Accueil Général Tokyo Motor Show 2019 live : Suzuki Waku Spo et Hustler

Tokyo Motor Show 2019 live : Suzuki Waku Spo et Hustler

705
3
PARTAGER
Suzuki Waku Spo

Le Salon de Tokyo, c’est une grande récréation pour les constructeurs japonais. Chacun y amène un ou plusieurs concepts un peu barrés. Chez Suzuki, il y a du kawaii et du franchement pas bon.

Suzuki Waku Spo

Il semble que la mode du néo-rétro revienne en force. Après la Honda e, c’est au tour de Suzuki de nous proposer un petit concept avec une face avant similaire : le Waku Spo. Difficile de définir précisément ce concept. La face avant présente un large bandeau noir qui englobe des feux à la forme ronde suggérée par le fond bleu (électrique oblige). Rien d’existant stricto sensu chez Suzuki même si on peut y voir de la Fronte TLA.

Le petit détail qui tue, ce sont les caméras de rétrovision chromées et positionnée sur les ailes comme les rétroviseurs de l’époque. Les (demi) portières arrières s’ouvrent une fois celles de l’avant ouvert (façon Mazda RX-8) et à l’arrière, Suzuki installe un système de « carrosserie escamotable », le Waku Waku Switch.

Résultat, un profil qui oscille entre Fronte TLA et la Fronte Van et un concept plutôt mignon esthétiquement surtout en carrosserie bi-colore. Avec le Waku Waku Switch, la calandre peut changer d’aspect, de même que la console centrale. C’est très concept, mais pourrait être décliné en deux versions d’un même véhicule du segment A. A suivre.

Suzuki Hanare

Alors, « oui mais non ». D’après Pierre-Laurent sur place, le concept Suzuki Hanare ne donne pas envie. Il faut dire que Hanare n’a pas un positionnement facile. Petit fourgon cubique, il aurait pu être sympa si Suzuki n’avait pas voulu en faire un « salon roulant autonome ».

Résultat, on l’affuble d’une grande porte latérale qui s’ouvre façon aile de mouette géante sur un intérieur couleur vieille moutarde digne des maisons des années 70. Comme on a rien à y faire dedans, Suzuki y met un immense écran que l’on ne peut même pas regarder confortablement.

A la rigueur en petit van rigolo (« il est où le cucul elle est où la têtête ? »), il passerait ce Suzuki Hanare. Mais là, l’histoire racontée gâche tout.

Suzuki Hustler

L’important pour Suzuki c’est quand même le nouvel Hustler. Pour le moment c’est officiellement un concept. Mais, cela s’apparente plus à un show car qui montre le nouveau véhicule de production. Il renforce son côté « mini-Jimny » (ou mini-Classe G) avec un côté boîte-à-chaussures rassurant pour le gabarit (c’est une Kei car).

S’il ressemble beaucoup à la génération actuelle, tout est différent. On pourra noter la face avant par exemple qui conserve globalement ses feux particuliers, mais aussi un capot qui déborde sur les ailes, une liaison entre l’aile et le montant du pare-brise qui fait mieux fini, etc. Les vitres à l’avant ne sont plus « coupées » en deux avec une partie fixe et l’intérieur est totalement repensé. On aime ou pas, mais cela change.

Avec des pneus à crampons, une galerie de toit et des élargisseurs d’ailes noirs bruts, il a fière allure ce nouvel Hustler. D’autant qu’il est disponible en 4 roues motrices. Pas de quoi en faire un franchisseur digne des meilleurs 4×4. Mais, déjà de quoi se sortir de conditions automnales boueuses ou hivernales neigeuses.

Illustration : Leblogauto.com

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Tokyo Motor Show 2019 live : Suzuki Waku Spo et Hustler"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Zont pas mis le lit avec la couverture léopard devant l’écran géant … c’est déjà ça!
Un Waku pour moi! À emporter.

SGL
Invité

Ça, c’est rigolo, cela me refait penser à la Trabant… (la 1ere)
Ah, si Renault sortait la new4CV électrique sur base de la Twingo ZE qui existe sûrement à l’état de proto.

nouh
Invité

Au moins, au Japon, pour les petites voitures, ils ont l’art de proposer des voitures sympathiques, rigolotes, pas surchargées et plutôt élégantes, contrairement à leurs propositions pour le reste des gammes et surtout les SUV.

wpDiscuz