. PDM Déc. 2019 PDM Déc. 2018
BMW 8 353 4 944 68,95% 3,96% 2,99%
Mini 3 203 2 846 12,54% 1,52% 1,72%
Rolls-Royce 1 0 0,00% 0,00%
BMW Group 11 557 7 790 48,36% 5,47% 4,71%
Mercedes 9 685 7 382 31,20% 4,59% 4,46%
Smart 1 472 914 61,05% 0,70% 0,55%
Daimler 11 157 8 296 34,49% 5,28% 5,02%
Alfa Romeo 628 457 37,42% 0,30% 0,28%
Fiat 6 512 4 931 32,06% 3,08% 2,98%
Jeep 1 008 671 50,22% 0,48% 0,41%
Maserati 114 34 235,29% 0,05% 0,02%
FCA 8 262 6 093 35,60% 3,91% 3,68%
Ferrari 63 12 425,00% 0,03% 0,01%
Ford 7 428 5 940 25,05% 3,52% 3,59%
Cadillac 1 1 0,00% 0,00% 0,00%
Chevrolet 2 8 -75,00% 0,00% 0,00%
GM 3 9 -66,67% 0,00% 0,01%
Honda N/A N/A
Hyundai 3 327 2 528 31,61% 1,58% 1,53%
Kia 4 668 3 052 52,95% 2,21% 1,85%
Hyundai-Kia 7 995 5 580 43,28% 3,79% 3,37%
Jaguar 536 252 112,70% 0,25% 0,15%
Land Rover 1 229 507 142,41% 0,58% 0,31%
JLR 1 765 759 132,54% 0,84% 0,46%
Mazda N/A N/A
Citroën 17 905 16 228 10,33% 8,48% 9,81%
DS 2 682 1 701 57,67% 1,27% 1,03%
Opel 3 204 4 844 -33,86% 1,52% 2,93%
Peugeot 29 268 27 045 8,22% 13,86% 16,35%
PSA 53 059 49 818 6,51% 25,12% 30,12%
Infiniti 36 14 157,14% 0,02% 0,01%
Nissan 4 750 2 619 81,37% 2,25% 1,58%
– Groupe Nissan 4 786 2 633 81,77% 2,27% 1,59%
Mitsubishi 710 374 89,84% 0,34% 0,23%
Alpine 386 154 150,65% 0,18% 0,09%
Dacia 13 215 9 603 37,61% 6,26% 5,81%
Renault 39 747 31 301 26,98% 18,82% 18,93%
– Groupe Renault 53 348 41 058 29,93% 25,26% 24,82%
Renault-Nissan 58 844 44 065 33,54% 27,86% 26,64%
Subaru 168 19 784,21% 0,08% 0,01%
Suzuki 3 029 1 849 63,82% 1,43% 1,12%
Tesla N/A N/A
Lexus 996 579 72,02% 0,47% 0,35%
Toyota 7 899 8 085 -2,30% 3,74% 4,89%
Toyota Group 8 895 8 664 2,67% 4,21% 5,24%
Audi 6 909 3 967 74,16% 3,27% 2,40%
Porsche 1 124 230 388,70% 0,53% 0,14%
Seat 3 284 3 022 8,67% 1,55% 1,83%
Skoda 4 373 2 760 58,44% 2,07% 1,67%
Volkswagen 16 205 13 093 23,77% 7,67% 7,92%
Autres 29 24 20,83% 0,01% 0,01%
VW Group 31 924 23 096 38,22% 15,12% 13,96%
Volvo 3 047 1 721 77,05% 1,44% 1,04%
Autres Français 8 9 -11,11% 0,00% 0,01%
Autres étrangers 4 221 1 701 148,15% 2,00% 1,03%
TOTAL 211 194 165 390 27,69%

Cumul annuel

YTD 2019 YTD 2018 % Var. PDM 2019 PDM 2018
BMW 58 751 57 537 2,11% 2,65% 2,65%
Mini 27 158 27 378 -0,80% 1,23% 1,26%
Rolls-Royce 10 16 -37,50% 0,00% 0,00%
BMW Group 85 919 84 931 1,16% 3,88% 3,91%
Mercedes 70 214 65 808 6,70% 3,17% 3,03%
Smart 10 494 7 446 40,93% 0,47% 0,34%
Daimler 80 708 73 254 10,18% 3,64% 3,37%
Alfa Romeo 3 937 8 332 -52,75% 0,18% 0,38%
Fiat 71 666 78 226 -8,39% 3,24% 3,60%
Jeep 11 541 13 191 -12,51% 0,52% 0,61%
Maserati 420 606 -30,69% 0,02% 0,03%
FCA 87 566 100 356 -12,74% 3,95% 4,62%
Ferrari 339 270 25,56% 0,02% 0,01%
Ford 78 838 82 633 -4,59% 3,56% 3,80%
Cadillac 13 19 -31,58% 0,00% 0,00%
Chevrolet 52 92 -43,48% 0,00% 0,00%
GM 65 111 -41,44% 0,00% 0,01%
Honda 8 196 8 309 -1,36% 0,37% 0,38%
Hyundai 39 970 35 542 12,46% 1,81% 1,64%
Kia 45 056 42 313 6,48% 2,03% 1,95%
Hyundai-Kia 85 026 77 855 9,21% 3,84% 3,58%
Jaguar 3 561 4 580 -22,25% 0,16% 0,21%
Land Rover 7 878 6 803 15,80% 0,36% 0,31%
JLR 11 439 11 383 0,49% 0,52% 0,52%
Mazda N/A N/A
Citroën 235 110 213 844 9,94% 10,62% 9,84%
DS 26 845 24 004 11,84% 1,21% 1,10%
Opel 66 901 71 619 -6,59% 3,02% 3,30%
Peugeot 379 582 389 518 -2,55% 17,14% 17,92%
PSA 708 438 698 985 1,35% 31,99% 32,16%
Infiniti 216 945 -77,14% 0,01% 0,04%
Nissan 42 313 59 606 -29,01% 1,91% 2,74%
– Groupe Nissan 42 529 60 551 -29,76% 1,92% 2,79%
Mitsubishi 7 207 4 879 47,71% 0,33% 0,22%
Alpine 3 172 1 156 174,39% 0,14% 0,05%
Dacia 138 977 140 326 -0,96% 6,28% 6,46%
Renault 407 134 406 222 0,22% 18,39% 18,69%
– Groupe Renault 549 283 547 704 0,29% 24,81% 25,20%
Renault-Nissan 599 019 613 134 -2,30% 27,05% 28,21%
Subaru 510 720 -29,17% 0,02% 0,03%
Suzuki 30 758 27 241 12,91% 1,39% 1,25%
Tesla N/A N/A
Lexus 7 158 6 101 17,33% 0,32% 0,28%
Toyota 101 730 97 286 4,57% 4,59% 4,48%
Toyota Group 108 888 103 387 5,32% 4,92% 4,76%
Audi 57 333 51 582 11,15% 2,59% 2,37%
Porsche 5 572 4 567 22,01% 0,25% 0,21%
Seat 37 148 31 219 18,99% 1,68% 1,44%
Skoda 36 498 31 423 16,15% 1,65% 1,45%
Volkswagen 149 105 140 313 6,27% 6,73% 6,46%
Autres 240 164 46,34% 0,01% 0,01%
VW Group 286 096 259 268 10,35% 12,92% 11,93%
Volvo 21 696 18 349 18,24% 0,98% 0,84%
Autres Français 122 226 -46,02% 0,01% 0,01%
Autres étrangers 29 701 22 368 32,78% 1,34% 1,03%
TOTAL 2 214 279 2 173 481 1,88%

Poster un Commentaire

41 Commentaires sur "Bilan 2019: France"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
john
Invité

Clio IV + Clio V = 130 000 ventes, 5.9% du marché, loin devant tous les autres …

ddd
Invité

Et alors? Clio est seulement un nom. Dans ce cas là inclut aussi Zoe et Zoe II, parce que ont ignore si « 208 II » inclut aussi la e-208.

Maximo
Invité

Quelle Zoé II ? C’est une Zoé I ph3

ddd
Invité

Mea-culpa.
Du coup ont voit l’intérêt légitime de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Deux plateformes électrique pour une catégorie.

ps: apparemment nous sommes à la Zoe ph2.

Maximo
Invité

Oui c’est juste, 2017 était juste une évolution (moteur maison + batterie ze40)

amiral_sub
Invité

le moteur « maison » R75, R90 ou R110 est disponible depuis 2015
On a eu zoe Q210, puis zoe R240 (disponible avec les 4 moteurs au choix: continental 90ch, renault en 75, 90 ou 110ch) avec la batterie 22 kWh. Puis en 2017 ces 4 moteurs disponibles avec la batterie 41 kWh. Disparition du R75. Puis la zoe actuelle disponible en R110 ou R135 avec batterie de 52 kWh
Donc résumé la zoe actuelle à la V2 n’est pas tout à fait juste

SGL
Invité

@Maximo, même si vous avez raison sur le fond, mais la Zoe nouvelle est bien la Zoe 2 , même si c’est du marketing.
C’est un gros restylage et surtout une grosse évolution technique… en effet en moins de 8 ans, nous avons passé de 22 kWh à 51 kWh en capacité de batterie… c’est tout simplement énorme !

SGL
Invité

…euh, si ce n’est pas énorme comme progression, citez-moi donc une VE qui a augmenté sa batterie de 132 % ?
Moi perso, je ne connais pas d’autre exemple.

ddd
Invité

Mitsubishi dans les comptes de groupe Renault et non pas dans les comptes du groupe Nissan?

Frederic Papkoff
Admin

Mitsubishi compte dans les résultats de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, mais pas dans ceux du groupe Renault. Le sous-total Groupe Renault compte Alpine, Dacia et Renault.

ddd
Invité

Effectivement…
Ils auraient pu mieux organiser le tableau.

seb
Invité

+1
C’est vrai que mettre la ligne Mitsubishi juste sous la ligne Groupe Renault permettrait d’éviter cette confusion.

Jdg
Invité

Tesla non communiqué ?
Comment cela ce fait il ? Les chiffres viennent d’où pas de chaque constructeurs m, mais d’un centre national d’immatriculation plutôt, donc comment ce fait il qu’il manque des données ?

SGL
Invité

Désolé de remettre les couverts
DS dans l’année +12 % quand la moyenne fait +1,9 % avec principalement des DS7 à 48k€ et +58 % en décembre avec l’appoint de la DS3 CB.
Mais bien sûr…ce sont des chiffres minables, pathétiques, la faillite est proche, les BAM font mieux, etc.
N’est-ce pas ? 😉

Mwouais
Invité
Donc DS retrouve son volume de 2016 après un creux en 2017 et 2018. Bon, et alors n’est-ce pas normal de progresser quand on passe de 1 modèle à 2 modèles ? Et que la DS3 fasse 40% de ventes en moins que la DS7 est inquiétant’pour La rentabilité et non l’inverse. Montée en puissance en 2020 pour DS3 ou flop annoncé ? L’enthousiasme c’est bien mais la réalité des ventes est autre : DS n’a pas vocation qu’à vendre aux français, non ? (Oui, prix et donc peut-être marges meilleures (qui sait parce que derrière il y a la… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

Et tu devines ce que tout le monde pense d’un +58% en décembre pour boucler de meilleurs chiffres à l’année. La DS3 est commercialisée depuis décembre seulement ?

SGL
Invité

Oui @Mwouais, effectivement avec des voitures 3 X plus chères !
Oui également, la DS 3 n’est vraiment sorti en nombre que le dernier trimestre…
Mais tout ça, j’imagine que c’est « forcément » de très très mauvais augure pour la suite et il « faut » qualifier cela de minable !?
C’est la pragmatiste à la Française, les mêmes chiffres étrangers sont bons, mais quand c’est Français, c’est donc forcément minable… j’ai tout bon là ?

Kaizer Sauzée
Invité

Ben ouais, selon certains DS devrait faire en 2 ans ce qu’Audi et d’autres ont mis plus de 30 ans à réaliser…

Mwouais
Invité
@KS : je ne vois pas de lien entre les histoires DS et Audi. Autre temps, autre méthode, autre progression, autre raison de rachat (à Mercedes), et même autre évolution : en 2 ans, la première Audi 60 était commercialisée à plus de 100.000 exemplaires. Concurrence et volumes de voitures différents. Je ne compare pas. Infiniti, Genesis, Infiniti, Acura et en Europe seul Lexus est comparable. Ensuite seulement VAG a décidé de spécialiser Audi sous Piech en particulier. Avec une vraie volonté de mieux faire que les autres. Bref… Pour Lexus : En 1990, durant sa première année entière de… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
Non, la critique est valable’ aussi pour d’autre marques : pour Mitsubishi par exemple qui – je trouve – ne propose pas grand chose de bien depuis longtemps sinon tarifairement ses hybrides (l’époque glorieuse des Galant, L200 et Colt et Lancer est très lointaine, le Pajero est où ? ) et fait une superbe remontée (enfin, vite dit) ou Infiniti qui purge ses ventes de fin d’année et de vie en France… Infiniti, voilà un produit pas mauvais mais basée sur une image Datsun, quelle chance avait elle sans essayer d’abord de proposer des Q80 ou Q60 coupé avec une… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

…et ne perdez pas de temps’ à l’insulte de mes fautes de texte (je commence à d’autres marques), je laisse l’iPad responsable en ergonomie qui ne me plait pas et en suggestions grammaticales envahissantes.

Xavier
Invité

+1,88% de hausse en 2019, c’est une performance, je n’aurai pas parié un Kopeck sur une progression même si c’est le mois de décembre qui à lui seul assure cette hausse.
Pas certain que le marché réussisse le même tour de force en 2020.

SGL
Invité

Avec les grèves, les GJ, la montée du prix de l’essence et le prix des VE toujours trop cher…ça va dur !

wpDiscuz