Accueil Design Design : Luc Donckerwolke quitte Kia-Hyundai

Design : Luc Donckerwolke quitte Kia-Hyundai

79
18
PARTAGER
Luc Donckerwolke

Le designer belge, Luc Donckerwolke quitte le groupe automobile coréen Hyundai Motor Group, dont il était le patron du design.

C’est une note interne, qu’a pu se procurer Automotive News, qui le révèle. Arrivé de chez Volkswagen, Donckerwolke démissionne « pour raisons personnelles » après cinq années de service.

Débarqué d’abord comme patron du design des marques Hyundai et Genesis, Donckerwolke a pris en charge tout le design du groupe Hyundai Motor en ajoutant la marque Kia à son périmètre.

Selon la note interne, il déclare : « Ce fut un honneur et un privilège de contribuer à former le future de Hyundai, Kia et Genesis. Leur attitude audacieuse et progressiste m’a permis de repousser les limites et de mettre au défit le statu quo ».

Bientôt annoncé chez un concurrent ?

Visiblement, le groupe ne cherche pas de successeur à Donckerwolke pour chapeauter tous les départements de design automobile. Au contraire, il semble que chaque marque va reprendre un peu de « liberté ». On rappellera qu’à la tête du style de Hyundai, on retrouve le Coréen SangYup Lee (ex-Bentley) tandis qu’à la tête de Kia on trouve le Canadien Karim Habib, débauché de chez Infiniti l’an passé.

Il y a théoriquement toujours Peter Schreyer à la tête des studios de design internes. Cependant, il a « pris du recul ». Prémisses d’un départ pour lui aussi prochainement ?

Même s’il n’a sans doute pas eu le temps de tout achever, sous la férule de Donckerwolke, le style de Hyundai et de Kia se sont largement modernisés et dynamisés. Cela contribue à la réussite du groupe coréen dans le monde. Gageons que les designers à la tête de chaque marque continueront sur cette voie.

Quant à Donckerwolke, il quitte donc Hyundai pour « raisons personnelles ». Cette raison est souvent invoquée pour masquer un départ pour un concurrent. Donckerwolke devrait rester un « certain temps » loin du premier plan automobile avant de revenir, à n’en pas douter, chez un groupe automobile international.

Lire également : Genève 2018 Live : Hyundai Le Fil Rouge concept (vidéo)
Lire également : Genève 2019 Live : Kia Imagine Concept

Qui est Luc Donckerwolke ?

Né en 1965 à Lima au Pérou, Luc Donckerwolke est Belge. Après des études de design industriel à Bruxelles, il s’oriente vers le design automobile par la suite. Volontiers globe-trotter et polyglotte (il parle une dizaine de langues), il débute sa carrière en France en 1990 chez Peugeot. Très vite, il rejoint le mastodonte Volkswagen où il navigue entre Audi, Skoda, puis de nouveau Audi. Il touche un peu à tout, même au sport automobile, l’une de ses passions.

Il rejoint Lamborghini, toute nouvelle filiale d’Audi, en 1998 pour qui il travaille sur la Murciélago et la Gallardo, signes du renouveau de la marque. En 2005, il passe chez Seat pour remplacer l’un de ses mentors, Walter de’Silva. Là aussi, il relancera la marque vers une nouvelle direction stylistique qui lui a plutôt réussi.

En 2012, il prend la direction du style Bentley avant de démissionner en juin 2015, officiellement pour quitter le design automobile. 6 mois après, il était annoncé par le groupe Hyundai Motor comme le patron des marques Hyundai et Genesis.

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Design : Luc Donckerwolke quitte Kia-Hyundai"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat
Invité

On sais tres bien qu’il sera annoncé chez un autre constructeur après une periode de jardinage, comme il est de coutume chez ces gens là.
Les raisons personnelles, je n’y crois pas !!

AXSPORT
Invité

Tesla aurait bien besoin d’un designer…..

Ben
Invité

Et n’oublions pas le talentueux Gregory Guillaume, un français à la tête du Design Europe de Kia à Francfort depuis 2005.

greg
Invité

Dommage qu’ il ait fallu attendre l’ arrivee de Schreyer 5 ans plus tard pour que les choses bougent un peu chez Kia..Le talent c’ est aussi imposer ses vues, bouger les choses quand on est designer.

SAM
Invité

Honda?
Toyota?
Un groupe chinois?
GM?
Ford?
… Nissan?

Mwouais
Invité

Ah, bientôt un article sur Genesis ?

Pour son futur employeur, la voie stylistique commence cependant a être très réussie mais très patchwork.

Prenons le très jolie G80 et son arrière assez Bentley, un traitement des flancs assez Audi , un montant C un peu Seat et un becquet Lamborghini.
J’aime assez le style de Luc Donckerwolke, mais si continue à fusionner des styles, un petit nuage sombre viendra ternir sa capacité à se remettre d’un style composite.
(J’en veux pour preuve la partie supérieure du GV80 un peu trop Tiguan/Terraco).

L’intérieur de la G80 est une grande réussite en passant…

MAX
Invité

FCA?

JM 30
Invité

ça m’exaspère ces designer « mercenaires ». Ils ont une « patte », celle-ci pourrait, sur des décennies, se confondre avec une marque et les 2 auraient une notoriété dont on se souviendrait des années après. Là, ce belge bien connu (Michel Vaillant) aura dessiné pour des marques différentes des engins complètement différents entre eux, et du coup, je suis moins certain que l’on retiendra son nom dans 50 ans alors qu’il avait le potentiel pour le faire.

Mwouais
Invité

@JM30, oui et non si on considère des designers comme Loewy, Michelotti, Gandini, etc.
L’époque a changé et les stylistes sont désormais plus intégrés dans une marque, un certain temps.

Malgré son talent, je ne crois pas que ces nouveaux stylistes (un Vidal, Castriota, etc. par exemple aussi) laisseront une trace dans l’histoire, effacés derrière la marque et surtout derrière l’écran de la frigidité des marques à un style affirmé, même ponctuel.

Et si le dernier styliste était…Bangle ? (Comme designer je vois plutôt Gordon Murray)

JM 30
Invité

Oui, le fameux Bangle, qui mine de rien quand je vois les BMW actuelles… n’était pas si mauvais, sauf quand même la série 7. Pour Donckerwolke, dommage qu’il se fonde dans la marque qui l’emploi: il a une personnalité qu’on retiendra, je pense, plus que ses dessins, pour le moment.

greg
Invité

On retiendra son nom a cause de Lamborghini, ainsi que son action chez Skoda (les Skoda du renouveau, les premieres Octavia et Fabie, c’ est lui aussi) et Audi (on lui doit la Audi R8 Le Mans de course et l’ A2) 🙂

wpDiscuz