Accueil Actualités Entreprise Michigan : les fournisseurs automobiles exhortent à une reprise anticipée

Michigan : les fournisseurs automobiles exhortent à une reprise anticipée

0
3
PARTAGER

Certains des plus grands fournisseurs mondiaux du secteur automobile viennent de déclarer au gouverneur du Michigan, Gretchen Whitmer, qu’ils étaient prêts à redémarrer la production. N’hésitant pas à alarmer sur les impacts désastreux que pourrait avoir une poursuite du gel actuel des activités …. tant pour leurs comptes que pour l’approvisionnement des grands groupes automobiles.

Un gel d’activité entraînant des retards dans toute la chaîne de production

En raison de la pandémie de coronavirus, la plupart des fournisseurs ont interrompu leurs opérations fin mars, les constructeurs automobiles ayant fermé leurs usines. Six semaines plus tard, l’incertitude planant sur la date à laquelle le Michigan autorisera la reprise des opérations entraîne des retards dans toute l’industrie automobile américaine. Impactant directement chaîne d’approvisionnement et processus de production.

Risques accrus pour la trésorerie et l’emploi des équipementiers

La Motor & Equipment Manufacturers Association et la Original Equipment Suppliers Association ont déclaré à Whitmer dans une lettre publiée jeudi soir que « les retards dans la réouverture des installations augmenteraient le risque de liquidité pour les fournisseurs et mettraient en péril l’investissement en capital à long terme et l’emploi pour le Michigan ».

Les fournisseurs du Michigan souhaitent un redémarrage anticipé

Le groupe a demandé à Whitmer « de fournir une autorisation claire aux fournisseurs automobiles de redémarrer leurs opérations dans le Michigan au moins cinq jours avant le début de la production OEM (équipementiers) ».

Précisons que les fournisseurs du secteur industriel automobile du Michigan emploient environ 125 000 personnes…. et sont généralement payés 45 jours après la production. Un contexte qui fait redouter aux dirigeants de l’industrie automobile que certains petits fournisseurs soient à cours de cash dans les prochaines semaines.

En début de semaine, le Groupe Volkswagen et Toyota ont repoussé la date de reprise de leur production automobile aux États-Unis, invoquant notamment comme facteur les problèmes liés aux fournisseurs automobiles.

A la suite de ce courrier, les équipes du gouverneur du Michigan ont eu des entretiens réguliers avec le puissant syndicat UAW et les hauts dirigeants des trois grands constructeurs automobiles de Detroit (Big Three), selon des responsables.

La plupart des constructeurs automobiles américains ne se sont pas engagés à fixer des dates de redémarrage fermes, mais s’ils prévoient de reprendre la production le 18 mai, comme certains s’y attendent, les équipementiers auraient besoin du feu vert pour reprendre leurs opérations au cours de la semaine du 11 mai.

Le courrier indiquait à cet égard que  la communauté des fournisseurs du Michigan était prête à redémarrer et s’engageait à travailler avec l’administration « pour renforcer la confiance du public » dans sa « capacité à rouvrir en toute sécurité » ses établissements.

Les syndicats UAW et Unifor prudents face à une reprise

L’UAW a déclaré la semaine dernière qu’il était « trop ​​tôt et trop risqué » de rouvrir des usines automobiles début mai. Le syndicat Unifor du Canada a été «prudemment optimiste» quant aux redémarrages, mais il laisse aux sections locales l’autonomie de prendre ces décisions au niveau de l’usine.

La production automobile US dépendante des équipementiers du Michigan

Le courrier mettait également l’accent sur la dépendance de la production automobile américaine à l’égard de fournisseurs basés au Michigan.

« Les constructeurs automobiles du pays et du monde dépendent des pièces et composants fabriqués dans le Michigan. En raison de cette intégration, les fournisseurs du Michigan sont un lien essentiel pour la reprise économique de l’industrie », indique la lettre.

Parmi les signataires du courrier figurent des PDG des fournisseurs automobiles et des cadres supérieurs des unités nord-américaines de sociétés étrangères soutenant les demandes telles que Continental, BorgWarner, American Axle & Manufacturing, Lear, Magna International, Denso, Bosch, Nexteer Automotive et LG Electronics USA.

Notre avis, par leblogauto.com

Si le courrier des fournisseurs automobiles basés dans le Michigan prend tout à la fois des allures de cri d’alarme et de chantage … il fait de toute façon appel au bon sens. Rien ne sert de tabler sur une reprise de l’activité d’assemblage des grands groupes automobiles … si les équipementiers ne suivent pas …. et les pièces n’arrivent pas.

Sources : Reuters, Automotive News

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Michigan : les fournisseurs automobiles exhortent à une reprise anticipée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Qu’en pense @Michozi ?

wizz
Membre

michozi est demandé en Chine par des ouvriers, pour s’opposer aux décisions de reprise décidées en haut lieu…

retrouvé le retour
Invité

Il est bien évident que cette affaire ne nous concerne normalement pas. Le seul problème de cette industrie moribonde c’est qu’elle demande encore une fois son rachat par une entreprise française qui va en crever. Déjà deux « commentaires » attendus sont là, malheureusement !! Nous coulons par la faute de ce genre de pseudo alliés qui ne sont que des voleurs !!

wpDiscuz