Accueil Berlines Maruti-Suzuki S-Presso, l’anti Kwid

Maruti-Suzuki S-Presso, l’anti Kwid

1787
5
PARTAGER

En leader incontesté du marché indien, Maruti-Suzuki n’apprécie guère de voir un créneau du marché envahi par un rival. L’arrivée de la Renault Kwid mène donc à la naissance de la Maruti-Suzuki S-Presso, mini citadine économique, aux airs de crossover.

  • Issue du concept Future S de 2018, mais sans réel lien stylistique
  • Basée sur la plateforme Heartect (Ignis, Swift, Wagon R)
  • Réponse de Maruti-Suzuki à la Renault Kwid

Malgré une baisse de ses ventes, les débuts de la Renault Kwid en Inde ont donné quelques sueurs froides chez Maruti-Suzuki : carnet de commande bondé, entrée (éphémère certes) dans le très select club des 10 meilleures ventes en Inde… Le tout sur un créneau duquel la marque indo-japonaise est absente. En janvier 2018, le salon de New Delhi voyait donc arriver le concept Future S, qui adoptait le concept de mini-crossover urbain économique. Moins de deux ans plus tard, voici donc la version de série, baptisée S-Presso.

Les formes plutôt rondouillardes du concept ont été oubliées, pour une allure de petite citadine étirée en hauteur. L’identité de crossover passe ainsi par cette allure plutôt haute (1564 mm avec les jantes 14 pouces, 1549 en 13 pouces), et un capot et une face avant très droite. Elle est ornée d’inserts chromés évoquant à la fois Jeep, Mahindra… ou le Jimny (alias Maruti-Suzukki Gypsy en Inde). La S-Presso se passe en revanche de protections latérales, et se contente de passages de roues très marqués et d’un gros pli au milieu des portières. Le design intérieur évoque rapidement le concept Future S, avec l’instrumentation positionnée au centre dans ce grand combiné central circulaire accueillant aussi l’écran de navigation 7 pouces. A peu près le seul lien de parenté sur le plan du style…

La S-Presso mesure 3665 mm de long et 1520 de large, soit 14 mm de moins en longueur et 59 en largeur que la Kwid. Mais elle est aussi plus haute de 71 mm. Malgré ces dimensions réduites, ce nouveau modèle serait basé sur la plateforme à tout faire de Suzuki : Heartect. Soit la plateforme des Wagon R, Swift, Baleno ou Ignis. La version de base est annoncée à 726 kg, et le moteur sera le 3 cylindres 1.0 de 50 kW / 68 ch / 90 Nm. Il sera associé à une boîte manuelle ou robotisée à 5 rapports. Le prix est attendu à partir de 3,3 lakh (4 200 euros).

L’avis de Leblogauto.com

La gamme Maruti-Suzuki se renforce donc d’une nouveau modèle, puisque la S-Presso ne remplace aucun véhicule existant. De quoi couvrir un segment de marché encore peu développé, et donc ne pas se faire déborder. C’est que Suzuki tient à rester maître du marché, surtout sur le créneau des petites voitures. En tout cas, sa plateforme Heartect se prête à bien des applications, de cette petite citadine très économique au monospace compact Ertiga…

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Maruti-Suzuki S-Presso, l’anti Kwid"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

S-presso… what else ? Pas pu résister

Invité

Parce que tu croyais vraiment que Georges Clooney allait venir ? 😮

pat d pau
Invité
Malgré une baisse de ses ventes, les débuts de la Renault Kwid en Inde ont donné quelques sueurs froides chez Maruti-Suzuki https://en.wikipedia.org/wiki/Gérard_Detourbet https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/automobile/carlos-ghosn-ou-les-limites-du-president-jupiterien-743469.html Mais peu osent le défier. Le dernier en date a été sèchement limogé… Pour le plus grand bonheur de PSA puisqu’à la suite de son remerciement, Carlos Tavares a été accueilli à bras ouverts par l’autre constructeur français, qu’il a spectaculairement redressé. Un autre homme est parvenu à tenir tête au chef tout-puissant. Gérard Detourbet, le chef du programme low cost, est connu pour n’avoir jamais négocié son franc-parler, ce qui lui a valu des affrontements mémorables… Lire la suite >>
SAM
Invité

Joli bébé!

Invité

Plutôt agréable à regarder, même à l’intérieur

wpDiscuz