Accueil Renault Fonderie de Bretagne:troublants propos du PDG de Renault

Fonderie de Bretagne:troublants propos du PDG de Renault

0
13
PARTAGER

Troublants propos du président de Renault, Jean-Dominique Senard,  au sujet de la Fonderie de Bretagne.  Ce  dernier a en effet évoqué une  « cession » de l’usine située à Caudan (Morbihan).  Enfonçant même le clou, en ajoutant que le site  n’avait pas « vocation » à rester au sein du groupe automobile. Et ce, alors même qu’il semblait acté vendredi que l’usine ne fermerait pas. 

Pas de fermeture avait assuré le directeur du site vendredi

Vendredi, à l’issue d’un CSE extraordinaire à la sous-préfecture de Lorient, le directeur du site Laurent Galmard avait indiqué que la fonderie ne fermerait pas, alors que près de 400 emplois sont jeu.

Des salariés avaient bloqué toute la semaine dernière l’accès à cette usine, dont une partie a été modernisée après un incendie en 2019.

Senard  évoque dimanche la possibilité d’une cession

Mais dimanche, le PDG du constructeur français Jean-Dominique Senard a évoqué la possibilité d’une cession. « Clairement je pense que cette entreprise n’a pas vocation à rester dans le groupe Renault. On a dit clairement que nous allions ouvrir une analyse stratégique sur cette entreprise, et donc parmi les solutions que nous allons discuter (…) la cession en fait partie ».

La CGT surprise des propos de Senard

Dans un communiqué transmis à l’AFP, la CGT (majoritaire) critique les propos de M. Senard.

« Nous comprenons à travers ce message que M. Senard avait pour projet de fermer l’entreprise, mais qu’elle est toujours bel et bien en vie grâce à la mobilisation de ses salariés, des élus locaux, de la préfecture, de la région Bretagne ».

Senard recadré  sur l’activité de la Fonderie de Bretagne

« Nous sommes surpris par cette déclaration erronée. Monsieur Senard parle de changement de motorisation dans les années à venir, ce qui ferait de la Fonderie de Bretagne, une entreprise en difficulté. Il faut rétablir la vérité sur ces propos car nous fabriquons essentiellement des pièces pour châssis et non pour moteurs« , explique la CGT, qui se dit « consciente qu’il nous faut du tonnage pour continuer l’activité ».

Céder la Fonderie est un non sens selon la CGT

Le syndicat a fermé la porte à toute reprise du site. « Céder une entreprise Renault à un autre industriel pour faire des pièces Renault est un non-sens car nous l’avons déjà vécu avec ses conséquences ».

Les salariés désormais dans l’interrogation

Olivier Bourienne, délégué syndical à la CFE-CGC à la FDB, estime que « les salariés ont été soulagés après les annonces de vendredi. Mais ils sont désormais dans l’interrogation suite au propos de M. Senard. On attend beaucoup du groupe de travail sur la revue stratégique », a ajouté M. Bourienne.

La CGT et la CGC ont également indiqué à l’AFP que le travail avait repris mardi matin à la fonderie.

Implantée depuis 1965 à Caudan, la Fonderie de Bretagne, reprise en 2009 par Renault, produit des pièces de fonderie brutes et usinées pour l’industrie automobile.

Elisabeth Studer avec AFP

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Fonderie de Bretagne:troublants propos du PDG de Renault"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Skipper
Invité

Pourquoi Senard se complique la vie ? Renault est devenu para-public. Il suffit de ne pas rembourser le prêt et continuer à faire des pertes, le contribuable épongera.

versdemain
Invité
Dans le contexte actuel de mondialisation de l’économie, les constructeurs seront condamner à faire toujours plus de volume et d’automatisation de leur usine de production. Pour cela la solution passera sans doute par de très grosses usines. Fini donc les très petits sites qui ne fabrique que pour un constructeur des petites series. Dans ce domaine PSA avait d’ailleurs depuis longtemps crée un équipementier auto Faurecia dont le métier est de fournir plusieurs constructeur auto en même temps. Je vois pas comment FDB pourrait rester en direct comme une usine Renault alors que leur métier est celui d’un équipementier auto.… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

Cela sent le sapin …

Retrouvé le retour
Invité

Dans la mesure où il restera du sapin. La fosse c’est plutôt la chaux !

Retrouvé le retour
Invité

Il suffit de regarder ce qui est arrivé à Metal Temple pour bien comprendre ce qui va arriver 💡💡💡

Sylvain
Invité

Pourquoi « devenu para-public « ?
Nationalisation en 46 et l état a toujours été l un des plus gros actionnaires non ?

wpDiscuz